Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Ramadan 2013 : la décision du CFCM sans concertation

Rédigé par Mosquées et Musulmans solidaires | Mardi 9 Juillet 2013



La décision du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), de faire débuter le Ramadan le 09/07/2013, prise sans concertation aucune avec les responsables de grandes mosquées, suscite des interrogations au plan collectif et individuel au sein de la communauté musulmane de France. Voire des réactions largement opposées à cette décision !!!

Pour rendre légitime et licite sa décision, le CFCM avait mis, au moment de la rendre publique, l’utilisation de la méthode scientifique basée sur des calculs.

Mosquées et musulmans solidaires tient à rappeler que :

- Dans la pratique, il est bien difficile d’observer la lune. Les calculs astronomiques peuvent aider à déterminer le début du mois sacré du Ramadhan.

- Des divergences persistent encore entre les savants quant aux preuves astronomiques pour établir l’observation de la lune ou vérifier ou révoquer l’observation de musulmans dignes de confiance. Ce n'est pas une suggestion nouvelle, cela a été soulevé aux premiers temps de l'islam.

- Des logiciels très élaborés qui sont l'oeuvre de scientifiques musulmans et non musulmans nous donnent, à tout instant et en tout lieu, la position de la lune. Ces calculs ne peuvent contredire la réalité du terrain. Le Coran nous y invite : "Dieu est le créateur de la graine et du noyau, ...Il fend le ciel à l'aube. Il a fait de la nuit un repos ; du soleil et de la lune, une mesure du temps. - Voilà le décret du Puissant, de celui qui sait » Coran 6/95-96.

- Aujourd'hui la science nous apprend que la lunaison dure 29 jours 12 heures 44 minutes et 2,8 secondes. Ce qui éclaire davantage notre entendement du hadith cité plus haut, car le cumul des heures, des minutes et des secondes résiduelles d'un mois à l'autre permet de passer d'un mois de 29 à un mois de 30 jours.

Pour toutes ces raisons :

Mosquées et musulmans solidaires insiste sur le fait qu’il faut éviter de diviser la communauté musulmane de France. Avant de prendre une décision aussi importante et significative, comme celle relative au début du mois de Ramadhan, il faut rechercher le consensus le plus large possible.

A l’avenir, la date du début du mois sacré du Ramadhan doit être le fruit de l’astronomie contemporaine, se basant sur le calcul scientifique, qui est une certitude, et qui a permis à l’homme de parvenir jusque la lune et d’autres planètes, une science énormément développée à notre époque et un domaine scientifique que plusieurs éminents savants musulmans maîtrisent parfaitement.

Coordination de Mosquées et Musulmans solidaires





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu