Connectez-vous S'inscrire





Dans la même rubrique :
< >






Débats Interactifs

Quelle place pour les musulmans dans la vie culturelle et artistique en France ?

Rédigé par Débat Interactif avec Farid Abdelkrim | Jeudi 25 Mai 2006

Constatant qu’au sein des musulmans de France réside un grand potentiel qui reste inexploité, il est intéressant de comprendre les rouages d’une absence si prononcée sur la scène française. Pour des raisons peut être économiques, organisationnelles ou encore idéologiques, les musulmans de France ne sont pas encore, il faut l’avouer, très productif. Pourquoi et comment peut on pallier à ce manque ?


Invité(s)
Présentation
Abdelkrim Farid
Farid Abdelkrim en l'un des fondateurs des Jeunes Musulmans de France (JMF). Cette association fédère aujourd'hui la jeunesse de l'Union des organisation islamiques en France (UOIF). Au parlé franc et à la plume tranchante, M. Abdelkrim signe « Na'bou la France ? Maudite soit la France ? » (éd. Gédis) en 2002, où il expose ses difficultés de jeune musulman confronté à une « intégration » dont il ne voit pas l'intérêt puisqu'il est Français, né en France. La même année, M. Abdelkrim publie « Les jeunes, l'Islam et le sexe, des réalités cachées» (éd. Gédis). Son dernier livre, « les islams de France » est un bijou sociologique qui décrit avec finesse, dans une langue savoureuse, la diversité et les contradictions du vécu des musulmans de France. Farid Abdelkrim s'occupe aujourd'hui du développement artistique pour Gédis.

   Posté par titi et gros minet
le 19-05-2006 à 14:05:46
Question : Bonjour Mr Abdelkarim, pourquoi votre débat s'adresse seulement aux musulmans? je trouve cela très déplorable ! alors une question se pose : Qu'est ce qu'un artiste musulman? (est ce qu'on parle d'artiste chrétien, juif ou athée parmi ceux connus)
Réponse de Farid Abdelkrim :
Je ne pense pas que le débat de ce soir s'adresse uniquement aux musulmans, même si, il est vrai, que l'intitulé peut perter à confusion. Toujours est-il qu'il s'agit tout de même de porter une réflexion qui, elle, porte sur les citoyens français de confession musulmane et du rapport qu'ils entretiennent avec la (ou les) culture (s) en général et l'art en particulier. Il est en effet à souligner qu'il existe une sorte de rapport Schizophrène avec leur environnement et pour notre sujet de ce soir, avec l'art.

   Posté par Akhy
le 20-05-2006 à 19:05:01
Question : Salam alikum, comment peut-on mettre les avantages pour soi-même avant l'intérêt pour l'islam alors que l'on a la responsabilité de représenter l'islam? je parle pour les 3 "grandes" organisations musulmanes en france. Comment peut-on se permettre de prendre un micro et parler pour l'islam alors que l'on sait que l'on n'est pas le meilleur pour le faire? pourquoi certains frères d'un certain âge ne veulent pas faire "tourner" les responsabilités et s'accrochent à leur petit pouvoir? je ne vais pas les citer mais ils sont beaucoup ceux qui ne veulent pas laisser leur place alors que 1000 personnes plus compétentes qu'eux sont derrière la porte pour faire du bien à l'islam en france. Ils faudraient que certains s'interrogent sur leur motivation/intention. Je te tiens en estime pour ton comportement irréprochable face à un Sarkosy arrogant lors des 2eme élection du cfcm.
Réponse de Farid Abdelkrim :
Il ne me semble pas que ta question ait un rapport direct avec le thème de ce soir. En revanche, j'en profite juste pour dire qu'il existe un phénomène qui rejoint une partie de ton interrogation et qui consiste à laisser faire aujourd'hui dans des domaines de compétence très précis, tel que l'art, des femmes et des hommes qui, sous pretexte qu'ils se sentent investit d'une mission, s'improvise artiste et, cerise sur la baklawa, artiste musulman. L'homme sage est celui qui connaît ses limites et qui ne cherche pas à se suicider par le ridicule.

   Posté par allahi
le 21-05-2006 à 18:05:03
Question : pourquoi pas manifester pour le por du voile? un musulman ne doit pas se battre pour être reconnu?
Réponse de Farid Abdelkrim :
La question, encore une fois, est sans rapport avec notre thème. Cependant, la manifestation, pour un droit, ou ce qui nous semble en être un, peut prendre plusieurs formes. Et si l'interdiction du port du voile est vécue par certaines d'entre celles qui ont choisie de le porter librement comme une injustice... l'art, à mon sens, est un moyen de communiquer les contours de cette injustice et ses conséquences. Peut-être d'ailleurs que le sujet sera mieux entendu par ce biais... à condition qu'il s'agisse réellement d'art et non de bricolage.

   Posté par elbakimohamed
le 22-05-2006 à 15:05:45
Question : Pensez-vous réellement que des actions culturelles (conférences-débats,expositions d'arts, d'artisanat,d'artistes ect..) sont possibles? alors que les moyens financiers pour mener cette mission n'existent pas!Je crois que nous sommes encore loin de l'action interculturelle dont on nous parle depuis plus de 20 ans! Pensez-vous que les grandes organisations musulmanes de France prennent elles cette action interculturelle à sa juste valeur? Oui notre patrimoine culturel,social et familial est loin d'être mieux connu,mieux compris.Mais notre responsabilité est la première à mettre en évidence! ! !
Réponse de Farid Abdelkrim :
Il me semble, de part mon humble expérience, que l'expression artistique réellement inscrite dans les cultures qui sont aujourd'hui les nôtres (aux hommes et aux femmes de ce pays)est non seulement possible, mais souhaitable. Le théâtre, le cinéma, la musique, la littérature sont autant de vecteurs d'échange, de confrontation, de dialogue et de rapprochement... ils le sont d'autant plus qu'il existe en réalité un énorme potentiel au sein des jeunes citoyens de confession musulmane. Et s'il existe en effet un problème d'émergence de ces potentiels, ce n'est pas juste un problème financier qui, il faut le reconnaître, doit être pris en compte. Les barrières, à mon sens, sont plus au plan psychologique fortement accru par les idées fausses entretenues sur de soi-disant incompatibilité en islam et art, ou entre islam et art occidental... De plus, il me semble que les modes de mobilisation et d'expression de nombreux musulmans de France se limite au registre social et politique... et un peu humanitaire. La place de l'art est quasi ignoré car considéré comme inutil. Faut-il y voir là, une conséquence de l'acculturation de nombreux jeunes et moins jeunes qui font ce que l'on appelle communément la "communauté musulmane" ? En tous cas, c'est à creuser.

   Posté par Gina
le 22-05-2006 à 21:05:02
Question : salam AKM pourquoi tu as choisis le culturel et tu ne t'intéresse pas à la politique?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Il me semble que le choix de l'un n'xclu pas forcement le secon et vice versa. De plus, on peut même croire que le politique peut contribuer à l'essor de l'art et, qu'en retour, celui-ci redonne du sens au politique.

   Posté par Rachid
le 24-05-2006 à 19:05:44
Question : Salam, Je ne pense pas qu'une tendance se dégage en terme de relation entre les musulmans les la culture artistique. En effet c'est la culture, l'éducation et l'environnement dans lequel se trouve le musulman qui influent sur sa relation avec l'art et la musique. Un musulman d'Afrique sub-saharienne n'a pas la même relation qu'un maghrébin ou asiatique avec la musique, qu'en pensez vous Mr AbdelKrim?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Il est un fait que nous sommes tous les enfants de propres histoires et donc les produits de nos propres environement... La famille, l'école, la culture du pays dans lequel on grandit, les sons et les images sont constitutifs de notre manière de distinguerle beau du laid, le vrai du faux... Quoiqu'avec la mondialisation, les cultures se rapprochent, s'entremêlent... ce qui donne ainsi l'occasion au petit tcahdien d'écouter en même temps que le jeune russe le dernier tube en vogue de snoop ou de voir en même temps le dernier MI III. Mais il demeure vrai que le rapport avec l'art est déterminé par le passé et l'environement de chacun.

   Posté par Titeuf
le 25-05-2006 à 19:05:55
Question : Yo ! Farid, la petite expérience que j'ai avec les musulmans de la mosquée me fait penser qu'il y a rien de bon à tirer d'eux, car trop d'auto-censure en perspective. Qu'en penses tu ?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Yo ! Il est vrai qu'il y a des censeurs... Il y en a toujours eu et c'est pas près de disparaître. En même temps, faut peut-être faire attention aux autocensures qu'on s'inflige parfois à tort. Je m'explique: t'as des lieux parfois qui sont pas propices à l'expression des talent. Mais il me semble qu'un artiste, quelle que soit ses convictions, s'il a quelque chose à exprimer, il cherchera et finira par trouver son espace d'expression.

   Posté par Mohand
le 25-05-2006 à 20:05:56
Question : Salam Farid, Peux tu nous dire les trois grandes difficultés que tu rencontre pour lancer tes spectacles et peut être nous parler de tes satisfactions. Merci
Réponse de Farid Abdelkrim :
Pourquoi 3 ? Il y en a plus je crois. En tous cas, les plus importantes, si je limite ma réponse à la littérature, au théâtre et à la musique, c'est de pouvoir rencontrer des gens qui sont réellement des artistes et qui sont près à beaucoup pour donner corps à leur art. Des femmes et des hommes engagés dans leur art et qui croient à ce qu'ils font. A ceux-là, je lance un appelo, manifestez-vous et procurez-nous les moyens de nous évader, de nous marrer, de nous détendre, de réfléchir aussi... de mon côtés, moi je tenterai de promouvoir, de faire connaître et, si nécessaire, d'accompagner. Mais je ne pourrais pas clore cette réponse sans évoquer le manque de capacité que nous avons aujourd'hui à communiquer, et à diffuser les produits que nous mettons sur pied. J'en profite pour le dire ici, y a un super one man show qui tourne "Match Nul", joué par Omar ZA OUI, à voir et à revoir, un album de zic qui vient de poindre à l'horizon "Itinéraire" de Miloud et un super bouquin de théologie de M. OUBROU "L'unicité de Dieu". Passez l'info, ce sera déjà ça.

   Posté par Isaac
le 25-05-2006 à 20:05:36
Question : Est-ce vraiment important que les musulmans fassent de la musique? En quoi cela peut-il avoir avec l'islam.
Réponse de Farid Abdelkrim :
Mais parce que la vie est faite de musuique et même de la belle musique. Quant à Dieu, Il est beau, Il aime ce qui est beau et donc, Il aime la belle musique.

   Posté par Jamila
le 25-05-2006 à 20:05:34
Question : Au Pakistan c'est une chose courante des voir des musulmans chanter la gloire de Dieu. Mais en France, franchement ça manque. Courage à vous. Jamila
Réponse de Farid Abdelkrim :
Il ne s'agit pas seulement, de mon point de vue, de chanter la gloire de Dieu. Il y a tellement d'autres sujets... Chanter, faire de la musique, c'est une manière universelle de raconter la manière dont conçoit la vie, la mort, dont on voit le monde etc... En cela, il faut du courage mais aussi et surtout du talent.

   Posté par Simone
le 25-05-2006 à 20:05:34
Question : Assalamou aleikouim Monsieur Farid. Le monde artistique est justement là où il faut faire des efforts parce qu'on fait passer des messages. Mais je crains qu'il y ait des blocages à cause des principes de l'islam. D'abord que dit le Coran de la musique?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Il me semble avoir en partie répondu à cette question précédemment. Pour ce qui est des avis des savants de l'islam sur le sujet, c'est vers eux qu'il vous faut retourner. Pour ma part, j'an ai consulté un certains nombre d'entre eux, et mes opinions sur la question se trouvent dans les produits que je contribue à réaliser.

   Posté par Alima
le 25-05-2006 à 20:05:28
Question : Que pensez-vous de Diam's?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Absolument aucune opinion à son sujet

   Posté par melissa
le 25-05-2006 à 20:05:19
Question : pensez vous qu'ily ai un véritable potentiel artistique "musulman" en France ?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Oui, je l'ai dis... Mais je crois qu'il y en a qui s'exprime déjà... Je pense par exemple à Y B auteur d'un livre super chez Grasset "Allah superstar", je pense à Abdelmalik du groupe NAP et son "Face à face des coeurs", je pense à un film vachement bien fait, "Il était une fois dans l'Oued" de Djamel Bensalah... Et puis il en existe des moins connus. Ce qu'il faut c'est créer les lieux et occasions pour qu'ils s'expriment.

   Posté par mahmoud
le 25-05-2006 à 20:05:40
Question : assalam, c'est vous qui vous occupez de Omar, le comique. c'est bien son spectacle mais c'est pas du déjà vue un peu. on a l'impression qu'on est pas capable de faire autre chose que ce qu'i existe dejà !! non ?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Il est vrai que pour ceux qui ont eu l'habitude de voir Djamel et compagnie, on pourrait croire qu'il s'agit de déjà vu... Mais Omar est un jeune issu de ce milieu... Ce sont des sujet qui lui parle aujourd'hui plus que d'autres. Mais l'approche reste Intéressante et demeure originale à plus d'un titre. L'idée qui demeure cependant, c'est qu'il puisse faire des émules et que d'autres sujets, d'autres angles d'approches soient développeés... D'ici-là, on se fend quand même bien la poire quand il est sur les planches.

   Posté par fatima
le 25-05-2006 à 20:05:16
Question : EST CE QUE TU PENSES QUE LES MUSULMANS SONT PRETS JUSTEMENT A VOIR L EMERGENCE D ARTISTE MUSULMANS (TU VAS PEUT ETRE ME DIRE :MAIS MEME S ILS NE LE SONT PAS IL FAUT PRENDRE LES DEVANT ET JE SERAIS D ACCORD AVEC TOI) MAIS UN ARTISTE EST "VIABLE" S IL A UN PUBLIC;JE TE POSES CETTE QUESTION CAR ON A ENCORE TENDANCE A SE POSER DES QUESTIONS QUE NOUS PENSIONS DEPASSE ,ET QUE LES MUSULMANS TROP SOUVENT SE POSITIONNE DANS LA SPHERE DU HALLAL OU DU HARAM , EN TERGIVERSANT DES HEURES LA OU ON DEVRAIT AGIR (JE NE DIS PAS QU IL NE FAUT SE POSER LA QUESTION MAIS L ISLAM N EST PAS UN FREIN POUR L EPANOUISSEMENT ,LORSQUE L ON CONNAIT SES LIMITES)
Réponse de Farid Abdelkrim :
OK sur l'ensemble de la remarque avec une nuance concerannt la viabilité d'un artiste. Il me semble qu'un artiste qui se respecte doit se faire son public et le mérité à chaque fois ensuite.

   Posté par Sheikhna
le 25-05-2006 à 20:05:10
Question : La pratique de la musique est très proche de l'oisiveté. S'adonner à la musique peut conduire sur le mauvais chemin. Il faut un encadrement strict pour que les jeunes réussissent dans la musique sans perdre leur âme parce que ce milieu est dangereux. Ne pensez pas que les musulmans en France manquent d'encadrement et qu'ils ont d'autres chats à fouetter? Moi je suis pour enseigner le chant mais le chant religieux. Qu'en pensez vous, Monsieur?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Il n'y a pas que la musique qui pourrait conduire sur le mauvais chemin. Une mauvaise approche du Coran et de son interprétation peuvent aussi conduire vers le mauvais chemin. Quant à l'encadrement strict, vous permettez que je m'en méfie plutôt deux fois qu'une, surtout lorsque l'argument avancé est la perte de l'âme. Et si les musulmans ont en effet plein d'autres chats à foutter, celui de la musique en fait partie. Il me semble que cette approche est respectable à condition de définir ce que l'on entend par chant religieux. Car, il se peut que le texte soit religieux (et encore) mais que le chant soit uniquement du bruit. Si ce dernier repose sur les base élémentaire de la musique et de son respect, alors oui pour le chant relmigieux, mystqiue.

   Posté par Abdelkader
le 25-05-2006 à 20:05:47
Question : Salam Aleikoum Farid, je me souviens d'un colloque à besançon en 1999 organisé par JMF (il me semble), au cours duquel tu avais abordé le thème de notre débat de ce soir en général et plus particulièrement les rapports qu'ont les Musulmans avec la musique, yussuf islam, était également présent, ma question est la suivante, est ce qu'il t'arrive d'écouter peut être avec nostalgie les best off de Tina Turner et autres vedettes de la soul music des années 80.
Réponse de Farid Abdelkrim :
Pas ceux de Tina, elle ne fait partie de mes best off. Mais si tu veux savoir qui sont mes artistes de prédilection, tu trouveras, the temptation, Al-green, Aretha Franklin, Otis Redding et plein d'autres de ce genre... Et puis il ya aussi la musique classique en général et ottomane en particulier... Et il m'arrive effectivement d'en écouter et d'apprécier du bon son.

   Posté par Farida
le 25-05-2006 à 20:05:38
Question : Assalamou aleikoum à tout le monde. Avant de découvrir la lumière de Dieu, j'étais toujours en boîte de nuit et je n'ai pas une bonne opinion de la musique. Je crois qu'il faut développer des arts comme le théâtre et la calligraphie. Mais il faut se méfier de la musique: il y a du bien, il y a du mal aussi. Assalamou aleiloum
Réponse de Farid Abdelkrim :
Il ne faut pas limiter la musique aux boîtes de nuit. Assister à un concert donné par des artistes respectueux de leur public et qui délivre des message de paix de respect, d'amour, de tolérance... ça c'est la musique ne laquelle je crois. Toutes les musiques ne sont en effet pas bonne à écouter... Mais cela veut aussi dire que, même s'il se dit musulman, un chanteur nul comme une casserole, c'est une casserole... et il ferait bien de la mettre en veilleuse pour le bien être du plus grand nombre.

   Posté par marieyvonne
le 25-05-2006 à 20:05:18
Question : Gédis est rattaché à l'UOIF ? c'est une société de production qui produit que du "islamiquement correct" ? comment laissé parlé son coté artistique lorsqu'on s'enferme dans tant de contraintes ?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Je ne sais pas ce qui est entendu ici par "islamiquement correct". Pour ma part, je n'ai pas la prétention d'être un virtuose de la production. Ce que je sais en revanche, c'est mes influences et celles de ceux avec qui je bosse ont toujours fais partie de nos créations. Dire qu'il n'y a pas de réticences serait faux. Mais il y a un débat qui s'est installé depuis un moment déjà et dont on ne saurait faire l'économie. Moi-même, je n'ai pas la prétention de détenir toutes les réponses aux questions que je me pose. J'avance donc en tentant d'être respectueux et de l'art et des artistes mais aussi de l'éthique qui est la mienne.

   Posté par Missrel
le 25-05-2006 à 20:05:15
Question : Saphirnews dit que les musulmans sont absents de la scène. Je ne sais pas où ils sont allés chercher ça. Moi je crois qu'il y a trop de musulim qui font de la scène et ça commence à faire clichet genre on a une belle voix on se monte un groupe mais c'est toujours sans suite. Alors moi je dis qu'il y a trop de petits groupe et pas du tout de grand groupe. Qu'en pensez-vous?
Réponse de Farid Abdelkrim :
C'est généralement des petits groupes qu'on émmergé les grands groupes. Faut pa^s éssayé d'aller plus vite que la muusique. Faut, comme qui dirait, laisser le temps au temps.

   Posté par Bravo
le 25-05-2006 à 20:05:00
Question : Que pensez-vous de Akhenaton? N'est-ce pas un grand artiste et vrai de la Zik et un avenir pour l'islam ?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Dans son domaine, que je ne maîtrise pas, il semble être réellement une pointure. Quant à l'homme et ses idées, c'est à lui qu'il faut poser la question.

   Posté par Interrogateur
le 25-05-2006 à 20:05:04
Question : Bonjour Farid Abdelkrim. Le monde artistique en France est aujourd'hui une voie bouchée parce que les artistes sont tous des "fils de". Croyez-vous vraiment que les musulmans ont leur place en dehors des cercles musulmans?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Des "fils de" de quoi ? Je vais me répeter, mais s'il y a du potentiel, du talent chez quelqu'un, et s'il y croit... mais qu'il se défonce pour! Ouvrir la porte de nos petits cercles confortables pour aller à la rencontre des autres et leur chanter, leur conter, leur écrire qui vous êtes et ce en quoi vous croyez. ça c'est un vrai chalenge. Mais faut pas fermer la porte d'entrée de jeu comme ça.

   Posté par Alidjou
le 25-05-2006 à 20:05:53
Question : AsAkWarL Moi j'arrive à peine sur le chat et je voulais dire une petite chose qui n'engage que moi et que je crois franchement: le monde artistique est un point sensible dans ce pays et ils ne nous laisseront jamais nous installer dans ce monde-là sans nous mettre des bâtons dans les roues parce qu'avec la musique, les arts et même l'écriture on peut toucher les gens dans leurs coeurs et c'est ça qu'ils ne veulent pas nous laisser faire. Voilà c'est ce que je voulais dire. Chapeau à saphir pour le choix de ce thème et merci à l'invité à qui je dis bravo aussi pour son livre sur les islams. Bonne soirée à tout le monde et bon weekend aussi. Ali du 33.
Réponse de Farid Abdelkrim :
Il serait quand même super qu'on nous dise qui se cache derrière ce mystérieux "ils"... "ils" ne nous laisseront pas... Faut arrêter de s'inventer des complots, des fantômes, des jnounes... là où il n'y en a pas. Au lieu de cela, écrivez, faites de la musique, du théâtre, de la peinture... mais encore une fois, avec talent.

   Posté par Leïla
le 25-05-2006 à 20:05:05
Question : assalamu aleikum!! Je suis très contente de pouvoir participer à ce débat. Je voudrais savoir s'il est bien pour une femme de chanter devant un public mixte?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Voila un débat pour le moins passionant et auquel, aujourd'hui, je sollicite des personnes. Mon souhait serait en effet de pouvoir donner l'occasion à des femmes, non seulement de chanter, mais de faire du théâtre... bref, tout ce qu'un homme peut faire dans le domaine de l'art. Le débat traîne un peu en longueur, mais il nécessite que des personnalités qualifiées et éclairées nous informe sur le sujet. En tous cas, cela suit son petit bonhomme de chemin. On vous tient au courant.

   Posté par Jamel D
le 25-05-2006 à 20:05:26
Question : Assalamoualeikoum à tout le monde Je ne connais pas Gédis et c'est la 1er fois que j'entends cette maison de production. Il y a une adresse Internet? J'ai fait une recherche sur google et je suis tombé sur plein de Gedis. Ca signifie quoi? Est-ce une maison tenu par des frères?
Réponse de Farid Abdelkrim :
www.gedis-u.com

   Posté par titeuf
le 25-05-2006 à 20:05:34
Question : Wesh ! Wesh ! Merci Farid d'avoir répondu à mon intervention. Je crois que l'autocensure est extrêmement présente, même si l'artiste a beaucoup de talent et de potentiel il se limitera. Ou il sera limité par son producteur à la conscience musulmane car il s'interdira de choquer son public. C'est pourtant la rupture faite avec art qui fait avancer les choses.
Réponse de Farid Abdelkrim :
Wesh ! Wesh ! Merci Titeuf... Je crois encore une fois que tout dépend de l'artiste et que le public, dans sa grande majorité, c'est faire la part des choses. Maintenant, ne crois-tu pas que respecter les rythmes, user de pédagogie afin de faire évoluer les chose dans le bon sens, c'est d'abord de ça dont il s'agit ?

   Posté par Auteur
le 25-05-2006 à 20:05:25
Question : Assalamou aleikoum Farid Abdelkarim. Après un voyage en Mauritanie, j'ai écrit une fiction l'an dernier où il est question de la vie d'une famille musulmane venue d'afrique pour vivre en France. Vous croyez qu'il y a des éditeurs musulmans que cela peut intéresser?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Oui, nous éventuellement... On poursuit hors tachat si tu veux... L'adresse sur la quelle tu peux nous contacter... farid.abd@wanadoo.fr

   Posté par Assia
le 25-05-2006 à 21:05:39
Question : Le propre de l'art est de pouvoir s'exprimer dans un langage compréhensible à tous et à chacun selon son point d'observation. Je pense que les musulmans sont loin d'un tel mode d'expression actuellement en France. Je pense que c'est une question de génération. Qu'en pensez-vous?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Il y a du vrai, si 'lon considère qu'il existe une limite au monde musulman (de France) qeu 'lon maîtrise soi-même. En d'autres termes,penser que l'on sait exactement, avec pertinence, où en sont les musulmans de France à ce sujet. Pour ma part, je crois qu'il y a des initiatives qui valent le coup d'être encouragés. Elles sont peut-être timides, imprécises, imparfaites... mais leurs auteurs existent! Ils ont du talent! Ils commencent à donner un sens et une vision à ce qu'ils veulent exprimer... Mon tripe à moi, c'est d'être à l'écoute et de m'engager dans ce qui me semble tenir la route. C'est un début et je ne désespère pas de voir la relève poursuivre ce modeste commencement.

   Posté par kiff Kiff Bouricôt !
le 25-05-2006 à 21:05:50
Question : Salam Farid, Mon propos ne vise par Gédis (que je ne connais pas bien) mais les maisons d'édition de livre musulman en général, du style essalam pour ce pas citer Ce sont des catastrophes culturelles. Vendre du nahnah (menthe) ou des livres pour eux c'est la même chose. Ils n'ont aucune ambition éditoriale et aucun respect pour le lecteur et le livre. Comment faire pour aider des maisons d'édition à jouer le rôle, celui de publier des supports d'idée avant gardistes ?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Sans citer qui que ce soit, il est vrai que les productions littéraires "dites musulmanes" proposent plus que des horreurs. Je pense Notamment aux traductions qui sont catastrophiques ou aux sujets qui ne servent à rien tel que 'Jinn et démons". Mais c'est peut-être parce que le lecteur lui-même, n'est pas exigent qu'il se trouve de pareils Aberrations. Les éditeurs et libraires consciencieux devraient à leur tour également prendre cette question très au sérieux, car il s'agit en effet de transmettre du savoir, des informations sur la religion musulmane et qu'en cela, faut pas faire dans le tout et n'importe quoi!

   Posté par maximo
le 25-05-2006 à 21:05:35
Question : cher Farid, merci d'avoir osé prendre en charge le sujet de l'art, de la culture et des musulmans! c'est tout à ton honneur d'être à l'initiative du développement culturel de gedis. une pièce de théatre intitulée "les gens du fossé" a eu lieu lors du dernier bourget : qu'en as-tu pensé? ps: un comédien de la troupe. on a besoin de réunir les musulmans qui travaillent dans ce champ: est-ce que tu as lancé quelque chose pour attirer tous les talents musulmans? il y a pas mal de compétences artistiques sur le terrain mais elles ne sont pas visibles et pas valorisées. ceux qui portent le flambeau et des projets artistiques comme toi, doivent être davantage aux côtés des artistes. Kamel l'artiste, l'ancien, bagneux en force
Réponse de Farid Abdelkrim :
A dire vrai, j'ai manqué le spectacle car j'étais plus que débordé. J'en ai eu des échos mitigés et c'est pour cela que J'espère la voir et je n'hésiterais pas à vous donner mon avis si celui-ci est accepté.

   Posté par Ismaël
le 25-05-2006 à 21:05:45
Question : Moi je rigole quand on parle d'artistes musulmans en France. Je pense qu'avant de se plaindre comme onle fait, on devrait construire des salles de dance ou des studio en annexe à nos mosquées. Est-ce qu'il y a une seule mosquée ici qui prévoit un pendant artistique ou sportif à sa salle de prières. Bien, NON. En tout cas, je n'en connais pas. Alors il faut commencer par le commencement parce que je suis d'accord avec Abdelkrim que l'art est un enjeu que les musulmans ne doivent pas oublier. Quand j'étais chrétien, on chantait à l'église et on avait un studio complet où tous les groupe de la paroisse pouvaient venir moyennant un forfait annuel. C'est par là qu'il faut commencer surtout que nous musulman en France, nous n'avons pas de gros producteurs comme aux States.
Réponse de Farid Abdelkrim :
Il est vrai que cela demande des moyens. Ceux-ci existent, il faut pouvoir les attirer. Et le seul moyen, c'est d'être créatif, d'avoir du talent et de savoir se vendre.

Mardi 25 Septembre 2007 - 21:19 La Oumra ou le 'petit pèlerinage'

Mardi 25 Septembre 2007 - 20:41 Le mois de ramadan à l'île de La Réunion


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu