Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss

Ramadan

Ramadan 2012 : dix derniers jours pour se rapprocher de Dieu

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Jeudi 9 Août 2012

           

Nous entrons dans les dix derniers jours du Ramadan, un moment propice pour se rapprocher encore plus de Dieu pour le croyant musulman.
Prières de nuit, lecture du Coran, multiplication des bonnes actions : le fidèle doit chercher à augmenter ses actes de soumission et d'adoration envers le créateur de l'univers. A la clé : l'effacement de ses péchés et l'augmentation de ses bonnes actions.



Ramadan 2012 : dix derniers jours pour se rapprocher de Dieu
Jeûner le mois du Ramadan est obligatoire pour les musulmans. Une obligation salutaire car Dieu leur donne une occasion en or d'effacer leurs péchés. Et les dix derniers jours de ce mois béni apportent encore plus de mérite aux fidèles. Le Prophète Muhammad accumulait les bonnes œuvres durant ces jours, signes de leurs grandes vertus.

« Quand les dix derniers jours (de Ramadan) arrivaient, le Prophète passait sa nuit dans l'adoration, réveillait sa famille (la nuit), redoublait d’efforts et serrait son izar (pagne) » a ainsi dit Aisha, rapporte Muslim dans un hadith authentique.
A chacun de suivre l'exemple du Prophète, qui multipliait les actes d'adoration durant ces jours bénéfiques.

Bonnes actions multipliées

L'importance de cette dernière décade est donc un rendez-vous à ne pas manquer. Son mérite est bien trop grand. Le fidèle attend de voir ses bonnes actions multipliées et tous ses péchés pardonnés.

Pour un rappel de ces bienfaits, la Grande Mosquée de Mantes-la-Jolie (Yvelines) organise une conférence du Pr Abdelghani Benali sur ce thème intitulé Les vertus de la dernière décade du Ramadan, dimanche 12 août. « Elle entre dans la continuité des conférences organisées par la mosquée durant le Ramadan. La salle peut accueillir jusqu'à 400 personnes », nous indique-t-on.

Dans ce lieu de culte, la fréquentation augmente lors des derniers jours du Ramadan et « le 27e jour, la fréquentation arrive à son maximum avec la nuit du Destin ». En effet, si cette dernière décade est aussi importante, c'est aussi parce qu'elle compte l'une des nuits les plus importantes : Laylat ul-Qadr, qui, dans l'islam, est considérée comme étant meilleure que mille mois.

« Davantage de personnes viennent prier durant les dix derniers jours. On sent une ferveur sur la fin du Ramadan mais les gens se focalisent surtout sur la nuit du Destin », note également Matthieu Gauthier, le secrétaire général de l'Association des musulmans de Limoges pour la fraternité (AMLF), qui a dernièrement connu un choc avec la profanation de la mosquée.

Un dernier effort

Cette mobilisation des fidèles est attendue, car il est dans leur intérêt de bénéficier des mérites des dix derniers jours du Ramadan. Il est convenu de chercher à se rapprocher de Dieu en multipliant les bonnes actions. Rakiyate a l'intention de « prier plus la nuit, de lire plus le Coran et de multiplier les dhikrs (invocations de Dieu) » pour « cette dernière ligne droite ». La jeune femme de 21 ans compte aussi se rendre plus régulièrement à la mosquée pour les prières du tarawih. Chez elle, elle voit l'exemple de sa mère qui a déjà commencé à lire plus assidument le Coran.

Karim aussi a en tête des modèles. « Certaines personnes passent la nuit à la mosquée les dix dernières nuits du Ramadan. Mon père le faisait », se souvient-t-il. Pour lui, l'effort de ces derniers jours passera surtout par « une multiplication des prières surérogatoires, des bonnes actions et de la zakât ». « Avec tout cela, tu deviens meilleur », juge-t-il. C'est effectivement le but du Ramadan, qui doit permettre aux croyants de se dépasser et d'avoir un bon comportement.

« C'est un effort sur soi, un effort sur ses passions. Le musulman doit savoir contrôler ses envies. Le Ramadan est comme une cure », nous dit-on à la mosquée de Mantes-la-Jolie.
Une cure de bonnes actions et de piété, qui, une fois le Ramadan passé, doit laisser des traces. En clair, le musulman doit parvenir à faire évoluer son comportement dans le bien et garder ses bonnes résolutions après le mois béni.

« Si on se rendait vraiment compte de la valeur du Ramadan, on aimerait que ce mois dure toute la vie mais, comme on est faible, on se satisfait quand même d'arriver au bout de cet effort », estime Karim.

Un effort récompensé par la fête de l'Aïd al-Fitr qui devrait avoir lieu dimanche 19 août d'après le Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR).





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.

Loading



Inscription à la newsletter







L'actu vue par Yace