Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Ramadan - Aïd al-Fitr : l'appel du Vatican à s'unir pour la protection de la planète

Rédigé par Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux (PCDI) | Samedi 3 Juin 2017

C'est à travers le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux (PCDI) que le Vatican adresse, comme chaque année, ses voeux aux musulmans à l'occasion du mois du Ramadan et de l'Aïd al-Fitr. Au lendemain de la décision de Donald Trump de se retirer des Accords de Paris visant à lutter contre le réchauffement climatique, c'est un appel à l'unité des communautés pour la préservation de l'environnement qui est au centre du message pontifical rendu public vendredi 2 juin. Saphirnews publie la missive dans son intégralité.



Chers frères et sœurs musulmans,

Nous souhaitons vous assurer de notre solidarité pendant ce temps de jeûne au cours du mois de Ramadan et la célébration de l'Aïd al-Fitr qui le conclut. Puissent-t-ils vous apporter sérénité, joie et des dons spirituels abondants !

Le message de cette année est particulièrement opportun et significatif: il y a 50 ans, en 1967, trois ans seulement après la création de ce Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux (PCDI) par le pape Paul VI, le 19 mai 1964, un premier message était envoyé pour cette occasion.

Dans les années qui ont suivi, deux messages ont été particulièrement importants : celui de 1991, lors du pontificat du Pape Jean-Paul II, intitulé « La voie des croyants est la voie de la paix », et celui de 2013, première année du pontificat du Pape François, intitulé i[« La promotion du respect mutuel à travers l’éducation »i]. Ces deux messages ont été signés par les pontifes eux-mêmes.

Parmi les nombreuses activités du PCDI pour promouvoir le dialogue avec les musulmans, le plus important et le plus ancien est ce message annuel adressé aux musulmans à travers le monde à l’occasion du Ramadan et de l'Aïd al-Fitr.

Pour le faire connaître le plus largement possible, le PCDI a eu recours aux communautés catholiques locales, ainsi qu’aux représentants pontificaux présents dans presque tous les pays.
L’expérience de nos deux communautés confirme la valeur de ce message pour promouvoir des relations cordiales entre voisins et amis, chrétiens et musulmans, en partageant leurs réflexions sur des défis actuels et urgents.

Pour cette année, le PCDI s’inspire de la Lettre Encyclique du Pape François « Laudato Si’ – Sur la sauvegarde de la maison commune », adressée non seulement aux catholiques et aux chrétiens, mais aussi à toute l’humanité.

Le Pape François attire l’attention sur les dommages infligés à l’environnement, à nous-mêmes et à nos compagnons en humanité à cause de nos modes de vie et nos décisions. Il existe, par exemple, certaines perspectives philosophiques, religieuses et culturelles qui présentent des obstacles menaçant les relations de l’humanité avec la nature. Relever ce défi nous concerne tous, que nous professions ou non une croyance religieuse.

Le titre de l’encyclique lui-même est significatif: le monde est une « maison commune », une habitation pour tous les membres de la famille humaine. Par conséquent, personne, aucune nation ou peuple ne peuvent imposer exclusivement leur compréhension de la planète.

Notre vocation à être gardiens de l’œuvre de Dieu n’est ni facultative

C’est pourquoi le Pape François appelle « à un nouveau dialogue sur la façon dont nous construisons l’avenir de la planète..., parce que le défi environnemental que nous vivons, et ses racines humaines, nous concernent et nous touchent tous » (n° 14).

Le Pape François affirme que « la crise écologique est un appel à une profonde conversion intérieure » (n° 217). Une éducation, une ouverture spirituelle et une « conversion écologique globale » s’imposent pour relever ce défi de manière adéquate. En tant que croyants, notre relation à Dieu devrait être de plus en plus évidente par la façon dont nous nous situons par rapport au monde qui nous entoure. Notre vocation à être gardiens de l’œuvre de Dieu n’est ni facultative, ni marginale par rapport à notre engagement religieux en tant que chrétiens et musulmans: c’est une partie essentielle de celui-ci.

Que ces pensées et les bénédictions qui découlent du jeûne, de la prière et des bonnes œuvres vous soutiennent, avec l’aide de Dieu, sur le chemin de la paix et de la bonté, pour prendre soin de tous les membres de la famille humaine et de toute la création !

C’est avec ces sentiments que nous vous souhaitons, une fois de plus, sérénité, joie et prospérité.

Du Vatican
Cardinal Jean-Louis Tauran, président
Mgr Miguel Àngel Ayuso Guixot, MCCJ, secrétaire






Loading














Recevez le meilleur de l'actu