Connectez-vous S'inscrire






Politique

Régionales : une percée électorale encourageante pour l’UDMF

Rédigé par Benjamin Andria | Mardi 8 Décembre 2015



La percée électorale encourageante de l'UDMF en Ile-de-France, lors du premier tour des élections régionales le 6 décembre. Ici, Nizarr Bourchada à l'image, tête de liste de l'UDMF.
La percée électorale encourageante de l'UDMF en Ile-de-France, lors du premier tour des élections régionales le 6 décembre. Ici, Nizarr Bourchada à l'image, tête de liste de l'UDMF.
Contre vents et marées, l’Union des démocrates musulmans de France (UDMF) a réalisé un score plus qu’honorable dimanche 6 décembre lors du premier tour des élections régionales. Le parti, avec Nizarr Bourcharda en tête de liste, a fait une véritable percée en Île-de-France, la région sur laquelle elle a concentré ses forces.

Dès 14 heures, les bulletins estampillés UDMF n’étaient quasi plus disponibles dans les bureaux de vote, une panne de bulletins due aux moyens assez limités du parti, explique-t-on. Avec seulement 7 000 € de frais de campagne, 200 000 bulletins de vote seulement ont été imprimés.

À titre de comparaison, il en faudrait 14 millions pour couvrir l’ensemble des bureaux de vote. Des dépenses que l'UDMF ne pouvait se permettre en l'absence d'une assurance d'obtenir 5 % aux élections, le seuil minimal pour qu'un parti puisse voir ses frais de campagne entièrement remboursés par l'Etat.

Le parti a donc dû se résigner à privilégier certains bureaux de vote à d’autres. Dans les grands départements, seuls les bureaux de vote des 15 plus grandes villes ont été approvisionnés en bulletins. Faute de bulletins, certains électeurs n’ont pas pu voter pour l’UDMF. Mais « en dépit du manque d’équité, entre les forces politiques qui dominent de leur présence le paysage médiatique, nous avons réussi l’impensable », déclare-t-elle dans un communiqué.

Les législatives de 2017 en tête

L’UDMF a fini loin des grands partis mais a toutefois obtenu des scores honorables : 2,91 % à Bobigny, 3,66 % à Montereau, 3,70 % à Stains, 3,72 % à Villeneuve-la-Garenne, 4,2 % à Trappes, 4,38 % aux Mureaux, 4,4 % à La Courneuve, 4,58 % à Chanteloup-les-Vignes, 4,71 % à Villetaneuse et 5,9 % à Mantes-la-Jolie. Des résultats aux allures de victoire au vu des épreuves traversées par le parti avant le premier tour.

Lors de la campagne des régionales, courriers menaçants et intimidations verbales ont fait partie du quotidien des partisans de l’UDMF, qui avaient déjà dû renoncer cette année à leur présence aux élections départementales. Le 6 décembre, des bulletins du parti ont été retrouvés dans des poubelles avoisinant les bureaux de vote. « Le premier tour des élections s’est achevé (hier) mais, pour nous, la campagne ne s’arrête pas là ; elle ne fait que commencer », lance-t-elle. Les régionales avaient valeur de scrutin test pour le mouvement, qui pose désormais pour objectif les législatives de 2017. L'UDMF, qui n’a pas à rougir de son score, peut espérer viser plus haut.

Lire aussi :
Le Front national en position de force dans six régions
Régionales : l’UOIF appelle les musulmans au vote
Régionales : des mosquées du Rhône-Alpes appellent au vote
Sous pression, le parti musulman renonce aux départementales




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu