Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

Qatar : ouverture d'un des plus grands musées d'art islamique

Rédigé par Anissa Ammoura | Jeudi 4 Décembre 2008

Un bâtiment inspiré selon son concepteur de la mosquée cairote d'Ahmad Ibn Tulun, datant du IXème siècle, une superficie totale de 35 000 m2 et 700 objets d'art islamique allant du VIIème au XIXème siècle : le Musée d'Art Islamique (MIA) de Doha (Qatar) a ouvert ses portes fin novembre. Réalisé par l'architecte de la pyramide du Louvre,Ieoh Ming Pei, ce projet ambitieux a pour but de " mettre en relief les valeurs de la civilisation musulmane et le rôle de cette civilisation dans le rapprochement entre les cultures et les valeurs humaines ".



Qatar : ouverture d'un des plus grands musées d'art islamique
Ses courbes et sa beauté ont époustouflé tous les observateurs avec son patio, ses quatres bassins et sa paroi de verre de 45m de haut avec une vue unique sur la baie de Doha ! Le Musée d’Art Islamique (MIA) de Doha, capitale du Qatar, un des plus grands musées du monde islamique, a ouvert ses portes lors d’une inauguration officielle le 22 novembre dernier.

Dressé sur une île artificielle, à 60 mètres de la principale corniche de la ville, ce musée a été construit par Ieoh Ming Pei, américain d’origine chinoise, créateur de la pyramide du Louvre. Pour réaliser le bâtiment, l’architecte américain d’origine chinoise a déclaré s’être inspiré de la grande mosquée d’Ahmad Ibn Tulun, bâtie au Caire au IXème siècle.

D’une superficie de 35 000 m2, répartis sur cinq niveaux, il accueille 5000 m2 d’expositions, de salles d’enseignement et conservation, d’une bibliothèque, d’un restaurant et d’une boutique. Selon Courrier International, l’architecte français Jean-Michel Wilmotte aurait aménagé des galeries en U aux deuxième et troisième étage, qui « privilégient la pénombre pour mettre en valeur de manière théâtrale (mais aussi pour les conserver) les bijoux exposés dans de sobres et élégantes vitrines ».

Au total, ce sont au moins 700 objets qui sont exposés, issus de la collection d’art islamique de l’émir du Qatar, cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani. Ils couvrent environ treize siècles d’art islamique, du VIIème au XIXème siècle. Avec ce lieu culturel, d’un coût estimé à 350 millions de dollars, le Qatar aspire à « mettre en relief les valeurs de la civilisation musulmane et le rôle de cette civilisation dans le rapprochement entre les cultures et les valeurs humaines », selon les déclarations de cheikha Al-Mayassa Bent Hamad Al-Thani, présidente de l’autorité des musées du Qatar et fille de l’émir.

D’ici à 2015, d’autres projets culturels sont en cours sur la petite île du Qatar. Un muséum d’histoire naturelle, une bibliothèque nationale, un musée de la photographie et un autre sur l’art contemporain sont prévus.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu