Connectez-vous S'inscrire






Archives

Quel mandat pour le nouveau bureau du CFCM ?

Rédigé par Farid Abdelkrim | Mardi 4 Juillet 2006

Le nouveau bureau du Conseil français du culte musulman (CFCM) est en place depuis le dimanche 26 juin 2005. Dalil Boubakeur de la Grande mosquée de Paris en est le président. Fouad Alaoui de l’Union des organisations islamiques en France (UOIF) et Abdellah Boussouf de la Fédération nationale des musulmans de France (FNMF) sont les vice-présidents. Tout au long de la campagne électorale, de nombreux acteurs ont dénoncé le jeu d’influences exercé par les pays étrangers dans le choix des représentants du culte musulman en France. En dehors de l’UOIF, les grandes fédérations affichent désormais leur proximité avec les chancelleries marocaine, algérienne ou turque. L’UOIF a d’abord émis des réserves sur sa participation au nouveau Conseil avant d’y adhérer sur les conseils de Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur en charge des questions du culte musulman. Ce choix de l’UOIF est à l’origine de remous qui secouent sa base. Avec cette nouvelle configuration, quel est l’avenir du Conseil français du culte musulman ? Que peuvent attendre les musulmans de France de ce Conseil qui a officiellement la charge d’organiser le culte ?


Invité(s)
Présentation
Abdelkrim Farid
 
Farid Abdelkrim en l’un des fondateurs des Jeunes Musulmans de France (JMF). Cette association fédère aujourd’hui la jeunesse de l’Union des organisation islamiques en France (UOIF). Au parlé franc et à la plume tranchante, M. Abdelkrim signe « Na’bou la France ? Maudite soit la France ? » (éd. Gédis) en 2002, où il expose ses difficultés de jeune musulman confronté à une « intégration » dont il ne voit pas l’intérêt puisqu’il est Français, né en France. La même année, M. Abdelkrim publie « Les jeunes, l’Islam et le sexe, des réalités cachées» (éd. Gédis). Son dernier livre, « les islams de France » est un bijou sociologique qui décrit avec finesse, dans une langue savoureuse, la diversité et les contradictions du vécu des musulmans de France. Membre de l’assemblée générale sortante du CFCM, M. Abdelkrim est un observateur privilégié de sa communauté qui refuse que le culte musulman de France soit pris en otage par les intérêts croisés des politiques français et des chancelleries étrangères. Au lendemain de l’installation du nouveau bureau du CFCM, Farid Abdelkrim a accepté de se soumettre aux questions de SaphirNautes sur ce qu’il est permis d’attendre de ce nouveau Conseil.

 
   Posté par iKsam
le 01-07-2005 à 11:07:56
Question : Salam Alaykoum, Vous avez contribué a faire pression afin que JMF ne manifeste pas lors du vote de la loi sur le voile à l'école en 2004. L'UOIF a pu faire en sorte de faire retiter JMF du collectif une école pour tous/toutes, brisant ainsi se mouvement naissant. Comment expliquer votre revirement et votre "divorce" avec l'UOIF ? Quels éléments nouveaux vous ont fait prendre cette décisons ? Quelle analyse, après coup, faites-vous de votre positionnement d'alors ? iKsam.
Réponse de Farid Abdelkrim :
Si j’ai présenté ma démission, c’est d’abord et avant tout parce que j’estime que j’ai fais mon temps au sein de l’administration UOIF. Je n’y conçois plus de rôle à jouer en ce qui me concerne. Les différents choix, approches, décisions, ne correspondent plus aux perceptions que j’ai pu maturer ces dernières années, sans pour autant prétendre que j’ai raison et qu’à l’UOIF, ils ont tort. J’insiste sur le fait que les femmes et les hommes qui font l’UOIF d’aujourd’hui sont sincères et qu’ils ont donné, donnent et, souhaitons leur, qu’ils donneront encore de leurs personnes. Il n’y a absolument aucune ambiguïté de ce point de vue. Je suis attendu demain –mardi 05 juillet– au centre de l’UOIF sur demande de son Président, pour m’entretenir avec lui sur cette question. Quant à la question de mon positionnement –je n’ai pas fais pression, j’ai donné mon point de vue parmi d’autres– concernant la question du voile, je dirais qu’il a évolué. Je considère aujourd’hui que le port du voile demeure un acte de liberté religieuse que l’on ne peut se permettre de contester à celles qui affirment l’avoir choisit en toute âme et conscience ! Et si personne n’a le droit d’interdire à quelqu’un de porter le voile, personne n’a le droit non plus de forcer quelqu’un à le porter. On est d’ailleurs pas plus musulmane parce qu’on ne le porte pas et moins musulmane parce qu’on le porte. Seulement, au-delà de toutes ces considérations, je crois qu’il existe beaucoup d’autres questions, ô combien plus cruciales, qui ne suscitent malheureusement pas autant d’intérêt tel que l’ignorance en général de l’islam de trop nombreux jeunes, les problèmes d’échec scolaires, de présence trop massive de jeunes issus de l’immigration en milieu carcéral, la perte de notre mémoire ou l’absence du devoir de mémoire… et la liste est encore longue. Je crois humblement qu’il faut reconsidérer nos priorités et replacer à leurs justes emplacements les différents dossiers de l’islam de France.

 
   Posté par EL BAKI Mohamed
le 01-07-2005 à 11:07:35
Question : Oui le CFCM vient d'être élu!Par toutes les musulmanes et muslmans de France,non! Des Organisations,des Associations,des Mosquées ont présenté des candidates et candidats.Mais malheureusement il n'yavait comme électeurs que quelques milliers de personnes.La France compte quelques millions de musulmans français ou étrangers,pourqoui n' a ton pas utilisé le suffrage universel.Toute la communauté musulmane ,pratiquante ou peu pratiquante aurait du voter.C'est un devoir,c'est un droit...Une personne=une voix,la on en est tres tres loin!Il n'est pas normal,ni démocratique ni juste que cela continue.Ou alors il n y a que les élites et les autres.....
Réponse de Farid Abdelkrim :
Le processus électoral peu effectivement apparaître imparfait et d’ailleurs je crois qu’il le restera encore longtemps comme beaucoup d’autres processus le sont. Ce que vous évoquez est légitime et, en même temps, pas réaliste si je puis me permettre. Il est une parole sacrée qui dit que : « la manière dont vous vous comportez détermine celle de ceux qui vous dirige ». Faire que le CFCM soit une question qui concerne l’ensemble des CITOYENS FRANCAIS de confession musulmane est sans doute l’une des issues qui nous fera sortir de cet islam géré depuis l’étranger. Mais c’est une tâche qui incombe à chacun d’entre nous car une autre parole sacré dit : « Certes Dieu ne change ce qui se trouve en un peuple tant que chacun ne se décide pas à changer ce qui est en lui. C’est à vous, à moi, à nous de faire bouger les choses.

 
   Posté par abu ilyass
le 01-07-2005 à 11:07:13
Question : As salaam ahleykum , que la Paix t'accompagnes Farid ... Dans un premier temps je voulais t'adressé sincérement mes félicitations pour tes livres et je t'encourage à garder ce style au " parler franc " et à la plume " tranchante " car il faut je pense ce genre de discours pour que l'on réalise qu'on a tant de choses qui ne vont pas et que nos coeurs sont malades à un point ou il faut qu'on se pose des questions !!! - Pourquoi cette démission suite à la réelection de Mr l'ambassadeur d'Algérie Mr Boubakeur et suite à la visite de Misiou Sarkosy au siége de l'UOIF ? et surtout ou puis je trouvais votre dernier livre j'ai cherché partout sur le net et je ne le trouves pas !!!
Réponse de Farid Abdelkrim :
Merci pour tes encouragements. Pour ma démission, j’en ai déjà parlé un peu plus haut. Je peux ajouter qu’il s’agit d’une décision mûrement réfléchit et qu’elle correspond à un désaccord sur une certaine perception de ce que devrait être le CFCM, de ce que devrait être l’UOIF, de ce que devrait être la politique dans notre pays. Pour le livre, La France des islams, tu devrais pouvoir bientôt te le procurer sur ton site favori, à savoir, Saphirnet.

 
   Posté par said
le 01-07-2005 à 16:07:39
Question : assalamou'alaykoum Farid Qu'arrive-t-il à l'UOIF ???!!! De déception en déception, elle est en train de perdre sa légitimité auprès de la base. Que pensent les chouioukh qui l'ont toujours soutenu (Jaballah,Guerga,Zakaria,...) ? Donnent-ils des conseils ? Si oui lesquels ? barakallahoufik ton frère Saïd
Réponse de Farid Abdelkrim :
On ne peut pas toujours être au mieux de sa forme. Je crois que l’UOIF traverse une période de transition où des questions extrêmement importantes et nouvelles se posent. Celles et ceux qui tentent d’y répondre sont des humains qui ont leurs histoires, leurs questionnements propres, leurs doutes, leurs aspirations… Et de ce fait, ils ont également leurs réponses qui procèdent de leurs interprétations de ce qui peut leur apparaître être le plus proche de ce qui est juste. Je ne crois pas qu’il soit opportun que la base renie l’UOIF. Je crois au contraire qu’il s’agit d’une période propice à l’expression. Vous devez poser vos questions, exprimez vos critiques, déclarer vos visions… vous devez être présent ! Et si vous vous dites de l’UOIF, c’est de l’intérieur, avec entêtement, patience et dévouement pour l’intérêt supérieur que vous devez agir.

 
   Posté par rida
le 01-07-2005 à 18:07:07
Question : Quel impact aurra le CFCM sur les activites regionales des jeunes, en particulier en PACA?
Réponse de Farid Abdelkrim :
A cette question, il me semble que tu trouveras réponses auprès de ceux qui ont reçu la confiance des électeurs en PACA. Prends contact avec eux et sonde les sur cette question et propose leur tes remarques, tes services...

 
   Posté par MusulmaneFrançaiseEtFiereDel'Etre
le 01-07-2005 à 19:07:20
Question : Salam Abdelkrim, Avez-vous entendu parler du "nouvel islam" et que représente-t-il réellement comme courant des musulmans en France. Il me semble que c'est du vent et qu'il n'est pas représenté au CFCM ! Wa-Salamu 'alaykoum
Réponse de Farid Abdelkrim :
Non, je n’en ai jamais entendu parler.

 
   Posté par bellevue premiere
le 01-07-2005 à 20:07:24
Question : Salam alykoum cher frére,quel alternative penses tu qu'on doit avoir avec l'islam d'aujourd'hui ? Car un réel travail de daw'ah a besoin d'etre fait au sein de la communauté.On voit en effet de plus en plus de jeunes s'intéresser à un islam qui à une compréhension radicaliste n'ayons pas peur des mots et cette progression de ces différents groupes surviennent bien évidamment à un moment ou la daw'ah se fait de plus en plus rare qu'en penses tu ? comment vois tu l avenir de la daw'ah ?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Il y a effectivement des expressions multiples de l’islam en tant que religion dans notre pays. Certains prétendent aujourd’hui détenir les clés de l’islam authentique. Ce qu’il faut à mon avis, ce n’est pas entrer dans cette compétition, mais plutôt trouver les moyens qui permettent aux jeunes d’avoir un esprit critique face à cette déferlante de lectures qui, parfois, sont aux antipodes du contexte qu’est le notre. Il faut encourager les jeunes à s’instruire, et qu’ils sachent que l’islam n’est pas une religion de rigolos, que c’est sérieux et que ce n’est pas dans les apparences que se trouvent les réponses à nos questions les plus importantes.

 
   Posté par Bilal
le 01-07-2005 à 22:07:46
Question : Assalamu Aleikum, Que reproche tu au CFCM. Que peuvent faire les musulmans de France pour améliorer les actions de CFCM ?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Ce que je reproche au CFCM c’est justement de ne pas incarner cette aspiration profonde et noble de voir enfin s’installer en France, à son rythme, l’islam DE France. Pourquoi chercher à aller plus vite que la musique ? Il faut prendre le temps, à l’abri des ingérences, de toutes les ingérences, d’organiser le culte musulman… dans la transparence, sans lutte de pouvoir mais avec la conscience qu’il s’agit d’une lourde, d’une très lourde responsabilité. Loin des mondanité, des projecteurs… un travail de terrain.

 
   Posté par tinky
le 02-07-2005 à 00:07:04
Question : Pourquoi frère Farid l'UOIF ne se retire pas de cette masquarade qu'est le CFCM ? Nous musulmans de France ne voulons être dirigé par aucun pays extérieur laissons la fnmf et la mosquée de Paris s'entre déchiré et faisons un groupe de pression contre le CFCM et contre Mr. Sarkozy. Une dernière chose Mr. Sarkosy ne compté pas sur nous pour 2007 que les choses soit claires.
Réponse de Farid Abdelkrim :
L’UOIF a fait son choix. Cela ne se passe pas comme certains voudraient vous le faire croire. D’âpres débats constituent le quotidien des rencontres de l’UOIF (CA, BE, AG, Commissions…). Après de nombreuses discussions, le CA a opté pour poursuivre son œuvre au sein du CFCM. A cela, le Ministre de l’Intérieur croit avoir joué un rôle prépondérant, or s’il a effectivement pu endormir certains membres du dit CA, la séance de débreafing a été rude. Le vote à eut raison du débat en propulsant encore l’UOIF dans une entreprise qu’il sera difficile de défendre. Mais n’y a-t-il pas que ceux qui ne font rien qui ne se trompent jamais. L’UOIF est à mon sens la seule structure susceptible d’asseoir l’idée d’un islam DE France. L’Union est à mes yeux la seule perspective possible pour cela. On peut lui reprocher sa méthode, son manque de maturité pour la question, son déficit de communication… Mais on peut aussi appeler le soutien du Très Haut pour qu’Il les récompense et les soutienne.

 
   Posté par Wihem
le 02-07-2005 à 00:07:08
Question : Salam à toi mon frère, J'aime beaucoup ton franc parlé même si il est un peu trop excessif , il a le talent de faire bouger les choses et d'activer le débat. Je suis tout à fait de ton avis sur le fait qu'on a un "kilt misilma" et que nous jeunes nés en France et de la génération de JMF( j'étais là au baptème du bébé en 1993) on peine à se reconnaitre dans cette organisation, et encore avec plus de mal dans celle de l'UOIF. Ne penses-tu pas qu'une alternative associative ou sous une autre forme ( réseaux, etc.) de jeunes musulmans, parrainée par aucun haut-comité d'étrangers et extirpée du carcan politique doit maintenant se mettre en place pour aider moins à la promotion d'un islam de France ( y'en a marre des livres qui défendent l'islam, on a pas à faire ses preuves dans une société démocratique) qu'une véritable réfléxion autour du mieux vivre son identité de musulman dans une culture occidentale sécularisée ( rares sont les conférenciers qui articulent leurs propos avec la réalité sociologique du terrain, on est encore à l'époque des archers et des sabres) ? Qu'en penses-tu ? Comment faut-il qu'on se prenne en main, nous jeunes musulmans français et françaises qui peinont à être reconnu dans nombreuses de nos "moski di la fran'ce" ? Merci à toi et comme disait Victor Hugo, "Ceux qui vivent, ce song qui luttent" alors bon combat et belle vie à toi...
Réponse de Farid Abdelkrim :
Il me semble qu’il n’y a pas une manière de faire les choses aujourd’hui. Il y des manières parce qu’il y a des hommes et des femmes qui sont attachés à des valeurs communes. De mon point de vue, il ne s’agit pas de supprimer une structure au profit d’une autre, car quel que soit le moyen utilisé, il présentera toujours des limites parce qu’il est le fruit des hommes. En revanche je crois qu’il existe des structures qui, même si parfois les apparences peuvent être trompeuses, sont de bons moyens de contribuer à faire avancer les choses. Et si je ne m’abuse, l’UOIF en fait partie. De plus, et si je ne m’abuse encore, l’UOIF n’est la propriété que de ceux qu’ils veulent se défoncer pour continuer ce travail déjà initié par tant de femmes et d’hommes… Si je puis me permettre, allez vers ce genre de structure, proposer avec force et conviction vos remarques, vos services, vos critiques… et arrachez votre rôle au sein de ces mouvements car ils peuvent contribuer à la réalisation de cet islam DE France tant attendu.

 
   Posté par EROAUN
le 02-07-2005 à 00:07:36
Question : Salamoualaikoum La france est aujourd'hui dote d'un systeme qui lui sert pour "gerer" l'Islam en France , Il me semble que l'on puisse parler de gestion colonialiste d'un culte indigene qu'elle est votre opinion a ce sujet , et quelle est le risque pour les musulmans ? Salamoualaikoum
Réponse de Farid Abdelkrim :
Il me semble avoir évoqué une parole sacrée qui stipule que la manière dont nous nous comportons détermine celle de ceux qui nous dirige. Malek Bennabi insistait sur le fait que le véritable colonisé, c’est d’abord celui qui est colonisable. La suite me paraît assez évidente. Or, la venue de M. le Ministre de l’Intérieur au siège de l’UOIF fait suite au mécontentement réel exprimé par nombre de membre du CA qui menaçait de se retirer du CFCM. Il était alors question : - Du double discours de M. le Ministre qui, lorsqu’il est avec les membres de l’UOIF, les appelle ses amis… et qui lorsqu’il se retrouve sur les bancs de l’Assemblée Nationale se félicite de la victoire des modérés et donc de la défaite des fondamentalistes. Alors de deux choses l’une : - ou bien M. le Ministre à des amis dans la mouvance islamiste intégriste fondamentaliste, et ça, c’est pas très républicain ! Ou bien il considère que l’UOIF fait partie des modérés (ce qu’il a d’ailleurs déclaré à huis clos à au siège de l’UOIF). Dans les deux cas, c’est le moins que l’on puisse dire, Nico il est pas clair… je l’appelle ainsi, parce qu’il paraît que nous sommes amis. - De l’ingérence des Etats étrangers dans le processus de la concrétisation de l’islam DE France. Ingérence qu’il finit par justifier en faisant des parallèles pour le moins déplacés. Cessons donc de parler de l’islam de France mais de l’islam de quelque part En France. - De l’ingérence de l’Etat (laïque) dans les affaires de l’Eglise musulmane. Son argument de vente, c’est que les musulmans sont incapables de s’entendre, alors il est là pour que tout entre dans l’ordre, à sa manière. Et si l’on impose D. Boubakeur Président du CFCM c’est, d’après ses dires la seule solution puisqu’il est le seul à apaiser la communauté nationale et, en plus, c’est la dernière fois. Mon argument à moi, c’est qu’on est dans l’irrespect le plus total des électeurs et des musulmans qui voient dans le CFCM la possibilité de normaliser l’existence réelle du culte musulman en France ; on est dans le dénigrement le plus total des électeurs qui ont eut foi dans le processus de désignation des représentants du culte musulman en France ; en agissant de la sorte, on a bafoué les valeurs de démocratie, de liberté… On vient de mettre à mal la laïcité. Ce sont mes arguments concernant l’inadmissibilité de cette double ingérence dans la mise en place du CFCM. - De la campagne électorale dans laquelle, légitimement d’ailleurs, s’est engagé M. le Ministre. Si vouloir faire croire que l’organisation du culte musulman et la neutralisation des fondamentalistes est un argument de campagne pour l’éventuel futur locataire de l’Elysée, alors il nous faut d’ores et déjà annoncer que sur ces deux plans, M. le Ministre à échoué. Car le culte musulman est hélas aujourd’hui bien loin d’être organisé… Quant aux intégristes, fondamentalistes… ils vaquent sans l’ombre d’un inquiétude à leurs occupations, comprenez que le terme neutralisation, ils ne connaissent pas ! Ainsi, je reste persuadé que les petites guéguerres à deux sous qui opposent les acteurs sincères qui s’emportent malheureusement et laissent libre cours à des jugements de valeurs ne font que contribuées au traitement que l’on inflige à l’islam En France. C’est d’abord là qu’il faudrait commencer notre périple dans nos prétentions ambitieuses.

 
   Posté par Une mémé
le 02-07-2005 à 04:07:13
Question : Monsieur Farid, je ne suis pas musulmanes mais j'ai lu votre livre. J'étais avec mon petit fils au salon de l'uoif et nous avons parlé avec vous rapidement et nous avons acheté ce livre pour la couverture qui est très amusante. J'ai été impressionnée par ce que j'ai lu. Je n'ai plus le livre. Mon petit est parti avec mais j'aimerais l'avoir pour l'offrir. Si je l'avais encore eu j'aurais des explications à vous demander. Je vous encourage.
Réponse de Farid Abdelkrim :
Merci pour vos encouragements. Mon livre sera bientôt en vente en ligne sur le site Saphirnet. Merci.

 
   Posté par Tâlib
le 02-07-2005 à 09:07:20
Question : As'salamoualaykoum frére Farid, Je citerais une phrase de vous, lors de l'émission RIPOSTE, une phrase qui m'a fait entrevoir, par La Grâce d'ALLAH (swt), votre objectivité (loin de tout "nationalisme/patriotique"), je vous cite : "- Arrêtez de vouloir réduire ma religion, à une religion de "bougnoulles" !" Aujourd'hui, je constate que ceux sont ou qui souhaitent être des "représentants" de notre religion en France, n'ont pas travaillé sur eux-mêmes, et ont oublié (sauf pour se faire mousser) qu'il y avait des musulman()s blanc(he)s en France, des musulman(e)s d'origines autres qu'arabe ou maghrébine ... Est-ce que ces "représentants" ont conscience que le pouvoir est une épreuve pour le musulman !? Et non, un bienfait !?! Pourquoi n'y a-t-il pas de "représentants de hauts rangs", blanc ? Là, ou l'on trouve des "musulman(e)" sans barbe ou sans hidjâb, MAIS d'origine arabe ou maghrébine ... Pourquoi ? Frére Farid, nul animosité n'anime mes mots et mon constat, je reprendrais les mots de Cheikh Abdessamad Yassine dans son "Mémorendum à qui de droit", lorsque qu'il s'adresse aux "musulman(e)s du Maroc",, je cite : "Ce qui aiguise mes mots, c'est le fait voir l'Islam bafoué ..." Frére Farid, je reste à votre disposition pour toutes précisions, qu'ALLAH (stw) nous préserve, Amîne ya'Rabi Al-Alamîne. Signé : Tâlib Cyril, L.M - Un musulman blanc parmi d'autres. Was'salamoualaykoum. P.S : J'ai du mal à trouver en librairies, votre dernier livre (ainsi que les précédents) ?!?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Je pense humblement que lorsque l’on sent que l’on a pas sa place c’est qu’on refuse de la prendre. C’est mon credo… J’entends souvent les mécontentements ici et là, et ils sont bien souvent très justifiés. Imaginez un seul instant que tous ces échos versent dans un même porte-voix ! Vous imaginez le baroufle ? Alors je crois que c’est la prochaine étape de la longue route vers l’islam DE France. Que l’ensemble des bonnes volontés prennent le temps de s’organiser dans ce qui existe déjà et dans tout ce qu’il faudra inventer, en évitant les erreurs de ceux qui nous on précédé… Paris ne s’est pas construite en un jour… l’islam DE France ne dérogera pas à cette règle. Ceci-dit, il me semble important de dire que le CFCM, tel qu’il se présente aujourd’hui, est une véritable mascarade. Il aurait pu servir à quelque chose, mais la double ingérence étrangère dans le processus électoral d’une part et celle de l’Etat (laïque) dans les affaires du culte musulman d’autre part, sont absolument inadmissibles. Cautionner de telles pratiques, revient à mon sens à éloigner l’organisation du culte musulman de ses nobles aspirations, à savoir l’islam DE France. J’ose espérer tout de même, car il faut leur rendre hommage, que certains des CRCM puissent montrer la voie vers l’institutionnalisation de cet islam DE France. En cela, j’ai bon espoir que de belles choses voient le jour. On appelle cela le travaille terrain !

 
   Posté par nabila
le 02-07-2005 à 13:07:11
Question : salamou alaikoum, pensez vous que démissionner de l'UOIF était plus intéressant que de continuer a oeuvrer en son sein ; en sachant que vous apporter pas mal d'idées et de critiques fondées, comme on a pu voir ou lire au cours de vos interventions ?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Si j’ai démissionné du CA de l’UOIF, en revanche, je n’ai pas démissionné de l’UOIF. Il y a une grande différence. C’est par conviction, encore une fois, et par principe que je l’ai fais. Je considère que mon rôle au sein du CA est arrivé à terme.

 
   Posté par Moutassim
le 02-07-2005 à 17:07:25
Question : salam farid, avant tout, je souhaite savoir si tu sera candidat à la présidence de l'UOIF à la rentrée, ensuite si tu as démissionné du CA de l'UOIF, c'est parceque tu as voulu protester contre sa participation forcée au CFCM, je sais également que tu en veux à Mr SARKOZY qui a forcé la main à la direction de l'UOIF pour passer outre le vote de refus de participation de son CA. dis farid, ne vois tu pas dans les interventions musclées de Mr SARKOZY une opération de déstabilisation de la démocratie associative (que ce soit au CFCM ou à l'UOIF)où la volonté des adhérents et des représentants est complétement bafouée et discréditée ?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Non! Je ne suis pas candidat à la présidence de l'UOIF. Les raisons de ma démission ont été largement commentées par moi-même. Je crois effectivement que le CFCM tel qu’il se présente aujourd’hui, aurait dû conduire l’UOIF à sortir de ce processus. C’était pour moi la seule et unique réponse à donner à l’arrogance d’un Ministre qui se targue de pouvoir faire la pluie et le beau temps au sein du CFCM… une pluie et un beau temps laïque cela va de soi. C’était le geste de trop, la goûte de trop… il fallait aller jusqu’au bout du NON ! Mais on a discuté, et tu connais la suite… Quand à Nico (notre ami), il est en campagne et il est près à beaucoup de chose… A quoi es-tu près toi ? A veiller à ce que la démocratie associative soit respectée !? Je suis avec toi de tout cœur.

 
   Posté par sof
le 02-07-2005 à 17:07:34
Question : Salam alikum, à ton avis pourquoi les representants de l'islam en france sont si peureux? et vont jusqu'à mentir pour proteger ceux qui les "maltraitent"? pour argumenter ce que je dis je pense aux otages Malbruno et.... la plupart des leaders de l'uoif, lnfm et gmp ont affrimé que la loi pour la laicité n'etait pas du tout tournée contre le hijab alors que meme Chirac pendant son discours a dit clairement que cette loi visait le "voile islamique" dont la vision "l'agressait" et de nombreux députés ont dit clairement la meme chose. Donc je repete pourquoi en sommes nous arrivé à avoir comme representants des hommes qui ne savent en definitif que proteger leurs agresseurs?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Parce que nous l'avons accepté... cf. ce que j'ai dis un peu plus haut en précisant tout de même que ce que parfois on peut percevoir comme de la peur n'est autre que la conviction que c'est la seule et unique chose juste à faire. Il faut prendre le temps d'aller dire ce que vous pensez sans omettre d'écouter ce que les autres ont à dire.

 
   Posté par sofiane
le 02-07-2005 à 17:07:05
Question : Salam alikum Ne penses tu pas qu'il serait mieux que chaque electeur pour le CFCM se doit de faire un debat ouvert dans sa mosquee d'appartenance avant de voter ce qui limiterait surement les derives nationalistes qui n'ont rien d'ismlamique. Et pourquoi Dalil Boubakeur est recteur d'une mosquee alors que quasiment personne n'allant prier de veut de lui???
Réponse de Farid Abdelkrim :
Oui aux débats ouverts. Mais si on peut éviter les mosquées. Il s’agit de lieux de culte, de recueillement… S’il doit y avoir débat, cela doit se passer dans des espaces publics prévus à cet effet… A ce moment, il serait intéressant que toute personne sérieusement concernée puisse prendre part au débat. Peut-être pourrions de la sorte éviter certaines dérives… A creuser.

 
   Posté par curieux
le 02-07-2005 à 18:07:44
Question : salam tu as un site où l'on pourrait te lire un peu plus souvent? ou demande une rubrique à saphir :) ou tu serait obligé d'intervenir au moins une fois par mois!
Réponse de Farid Abdelkrim :
Oui, un blogspot en cours d'élaboration... Vous pouvez vous y rendre au : http://faridabdelkrim.blogspot.com

 
   Posté par toto
le 02-07-2005 à 18:07:49
Question : Faut il que les membres de JMF démissionne de l'UOIF donc de JMF car les deux sont liés car si à l'instant présent Farid était encore président de JMF, je suppose qu'il aurait également démissionner de JMF s'il démissionne de l'UOIF
Réponse de Farid Abdelkrim :
Il ne faut pas mélanger les registres. L’UOIF, c’est une chose, JMF une autre et Farid encore une autre. JMF est une instance autonome qui œuvre dans un domaine bien spécifique. Aussi je crois que pour connaître la position des JMF par rapport à tout ça, il suffit de leur leur demander directement.

 
   Posté par Emad ISSON
le 02-07-2005 à 19:07:48
Question : salam aleykoum farid, Quel bilan (points positifs et négatifs) tires tu de tes deux à l'AG du CFCM ? Et quels sont tes projets pour cette institutions ? milles merci à safirnet pour ce chat live, Emad du nord.
Réponse de Farid Abdelkrim :
Mon bilan ? Il est simple ! Deux piges à me tourner les pouces. Deux ans durant lesquelles j’étais chargé de participer à la commission audiovisuelle à laquelle j’étais invité une seule fois puis volontairement oublié par un certain Mister Nadour… Deux ans durant lesquelles j’ai vraiment eu le sentiment que l’islam DE France se bâtissait ailleurs qu’au CFCM. Alors s’il faut rempiler avec les mêmes… ???

 
   Posté par abouhajar
le 02-07-2005 à 22:07:10
Question : salam abdelkrim; si tu n'es pas d'accord avec la tournure qu'ont pris les elections du CFCM, pourquoi ne t'es-tu pas contenté de te retirer de cette instance, pourquoi aller jusqu'à quitter l'UOIF ?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Je me suis retiré du CFCM de fait depuis belle lurette. Du CA de l’UOIF, c’est pour d’autres raisons déjà évoquées ci-dessus…

 
   Posté par mimoun
le 03-07-2005 à 22:07:09
Question : Salam Farid, Selon toi tu a démissioner du ca de l'UOIF, parce que le rôle que tu y jouer a pris fin. Peut tu nous dirent quelle personnage tu y incarner?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Le rôle que j’y incarnait était celui d’un homme désireux autant que faire ce peut de défendre ses idées. De ce point de vue, je n’ai jamais été soumis à la censure par qui que ce soit à l’UOIF, d’abord parce que c’est dure de m’empêcher de dire ce que je pense mais aussi et surtout parce que ce n’est pas la politique de la maison. Mais, mes idées semblent être ou bien dépassées, ou bien trop en avance… en tous cas elles ne sont pas à leur place au sein du CA de l’UOIF.

 
   Posté par andiya
le 03-07-2005 à 23:07:26
Question : Salamou 'Aleikoum, Je voudrai d'abord vous dire l'estime que j'ai pour vous. Que Dieu vous protège! Ne pensez-vous pas que l'UOIF s'est trop compromise ,très certainement en voulant oeuvrer pour le bien des musulmans... mais aussi en cherchant une certaine respectabilité et notabilité. En tout cas, sur le terrain, elle s'est énormément décrédibilisée au profit d'autres organisations comme CMF ou PSM qui ont su resté cohérents avec eux-même(l'affaire du voile, le CFCM,...)
Réponse de Farid Abdelkrim :
Le discrédit que l’UOIF essuie très certainement chez une partie de ceux qui l’a soutenaient jusqu’alors doit lui être transmis. Vous devez par courrier, par mail, par sms, par signaux de fumée, en vous présentant sur place, au siège de l’UOIF, leur décrire la réalité qui est la vôtre, la manière dont vous vivez les choses… Vous devez faire écho à ce que je leur dis depuis fort longtemps maintenant… Mais une chose m’apparaît certaine, il ne faut pas attribuer ce discrédit au profit de PSM, CMF ou quo que ce soit d’autres, car il n’y a pas de compétition en réalité. Il y a certes des approches multiples et variées, mais il ne saurait y avoir L’Approche ! Chacun est libre de choisir la voie qui lui semble être la plus correspondre à sa conception propre de l’engagement sans pour autant se laissera aller à la tentation de prétendre être dans le vrai et l’autre -parce qu’il a choisi une autre voie, sa voie- dans le faux. Il faut rompre avec ces prétentions nauséabondes !

 
   Posté par Alioun Alain
le 04-07-2005 à 06:07:54
Question : Assalamou Aleïkoum, wa rahamatoullah, wabarakatouhou. Je ne suis pas très jeune (41 ans) mais je suis jeune musulman de France parce que j'ai commencé la prière sur le tard, vers 2002. Je dois remercier Dieu de m'avoir donné une femme musulmane qui a su braver les interdits des siens et qui m'a sauvé par la lumière de son amour. J'ai lu "les jeunes l'islam et le sexe" et j'aimerais vous poser une question: pourquoi les musulmans ne parlent jamais d'amour? Ils parlent de bien, de mal, de Dieu, du bon comportement etc etc. Or moi je pense que si les membres de l'UOIF et les membres du conseil des musulmans de France, apprenaient à parler d'amour, il y aurait beaucoup moins de problèmes. Ne croyez-vous pas? Merci. Alain - Paris 13
Réponse de Farid Abdelkrim :
Good ! Very Good! No comment ! A méditer seulement!

 
   Posté par Aboumouslim
le 04-07-2005 à 11:07:26
Question : Ternisien dit dans son blog en parlant de votre démission: Tout cela devrait se denouer a la prochaine AG de l'UOIF, qui aura lieu fin septembre. En effet, l'actuel president, Lhaj Thami Breze, ne pourra pas, statutairement, se representer. Il a deja fait deux mandats. Le nouveau president devra nommer un nouveau secretaire general et un nouveau bureau. Confirmez vous ce qu'il dit? Quels sont maintenant vos nouveaux rapports avec l'UOIF
Réponse de Farid Abdelkrim :
Ce qu'il dit, à ma connaissance est exacte. Maintenant comment se goupilleront les élections, seul Le Très Haut le sait. Quant à mes rapports avec l'UOIF, ils ne sont pas nouveaux, puisqu'ils sont dans la continuité de ce que j'ai toujours fait avec cette structure. Je suis toujours de l'UOIF.

 
   Posté par Tâlib
le 04-07-2005 à 12:07:29
Question : As'salamoualaykoum frére Farid, - Que dois-je penser de la "représentation musulmane en France" lorsque je constate des divisions nationalistes, au sein de ceux censés représenté notre communauté ? - Comment se fait-il que certain(e)s souhaitent représenter ma communauté sans appliquer les bases comportementales en l'Islam ? - Comment me sentir représenter par des "musulman(e)" touchés par le "syndrôme de l'oppression permanente", pour certain(e)s par une forme de fatalisme, ... alors que pour tous musulmans, cela devrait être la reconnaissance des épreuves d'ALLAH (swt) alternant avec les bienfaits d'ALLAH (swt) ? - Pourquoi ceux censés représenté notre communauté, n'ont pas l'air de concevoir le pouvoir comme une épreuve d'ALLAH (swt) et non comme un bienfaits (où il ferait bon s'y prélasser et s'engraisser) ??? - Pourquoi lorsque certains "musulman(e)s constatent que leurs places au seins de cette "instance représentative", sément le trouble et la division, créé des polémiques, ... et autres comportements néfastes pour le bien des musulman(e)s ... Pourquoi ne se retirent-ils(elles) pas fisabili'LLAH ? Pourquoi s'accrochent-ils(elles) ainsi au pouvoir alors qu'ils(elles) constatent le mal que cela créé et développe au sein de notre communauté ? - En gouvernant ou en représentant "fissabili'LLAH", le musulman ne s'accroche pas à un poste, un siége, une fonction, ... si ce n'est pour le bien de la communauté mais s'il constate que cela créé (ou amplifie) un mal, il se retire sereinement, humblement, ... "fissabili'LLAH", et ce, pour le bein de la communauté ... Est-ce qu'un enseignement ou une réalité ? Mon frére, je ne conteste pas votre décision et sans vouloir vous flatter (qu'ALLAH (swt) nous préserve du mal de la flatterie, Amîne) je vous apprécie et j'aurais souhaiter que vous restiez en poste, pour poursuivre vos efforts de l'interieur. Qu'ALLAH (swt) vous préserve, Amîne. Was'salamoualaykoum. Tâlib, Cyril - L.M, un musulman blanc (pas "un converti" mais un musulman non-arabe et non-maghrébin) parmi d'autres, créature d'ALLAH (swt) vivant momentanément sur la planéte terre et votre frére en Dieu.
Réponse de Farid Abdelkrim :
Où que je sois, je l'espère, je continuerai à oeuvrer pour ce qui me semble être juste. J'en appelle au soutien du Très Haut pour cela.

 
   Posté par djilali
le 04-07-2005 à 12:07:49
Question : salut farid, la position dans laquelle se trouve l'UOIF est très incomfortable.Elle a en effet une double responsabilité (souvent contradictoire)qui ne lui permet pas de faire des choix dans la sérénité.Entre realpolitik et fidélité à la base et aux principes qu'elle incarne la marge de manoeuvre est souvent très fine.Si j'ai bien interprété votre décision de quitter le CA de l'UOIF j'en conclue alors que l'organisation a plus à perdre qu'à gagner en acceptant les compromis. l'UOIF ne va t-elle pas perdre du terrain face à la concurrente nébuleuse "CMF"? Les divergences au sein de l'UOIF ne soulignent-elles pas une fracture entre 2 générations; celle des "anciens" et celle des "modernes"? Comment voyez-vous l'avenir de cette fédération?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Encore une fois, je ne perçois pas l’action sur le terrain comme un lieu de compétition… Je crois que la demande d’actions est autrement plus importante que toutes les offres réunies. Je crois en outre que l’UOIF est à la croisée des chemins sur un certain nombre de questions. Elle va devoir y répondre et, si je ne me trompe pas, elle saura y répondre. Ma démission n’a pas pour manœuvre de fragiliser l’UOIF d’avantage… Elle est le fruit d’un processus de maturation qui ne pouvait aboutir sur autre chose que cela. Cependant, si cette démission peut conduire certains responsables et autres membres de l’UOIF à s’interroger et à une remise en question, pourquoi pas ?

 
   Posté par Marco
le 04-07-2005 à 12:07:32
Question : farid, avec tout le resoect que je vous dois veuillez svp de temps en temps vous taire!
Réponse de Farid Abdelkrim :
Cela m'arrive beaucoup plus souvent que vous ne pouvez l'imaginer. Mais c'est enregistré. Dites-moi juste quand est-ce qu'il faudra que je me taise.

 
   Posté par aboumouslim
le 04-07-2005 à 20:07:40
Question : Vous ne répondez pas à la question de Said concernant les chouyoukh!
Réponse de Farid Abdelkrim :
Dans l’ensemble du débat concernant l’UOIF, sa participation au CFCM, chacun a donné son point de vue. Personne n’a été volontairement esquivé. Je crois qu’il serait intéressant d’interroger les principaux concernés eux-mêmes sur ces questions, non ?

 
   Posté par abdellah
le 04-07-2005 à 20:07:33
Question : Salam, Toi qui était la au moment ou Sarkozy est venu au Centre de l'UOIF, peut tu nous définir son comportant face au CA. Bon courage a toi. "Tiens bon".
Réponse de Farid Abdelkrim :
Très tendu, très agacé d'avoir fait le déplacement jusqu'au siège de la Courneuve... Il avait l'allure de celui qui veut expédier un dossier en deux coups de cuillères à pot... Il a balancé son flot et là... je lui ai balancé le miens avec mon tempo et ma tonalité... Les questions évoquées ci-dessu et d'autres encore... Résultat, comme il s'y attendait pas, lui qui à visiblement l'habitude de voir son propos adulé sans récation chez qui vous savez, il a du sentir le contraste au point qu'il a tenté de m'interrompre... privilège que, tu peux t'en douter, je ne lui ai pas accordé... En guise de réponse j'ai eu droit à une leçon de morale et une sorte de psychothérapie sarkozienne qui renvoyait la violence de mon propos à une fragilité flagrante et une rangaine complètement decontextualisée du genre il faut écouter les aciens quand on est jeunes... Bref, je crois qu'il était un peu furax quand il a quitté les lieux... Moi aussi! Encore une fois, le respecté, c'est d'abord celui qui est respectable!

 
   Posté par Médine
le 04-07-2005 à 20:07:26
Question : Salaam, qu'allez vous faire maintenant que vous avez démissioné de l'uoif? allez vous être davantage présent au sein de JMF? allez vous continuez à être un acteur incontournable sur le plan de l'intégration de l'Islam en France?...
Réponse de Farid Abdelkrim :
Je reste disponible pour JMF, l'UOIF et toutes structures qui considéreraient que je suis succeptible d'apporter quelque chose etce, dans la mesure de mes compétences et de mes moyens.

 
   Posté par abdessamad
le 04-07-2005 à 20:07:52
Question : Peux tu nous dire comment tu gagne ta vie c'est quoi ton métier? es tu salarié d'une quelconque organisation
Réponse de Farid Abdelkrim :
Je suis directeur artistique dans une société de production.

 
   Posté par Mounir
le 04-07-2005 à 21:07:40
Question : M. Abdelkrim, Salamoualaikoum, Je suis un membre de l'UOIF. A ma connaissance, la liberté d'expression est garantie à chaque membre de l'UOIF, et vous étiez membre de son CA. Ne voyez vous pas que votre démission vient appuyer les détracteurs de l'UOIF ? Ne penssez vous pas que notre islam nous demande d'être solidaires dans les moments difficiles plutôt que de faire cavalier seul; à qui profite tout ceci ? Pour preuve, lisez l'article du soit disant Ben ammar ? C'est dommage!
Réponse de Farid Abdelkrim :
Si telle est votre perception de mon geste c'est que vous n'avez rien compris à ma démarceh. Si de surcroit vous êtes membre de l'UOIF vous devriez savoir que ce n'est pas du tout dans l'état d'esprit qui m'anime depuis le début. Quant à vos détracteurs, comme vous les appellez, tâchez de faire un éffort pour leur répondre comme il se doit. Je reste solidaire si la solidarité ne signifie pas se renier.

 
   Posté par aboumouslim
le 04-07-2005 à 21:07:14
Question : Comment pouvez vous concilier 1- Démissionner du CA de l'UOIF alors que c'est une opportunité pour vous de changer les choses de l'intérieur 2- continuer à faire partie de l'UOIF 3- Encourager les frères et soeurs à ne pas créer de nouvelles structures et à travailler dans les structures existantes C'est contradictoire non?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Pour vous peut-être si vous concevez l'action de manière si restrictive. Toutes les propositions, aussi nombreuses soient-elles, sont les bienvenues quand il s'agit d'oeuvrer pour l'intérêt commun. Mon expérience m'a démontrée que les possibles sont plus nombreuses qu'on ne saurait le soupçonner.

 
   Posté par Imane
le 04-07-2005 à 21:07:19
Question : Mon frère farid. Je suis une jeune fille de 17 ans,J'ai été exclue de mon lycée à cause de mon foulard. L'UOIF été la seule organisation musulmane qui m'a soutenue dans mes souffrance, jusqu'à me garantir le suivi scolaire... A part eux, je n'ai trouvé personne à mes côtés. J'ai aussi suivi la participation de l'UOIF au CFCM, et leurs positions m'ont honoré car ils incarnent l'islam de France qu'on cherche nous les jeunes. Donc, je ne suis pas d'accord avec vous, mon frère, lorsque certains osent dire quel'UOIF s'éloigne de la base et surtout les jeunes. Soyons justes.
Réponse de Farid Abdelkrim :
Etre juste, c'est à mon sens reconnaître que l'UOIF a su réaliser de grandes choses, point sur lequel toi et moi semblons d'accord. Mais être juste c'est aussi reconnaître que nous nous sommes trompés et avons été incompétents sur certaines autres questions. C'est à mon sens cela être juste. Enfin sache que je compatie avec ce que tu as du endurer à cause, ou grâce, à ton hidjab.

 
   Posté par Al Moukhliss
le 04-07-2005 à 21:07:33
Question : Pensez-vous que cette fois-ci, le bureau du CFCM va se mettre au travail pour bâtir un projet d'idées et d'actions en concertation avec la base (les électeurs) à travers les CRCM ou on va continuer sur un projet d'intérêts personnels?
Réponse de Farid Abdelkrim :
Va savoir ?!

 
   Posté par rachid
le 04-07-2005 à 21:07:49
Question : Salam Farid j'èspère que tu vas bien tu as démissionner de l'uoif (je t' en félicite ... ca n'engage que moi ... mais je suis content). Mais es tu encore directeur artisitique de GEDIS.
Réponse de Farid Abdelkrim :
Oui je suis encore Directeur Artistique. Ceci ne concerne pas ma démission de l'UOIF.

 
   Posté par Médine
le 04-07-2005 à 21:07:59
Question : Salaam, quels seront vos futurs projets Cher Farid!
Réponse de Farid Abdelkrim :
Ils sont nombreux... On en discutera en temps et en heure.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu