Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Reconnaissance de la répression du 17 octobre 1961

Rédigé par Grande Mosquée de Paris (GMP) | Vendredi 19 Octobre 2012



La déclaration de M. François Hollande, Président de la République, concernant les atrocités qui ont frappé la communauté algérienne le 17 octobre 1961 durant son défilé pacifique à Paris a profondément marqué tous les témoins, musulmans ou non, de cette répression sanglante dont une exacte évaluation reste inconnue à ce jour.

La déclaration du Président de la République qui intervient au 50e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie est particulièrement bienvenue et apte à apaiser quelque peu la douleur de toutes les familles qui ont profondément souffert de cette répression particulièrement brutale et meurtrière qui s’est abattue le 17 octobre 1961 sur tous les manifestants et manifestantes concernés.

Il s’agit là d’une prise de position courageuse et historiquement importante car elle va dans le sens de la vocation humaniste, pacifique et respectueuse des droits humains imprescriptibles depuis la Révolution Française.

Nous rendons un vibrant hommage au Président de la République d’avoir surmonté toutes les difficultés résiduelles pour que, au nom de la paix et de l’humanité, il jette aujourd’hui un regard responsable d’une très grande hauteur de vue sur ces événements.

La République française s’honore à reconnaître ces faits et nous sommes sûrs que la voie pacifique menant au dépassement de cette pénible histoire qui a marqué les relations de nos deux pays s’en trouvera grandement améliorée pour l’avenir de leur communauté de destin.
Paris, vendredi 19 octobre 2012

Dr Dalil BOUBAKEUR
Recteur de l’Institut Musulman
de la Mosquée de Paris




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu