Connectez-vous S'inscrire






Archives

Proche-Orient : entre appel à l’occupation et règlement de compte

Rédigé par Zaïri Rachid | Lundi 19 Juillet 2004

Au moment où une crise s’amorce entre palestiniens, Ariel Sharon a exhorté les juifs de France à émigrer rapidement en Israël pour fuir les menaces d'antisémitisme, lors d'une réunion publique à Jérusalem avec des représentants d'associations juives américaines. Les musulmans de France sont encore directement pointés du doigt. Le Ministère français des Affaires étrangères a jugé ces propos inacceptables…



Au moment où une crise s’amorce entre palestiniens, Ariel Sharon a exhorté les juifs de France à émigrer rapidement en Israël pour fuir les menaces d'antisémitisme, lors d'une réunion publique à Jérusalem avec des représentants d'associations juives américaines. Les musulmans de France sont encore directement pointés du doigt. Le ministère français des Affaires étrangères a jugé ces propos inacceptables…

Crise entre les services de sécurité palestiniennes et les Brigades des martyrs d'al-Aqsa

De violents affrontements ont éclaté dimanche soir à Rafah, dans le sud du territoire palestinien, entre des activistes des Brigades des martyrs d'al-Aqsa et des membres des services de sécurité. C'est l'avancée d'environ 150 hommes du groupe armé palestinien vers le quartier général des renseignements militaires qui a mis le feu aux poudres.

Ils sont parvenus à détruire le mur d'enceinte du bâtiment. C'est alors que les membres des renseignements militaires ont ouvert le feu. De source hospitalière, on déplore pour l'instant 18 blessés, dont trois grièvement touchés.

Les Brigades des martyrs d'al-Aqsa ont pris la tête du mouvement de colère contre la nomination de Moussa Arafat à la tête du principal service de police palestinien. Ce parent de Yasser Arafat, le président de l'Autorité palestinienne, est considéré comme un symbole de la corruption ambiante.

Tirant les conséquences de la violence de ces derniers jours, le Premier ministre Palestinien Ahmad Qorei reste déterminé à démissioner, chose que Yasser Arafat refuse catégoriquement.

'Ariel Sharon met de l’huile sur le feu'

Le premier ministre israélien, Ariel Sharon, a appelé, dimanche, les juifs de France à immigrer 'immédiatement' en Israël en raison de ce qu'il considère être une recrudescence des actes d'antisémitisme sur le territoire français.

'Je propose à tous les juifs de venir en Israël, mais c'est absolument nécessaire pour les juifs de France et ils doivent bouger immédiatement', a déclaré M. Sharon lors d'une réunion publique à Jérusalem avec des représentants d'associations juives américaines.

Si les efforts du gouvernement français pour contrer les actes antisémites sont reconnus par le premier ministre israélien, il n'en demeure pas moins que, pour lui, 'il se répand un antisémitisme déchaîné en France.'

Les musulmans de France directement pointés du doigt. Il affirme que 10% de la population française est constituée de musulmans, ce qui fournit un terreau à une nouvelle forme d'antisémitisme basée sur le ressentiment envers les Israéliens

Le Conseil représentatif des institutions juives de France estime que Sharon met de l'huile sur le feu. 'Nous ne pouvons pas accepter ce genre de discours car cela ne correspond pas à la réalité des choses'. Interrogé sur les ondes de France-2, le président CRIF, Théo Klein, a demandé au premier ministre de laisser 'la communauté juive française réagir sur les problèmes qui la concernent. Je crois qu'un avertissement lui a déjà été donné par certains représentants de cette communauté; il ne lui appartient pas de décider pour nous.'

Le président de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA), Patrick Gaubert, a pour sa part estimé que les propos d'Ariel Sharon 'n'amènent pas le calme, la paix et la sérénité dont nous avons tous besoin ', et qu'il aurait ' mieux fait de se taire.'

Le ministère français des Affaires étrangères, Michel Barnier, a vivement réagi, déclarant avoir 'immédiatement pris contact avec les autorités israéliennes pour leur demander des explications au sujet de ces propos inacceptables.'

Raanan Gissin, un des porte-parole de M. Sharon, a pour sa part affirmé que l'appel à immigrer en Israël lancé par le Premier ministre 'ne concerne pas seulement les juifs français, mais tous les juifs dans le monde y compris ceux vivant aux Etats-Unis ou au Canada'.

 





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu