Connectez-vous S'inscrire






Archives

Recherche musulman(e) pour espionnage

Quand le MI6 recrute au sein des minorités musulmanes

Rédigé par Assmaâ Rakho Mom | Jeudi 29 Novembre 2007

Vous êtes musulman(e) ? Fan de James Bond ? Apprenti espion ? Cet article est écrit pour vous ! Plus sérieusement, le MI6, service de renseignement extérieur de Sa Majesté toute britannique a décidé de recruter de futurs espions parmi les minorités ethniques musulmanes de Grande-Bretagne. Ceci "en raison du regard pénétrant et de la compréhension qu'ils apportent", selon le responsable du recrutement du "Six" que cite le quotidien français Le Monde.



Logo du Secret Intelligence Service (SIS)
Logo du Secret Intelligence Service (SIS)
Avez-vous déjà entendu un espion en herbe vous raconter sa formation ? Ou encore des espions confirmés vous parler de leurs opérations ? C'est chose faite puisque, à compter de cette semaine, le MI6, célèbre service de renseignement extérieur britannique lance une grande campagne publicitaire sur la radio BBC Radio 1, une station très suivie des jeunes.

Tout au long de la semaine, les auditeurs pourront ainsi écouter des témoignages d'agents secrets et des journalistes de la station pourront réaliser un reportage au sein du service de contre-terrorisme. Bien entendu, les voix des espions interrogés seront brouillées et leur véritable identité sera remplacée par un pseudonyme.

Précisons qu'auparavant, les services de renseignement britanniques s'étaient attachés à recruter plus de femmes et d'homosexuels. Désormais, avec cette campagne de recrutement au sein des minorités, en particulier musulmanes, le MI6 compte diversifier les profils de ses espions.

Ni mythomanes, ni amateurs de sensations fortes

Ainsi "Mark", pseudonyme donné au responsable du recrutement auprès du MI6, a expliqué que le Secret Intelligence Service (SIS), autre nom donné au MI6, était "confronté à des situations variées de par le monde, et les gens d'origine ethnique différente peuvent aller à des endroits, faire des choses ou rencontrer des gens inaccessibles aux Blancs". C'est pourquoi, "en raison du regard pénétrant et de la compréhension qu'ils apportent", les candidats musulmans issus des minorités ethniques du pays sont actuellement les bienvenus. D'autant plus que, toujours selon "Mark", "actuellement il y a une image erronée qui est véhiculée autour des missions des services secrets. Il y a un fossé entre la réalité du terrain et la fiction présentée dans James Bond. Toutefois il arrive parfois que cet écart se rétrécisse, ce qui garantit au candidat une carrière pleine de rebondissements". Attention, "Mark" ne recherche "ni mythomanes », ni amateurs de sensations fortes", tient-il à préciser.

"Mon devoir envers Dieu est totalement compatible avec mon devoir envers mon pays. Je pense très profondément que si vous pouvez faire quelque chose qui peut faire la différence, alors il faut le faire", a pour sa part déclaré une femme espionne musulmane.

James Bond joué par l'acteur Sean Connery
James Bond joué par l'acteur Sean Connery

Nous n'avons pas de Beretta

Des petites annonces via Internet et dans la presse ont également été diffusées. Et le MI6 met même en ligne des tests de sélection avec des mises en situations réelles afin de pouvoir tester ses aptitudes à devenir espion. Les candidats parlant couramment l'arabe sont particulièrement recherchés, mais aussi ceux maîtrisant le chinois, l'urdu, le persan ou encore l'espagnol.

Cette campagne publicitaire n'est pas la première du genre pour le MI6 qui, il y a un an, au moment où le film "Casino Royale", le dernier épisode en date de James Bond sortait sur les écrans, deux espions du MI6 avaient témoigné sur les ondes de la BBC. D'ailleurs, à propos du personnage de James Bond, les responsable du recrutement a déclaré que "c’est le plus grand mythe au sein de notre service, mais nous n’avons pas de permis de tuer et nous n’avons pas de Beretta, ce n’est tout simplement pas vrai".

Le MI6, ainsi que le MI5 (service de renseignement britannique intérieur), furent créés en 1909 lors de la fondation du Secret Service Bureau, dont ils sont deux des départements. "Parmi les défis majeurs du vingt-et-unième siècle figurent notamment l'instabilité régionale, le terrorisme, la prolifération des armes de destruction massive et le trafic illégal des stupéfiants", peut-on lire sur le site Internet du SIS.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu