Connectez-vous S'inscrire






Religions

Rencontre historique d'un penseur musulman avec le Pape

Entretien avec Mustapha Chérif

Rédigé par Propos recueillis par Fouad Bahri | Mardi 21 Novembre 2006

Mustapha Chérif est un homme de dialogue. Philosophe musulman, islamologue, il a tenu a rencontrer le Pape, après les propos ambigus, cet été, de Benoit XVI sur l'islam. De cette rencontre inédite et cruciale, il restera deux choses. La volonté, désormais commune, de renouer le dialogue islamo-chrétien. Mais surtout des propositions pour veiller au respect de toutes les croyances. Mustapha Chérif nous détaille les enjeux de cette visite.



Rencontre historique d'un penseur musulman avec le Pape

Saphirnews.com : Quelles raisons précises vous ont motivé à aller rencontrer le Pape Benoît XVI ?

Mustapha Chérif : J'ai demandé à rencontrer le Pape au printemps dernier, suite à sa décision de rattacher "le conseil pontifical pour le dialogue interreligieux" à celui de la culture. Je me suis inquiété, bien avant tout le monde, et je lui ai exprimé ma préoccupation. En lui disant que avant d'être culture, l'Islam est une religion, troisième rameau monothéiste, ultime étape de l'histoire du salut.

Dans ce sens, afin de lui expliquer le vrai islam et lui marquer notre attachement au dialogue et au vivre ensemble, j'ai demandé à le rencontrer. Puis, en septembre, suite aux contrevérités choquantes qu'il a prononcé dans son discours dans une université allemande, et après l'expression de ses regrets, je lui ait écrit une nouvelle fois, pour lui dire qu'il est urgent de dialoguer fraternellement.

Il n'y a pas d'autre alternative au dialogue. Les causes précises de ma demande d'audience sont claires, car il est de notre devoir de défendre raisonnablement notre religion. Premièrement, conformément à ce qu'exige de nous le Coran: "Dialogue avec eux de la meilleure façon".

Deuxièmement la situation internationale est très préoccupante, trop de violence, d'injustices et d'ignorances. La désinformation a atteint un seuil dramatique. Notre devoir est de contribuer à clarifier les problèmes, de participer à la compréhension, de refuser les amalgames et ne pas donner l'occasion aux personnes qui ont de l'hostilité envers les musulmans de déformer notre religion.

Troisièmement, à mon avis, sans nier certains antagonismes et difficultés, au vu des défis communs, la concurrence entre musulmans et chrétiens, aujourd'hui, est un combat d'arrière garde. La propagande du choc des civilisations sert les intérêts de ceux qui sont opposés au vivre ensemble et veulent nous diviser, c'est une diversion aux problèmes politiques du monde. Le retour de la haine religieuse, qui vise les musulmans, est un danger pour tous.

Que retenez-vous de ce dialogue rare et exceptionnel? Des choses concrètes vont-elle en sortir ?

Mustapha Cherif: Le Pape m'a écouté attentivement. Nous avons dialogué, en tête à tête, dans une ambiance fraternelle. En plus d'un exposé succinct et clair sur les questions de la raison, la violence et la liberté selon l'Islam, que je lui ai présenté, ce qui l'a fort intéressé, j’ai soumis à sa haute appréciation, trois axes d'action :

1-Organiser un colloque international sur le theme de la lutte contre la haine raciale et religieuse.

2-Encourager l'initiative pour faire adopter une regle internationale qui condamne l'atteinte aux valeurs sacrées des religions.

3-Multiplier et soutenir les groupes d'amitié et de dialogue islamo-chrétiens. Il a approuvé les trois idées.

Comment jugez-vous cet acte de rapprochement? Purement conjoncturel, ou bien comme une prise de conscience tardive face à l’erreur de sa conférence sur la violence et la raison ?

Mustapha Cherif : Nous avons besoin les uns des autres. Les musulmans et les chrétiens doivent êtres amis et alliés et non point concurrents. Il est vrai aussi qu'après son amère expérience, après nos légitimes protestations, lorsqu'elles sont pacifiques, il cherche logiquement, sans doute, à comprendre et transmettre des messages de paix et d'amitié. C'est une opportunité positive que nous devons saisir. Ouverture à l'autre et vigilance ont toujours été mes maîtres mots. Ce fut une rencontre historique.


Site officiel de Mustapha Chérif : www.mustaphacherif.com





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu