Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com

Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss




Ramadan

Ramadan de la solidarité à l'île de La Réunion

Rédigé par Amara BAMBA | Lundi 29 Septembre 2008

Ce dimanche 28 septembre, la Grande mosquée de Saint-Denis a offert un déjeuner de ramadan aux plus démunis. « Il ne s'agit pas d'un geste symbolique, mais une réponse à un besoin réel de solidarité envers celles et ceux qui n'ont pas toujours le moyen de se nourrir à leur faim » explique M. Ayub Ingar, trésorier de l'Association musulmane de La Réunion, co-organisateur de l'action.



Cette initiative est une deuxième du genre. Pour M. Abdoullah Mollan, recteur de la Grande mosquée de Saint-Denis, « le succès rencontré l'an dernier nous a encouragé à renouveler et à élargir notre action cette année ». Devenu président du Conseil régional du culte musulman (CRCM) de l'île, M. Mollan se félicite que « ce rendez-vous de la générosité et du partage soit le fruit d'une collaboration entre plusieurs organisations musulmanes et non musulmanes de l'île. »

En plus de la Grande Mosquée de St Denis, l'Association musulmane de La Réunion (AMR), le Centre culturel de l'Océan indien, la Fraternité islamique, le Centre communal d'action sociale de St Denis, ainsi que la Croix rouge locale ont contribué à ce Iftar.

Trésorier de l'Association musulmane de La Réunion (AMR), M. Ayub Ingar estime que ce repas répond à un réel besoin au delà du symbole que l'on peut y lire. « L'AMR n'est pas une association cultuelle, nous sommes dans le culturel, dans l'humanitaire et le social » explique M. Ingar. « Tout au long de l'année, l'AMR apporte de l'assistance aux personnes qui sont dans le besoin. Nous nous occupons autant de familles entières que d'étudiants étrangers dans leurs besoins sociaux et matériels sans intention stratégique ni projet politique... Mais seulement apporter de l'aide » insiste-t-il avant de regretter qu'une telle action ne puisse se tenir régulièrement tout au long de l'année.

Michel Lescat, référent social de la Croix rouge à Saint-Denis, explique que « la participation de la Croix rouge à cette action se situe dans son rôle naturel; celui qu'il mène tout au long de l'année tel que le Samu Social et bien d'autres actions d'aide, de secours et de formation au secourisme. » A son côté, M. Ismaël Omarjee estime que « les musulmans de l'île ont besoin de s'ouvrir aux autres ». Vice-président de la délégation locale de la Croix rouge, M. Omarjee pense que « c'est par ce type d'actions, qu'ils (les musulmans) peuvent sortir de l'image de privilégiés pour montrer qu'ils font partie intégrante de la société et surtout qu'ils sont concernés par les problèmes qui touchent à l'ensemble de la société. »

Abdoullah Mollan devant la tente du partage
Abdoullah Mollan devant la tente du partage
Sur le plan social, l'islam à l'île de La Réunion a une image inverse de l'image de l'islam en France métropolitaine. Les musulmans de La Réunion, les Zarabe en créole, n'habitent pas à la périphérie des lieux de vie. Ils occupent les centres villes à l'instar des mosquées. Et s'ils sont une minorité numérique, estimée à 10 % environ, les Zarabe occupent le haut du pavé social et économique avec une présence confortable dans la sphère politique. Nassimah Dindar, présidente du Conseil général est un des exemples les plus visibles.

Femme politique de talent, sakoziste déclarée, elle réussit à garder la présidence du Conseil général malgré un basculement à gauche. Au delà d'un sens stratégique indéniable, sa proximité avec le terrain un atout déterminant. Ce dimanche, aux côtés des organisateurs de cet iftar géant, Madame Dindar semblait dans son élément. Le vendredi 3 octobre, comme chaque année depuis son premier mandat, la Présidente du Conseil général donne un dîner de l'Aïd el-fitr à la Villa du Département à Saint-Denis (97). Une invitation co-signée de Gilbert Annette, maire PS de Saint-Denis.

Ce dimanche, la rue de la Grande mosquée était drapée d'un « Ramadan Moubarak ». Sous une tente géante frappée du logo de la Croix rouge, trois cents repas ont été distribués. Pour M. Abdoullah Mollan, ce fut « un franc succès qu'il faudra reprendre l'an prochain, Inch' Allah ».


Amara BAMBA


Ramadan | Hadj | Aïd al-Adha


Inscription à la newsletter



Loading





L'actu vue par Yace