Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Réforme du CFCM : position de l'UOIF

Rédigé par Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) | Mardi 22 Janvier 2013



L’UOIF a été partie prenante dans toutes les initiatives qui allaient dans le sens du rapprochement entre les différentes fédérations des musulmans de France. Elle est membre fondateur du CFCM.

Après plusieurs années de participation au sein des instances dirigeantes du CFCM, l’UOIF en est arrivé à la conclusion que cette institution, avec la forme et les enjeux qu’elle s’était donnée, est dans l’incapacité de répondre à ses objectifs et aux attentes des musulmans de France. Elle est en effet devenue objet de convoitises de pouvoirs et d’intérêt étrangers au culte musulman en France. Elle est aussi devenue source de discorde et de problèmes entre les musulmans dans les régions voire dans les mosquées mêmes.

Pour ces raisons, l’UOIF a décidé de ne pas participer aux élections de renouvellement des instances dirigeantes du CFCM et des CRCM de 2011 et de geler sa participation aux réunions du BE et du CA du CFCM.

Depuis cette date, c’est-à-dire depuis bientôt deux ans, l’UOIF n’est nullement en rupture avec les autres membres du CFCM ni, plus généralement, avec les responsables des associations agissant au profit du culte musulman en France.

Pour avancer vers une institution représentant le culte musulman, travaillant à son service et répondant aux attentes de ces responsables ; deux démarches sont à priori possibles.

Tout reprendre à zéro pour reconstruire une autre institution à l’abri des travers du CFCM. Ce choix, quelle qu’en soit la pertinence, n’est pas objet aujourd’hui d’un consensus, loin s’en faut. Par ailleurs, le tissu associatif musulman étant ce qu’il est, aucune garantie de ne pas tomber dans les reproches faits au CFCM dans sa version actuelle n’est possible.

Le deuxième choix, bien plus difficile à premier abord, consiste à apporter, par une démarche responsable et avertie de toutes les composantes du CFCM, les modifications nécessaires pour faire évoluer au mieux la structure et son mode de fonctionnement, dans une volonté de dépasser les problèmes évoqués et mieux s’atteler aux vrais enjeux et défis auxquels font face l’islam et les musulmans de France.

Nous avons choisi cette démarche malgré sa délicatesse.

C’est pourquoi, l’UOIF annonce son retour dans les instances du CFCM sur la base de nouveaux statuts, d’une nouvelle démarche et d’un nouvel esprit.

A l’issue d’un mandat ou deux, l’UOIF, et les musulmans de France, auront eu le temps de voir vers quel sens évoluent les choses et pourront tirer les conclusions qui s’imposeront.

Dans l’esprit de fraternité et d’entraide avec ses partenaires, l’UOIF œuvrera pour la réussite du CFCM. Elle restera cependant vigilante. Elle communiquera continuellement avec la communauté musulmane sur l’évolution des choses. Ce qui l’a amené à se mettre en réserve hier peut l’y conduire, forcée, demain.

Pour aider à construire cet esprit de responsabilité collective et dans l’espoir de les voir se réunir autour d’un CFCM à leur service, l’UOIF continuera à se réunir avec les responsables des associations musulmanes de France, à les informer et à réfléchir avec eux sur le meilleur moyen de répondre à leurs attentes.

Paris, le 20 janvier 2013
Union des Organisations Islamiques de France – UOIF




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu