Connectez-vous S'inscrire






Economie

Ramadan 2009 : des dattes de moindre qualité ?

Ramadan

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 17 Août 2009

La datte est attendue avec impatience par les consommateurs musulmans. Produit incontournable du mois du Ramadan, elle est habituellement récoltée en octobre et en novembre. Celles que les musulmans consommeront bientôt dateront de cette période. Quelle incidence sur la qualité ?



Les dattes avant la récolte
Les dattes avant la récolte
Considéré comme un produit saisonnier, la datte est davantage consommée entre octobre et janvier, à l’heure où les récoltes ont lieu. Alors lorsque le mois du Ramadan coïncide avec la saison hivernale, la consommation s’accroît. Mais avec 10 à 12 jours de décalage entre le calendrier musulman et grégorien, le mois sacré peut tomber en hiver comme en été comme c’est le cas pour 2009.

Il est bien connu que l’export pour le pays producteur est une vitrine dorée qui fait sa réputation et amène des clients, nombreux et fidèles. Les dattes de très bonne qualité sont ainsi vendues aux étrangers, prêts à mettre le prix fort pour avoir le meilleur.

Quant aux dattes de qualité moindre, elles sont destinées au marché local. Mais peut-on quand même s’attendre à des dattes de mauvaise qualité pour ce mois du Ramadan en France ?

La datte est généralement classée dans la catégorie des fruits secs car sa teneur en humidité est réduite et son potentiel de conservation est assez long lorsqu’elle est conditionnée. Cependant, comme l’explique un rapport de la FAO datant de 2000, « sa conservation n’est qu’optimum qu’en atmosphère réfrigérée afin d’éviter qu’elle ne fermente et qu’elle ne devienne impropre à la consommation » comme c’est le cas de la Deglet Nour.

Ramadan 2009 : des dattes de moindre qualité ?

La vigilance s’impose pour une conservation longue durée

« Les dattes sont moins fraîches mais elles se conservent un an si on les maintient à une température entre 1 et 3 degrés », assure Armand Fabre, un importateur de fruits et de dattes basé à Marseille. La dernière récolte ayant eu lieu fin octobre, « on est encore dans les temps pour les commercialiser. Les producteurs tunisiens sont sensibilisés à ce fait. Ils ont investi dans des réfrigérateurs et contrôlent régulièrement la température. Elles sont conservées dans des caisses en plastique et non dans des cartons afin qu’il n’y ait pas de problème d’humidité ».

Tout dépend alors de la qualité de la récolte. « On peut avoir des dattes d’ancienne récolte encore grasse et bonne à manger comme des dattes de nouvelle récolte qui ont subit les aléas du climat. Mais globalement, une fois bien conditionnée, elles sont équivalentes », conclut l’importateur.

Aux consommateurs d’en juger, à même de conserver des dattes assez longtemps avec précaution. Des dattes fraîches se conservent quelques semaines au réfrigérateur mais il est nécessaire de les envelopper ou de les mettre dans un récipient hermétique car elle absorbe facilement les odeurs. Quant aux dattes séchées ou déshydratées, elles peuvent se conserver entre six mois et un an selon la variété dans un endroit frais et sec à l'abri de la lumière et de la chaleur. Quoi qu’il en soit, les dattes demeureront le produit star du Ramadan.








Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu