Connectez-vous S'inscrire






Archives

Rafah, une porte de sortie vers l’étranger

| Vendredi 25 Novembre 2005

Le président palestinien Mahmoud Abbas a présidé, vendredi 25 novembre, à l'ouverture officielle de l’unique point de passage de Rafah, entre l'Egypte et Gaza. Depuis l'occupation de la bande de Gaza par Israël en juin 1967, et après le retrait israélien de ce territoire, en septembre dernier, les Palestiniens sont enfin libres de se rendre à l'étranger.



«Nous avons assez souffert. Nous avons été suffisamment humiliés par les contrôles israéliens à ce terminal», selon un Palestinien. [TSR]
«Nous avons assez souffert. Nous avons été suffisamment humiliés par les contrôles israéliens à ce terminal», selon un Palestinien. [TSR]
Le 15 novembre, Israël et les Palestiniens, sous l'égide de la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice, ont conclu un accord permettant la réouverture du terminal qui constitue pour les Palestiniens l'unique débouché vers l'Egypte et point de transit obligatoire vers l'étranger.

C’est un rêve qui se réalise

Près de trois mois après le retrait israélien de la bande de Gaza après trente-huit années d'occupation, une porte de sortie s’est ouverte pour la population de Gaza.
"C'est un rêve qui se réalise pour nous d'être ici pour célébrer la réouverture du terminal de Rafah comme passage libre entre nous et nos frères en Egypte", a déclaré M. Abbas lors de la cérémonie d’ouverture.

"Tout Palestinien muni de son passeport peut franchir le terminal quand il veut", a-t-il ajouté.
Après son allocution, M. Abbas, accompagné de l'émissaire européen au Proche-Orient Marc Otte et du chef des Renseignements égyptiens Omar Souleimane a officiellement rouvert le terminal en coupant un ruban dans la principale salle de passagers du terminal avant de présenter symboliquement son passeport à un fonctionnaire préposé aux guichets.


Vers une meilleure croissance de l'économie palestinienne

M. Otte a estimé que la réouverture du terminal relancerait l'économie de la bande de Gaza. "Ce qui se passe aujourd'hui est un pas vers une meilleure croissance de l'économie palestinienne" qui va aussi faciliter "le mouvement de personnes et de marchandises dans les territoires palestiniens et vers l'extérieur", a-t-il dit.

Le passage au terminal sera d'abord autorisé qu'aux détenteurs d'une carte d'identité palestinienne et, après notification préalable, à des diplomates, investisseurs étrangers, membres d'organisations internationales et cas humanitaires. "Nous sommes reconnaissants pour tous ceux qui nous ont aidés à faire un pas en avant pour réaliser un rêve, aussi simple soit-il, sur le chemin de l'Etat palestinien indépendant avec Jérusalem comme capitale", a ajouté M. Abbas.

Un contrôle du terminal en temps réel par vidéosurveillance sera effectué par un bureau de liaison israélo-palestinien sous supervision européenne.

Cette réouverture du terminal de Rafah met fin à l'enfermement des 1,3 million d'habitants du territoire palestinien.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu