Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

RTL et Zemmour : pas de perspective de licenciement

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 20 Juin 2014



Le Comité supérieur de l’audiovisuel (CSA) a « fermement mis en garde » RTL mercredi 4 juin suite à la diffusion de la chronique d’Eric Zemmour du 6 mai, dans laquelle ce dernier fait le lien entre immigration et délinquance, les « sociétés homogènes » étant selon lui le gage de sociétés sans violence.

Le Conseil représentatif des associations noires (CRAN), à l’origine de la saisine du CSA, s’est félicité de la réponse de l’instance audiovisuelle, qui a épinglé Eric Zemmour, mais aussi « la station elle-même à juste titre ».

La chronique du polémiste multirécidiviste constitue une « incitation à la haine ou à la violence pour des raisons de race, de sexe, de mœurs, de religion ou de nationalité », celle-ci encourageant les « comportements discriminatoires à l’égard des personnes en raison de leur origine, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée », a estimé le CSA réuni en assemblée plénière.

La diffusion par RTL de cette chronique, qui lui a été transmise en amont, constitue un « manquement caractérisé à (ses) obligations déontologiques », la station de la rue Bayard ayant sciemment laissé filtrer les propos incriminés.

Le chroniqueur avait notamment déclaré à l’antenne que « les grandes invasions d’après la chute de Rome sont désormais remplacées par les bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d’Africains qui dévalisent, violentent ou dépouillent », après avoir expliqué que « seules les sociétés homogènes comme le Japon, ayant refusé de longue date l’immigration de masse, (…) échappent à cette violence de rue ».

En 2011, Eric Zemmour a été condamné par la justice à 2 000 euros d’amende avec sursis pour provocation à la haine raciale après avoir désigné « les Noirs et les Arabes » comme des « trafiquants » pour la plupart d’entre eux. RTL s’était contenté de rappeler à son chroniqueur de « veiller au respect des valeurs humanistes de la station ». Son licenciement n'est aujourd'hui pas à l'ordre du jour, laissant libre court à ses idées de se propager dans les ondes.

Lire aussi:
Islamophobie : le Coran à la source du cas Nemmouche pour Zemmour (vidéo)
Eric Zemmour, toujours plus loin dans son délire xénophobe
Eric Zemmour viré ? Marine Le Pen à sa rescousse
Zemmour condamné à 2 000 € pour provocation à la haine raciale
Les Noirs et les Arabes dans le viseur d'Eric Zemmour : le dérapage en vidéo





Loading












Recevez le meilleur de l'actu