Connectez-vous S'inscrire






Archives

Proche-Orient: après 34 jours de combats...

| Lundi 14 Août 2006

Ce matin, à 7h00 heure de Paris, le cessez-le-feu imposé par les Nations unies est entré en vigueur au Proche-Orient. Mettant fin à 34 jours de combats entre Israël et le Liban.



Au 34e jour de combat

Imposé par les Nations unies, le cessez-le-feu au Proche-Orient a pris effet lundi au 34e jour de combats qui ont fait plus de 900 morts, dévasté la majeure partie du sud du Liban et contraint des milliers de Libanais et d'Israéliens à se réfugier dans les abris.

Cette trêve est la première étape d'un processus de sortie de crise élaboré aux Nations unies et qui prévoit, plus tard, le déploiement d'une force internationale dans la zone.

Des unités de l'armée israélienne ont commencé à se retirer du Sud Liban, a indiqué Tsahal. "Mais il va en rester suffisamment", a indiqué un porte-parole de l'armée qui a refusé de quantifier ces mouvements de troupes.

On estime que 30.000 militaires israéliens ont été déployés dans le Sud du Liban. Et Tsahal prévoit de maintenir son blocus aérien et maritime du pays.


A 8h00 locales

Jusqu'à seulement deux heures avant la trêve, l'aviation israélienne a continué à pilonner plusieurs cibles dans le fief du Hezbollah à Baalbek dans l'est du Liban ainsi qu'un camp de réfugiés palestiniens dans le sud mais les soldats israéliens ont reçu l'ordre de stopper leur offensive à compter de 8h00 locales (5h00 GMT).

A Beyrouth, après une nuit de bombardements intensifs, le gouvernement n'a fait aucun commentaire. Le Hezbollah a annoncé qu'il respecterait la trêve mais qu'il se réservait le droit de combattre les militaires israéliens toujours présents sur le sol libanais.

Dès l'entrée en vigueur de la trêve, des milliers de Libanais ont commencé à prendre la route du retour vers le Sud-Liban, qu'ils avaient fui du fait des combats. Un important embouteillage s'est formé sur la petite route quittant la ville de Saïda en direction du Sud, que des centaines de voitures encombraient. La plupart des routes et des ponts du Sud-Liban ont été détruits.

Proche-Orient: après 34 jours de combats...

Une trêve fragile

Dimanche, le gouvernement israélien a officiellement entériné la résolution 1701 de l'Onu prévoyant une cessation des hostilités et le déploiement d'une force des Nations unies forte de 15.000 hommes environ. Le gouvernement libanais et le Hezbollah ont également accepté ce texte.

Mais dans les deux camps, on a affirmé que l'on riposterait à toute violation du cessez-le-feu par la partie adverse.

"Ce sera une trêve fragile", a dit un diplomate occidental.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu