Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Plus de prières de rue en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Rédigé par La Rédaction | Lundi 3 Octobre 2011



Les associations musulmanes des villes de Marseille et Nice redoublent d’imagination pour endiguer le phénomène des prières de rue le vendredi. Face à une préfecture « vigilante et ferme », les 600 fidèles musulmans qui priaient dans les rues marseillaises comptent désormais sur les initiatives des responsables associatifs pour respecter la loi.

Report des fidèles sur les mosquées voisines, prières organisées en deux temps avec des groupes de fidèles ou encore la mise en place d’un service d’ordre : les associations veulent collaborer avec les autorités dans le but de débloquer certaines situations et pouvoir ainsi louer des locaux associatifs pour la prière. « Crier ne résoudra rien. Chacun doit réfléchir aux moyens de trouver un local pérenne », tempère ainsi auprès de La Croix l’imam de la mosquée de la rue Mission-de-France à Marseille.

De son côté, la préfecture des Bouches-du-Rhône a annoncé le 15 septembre que la ville de Marseille compte provisoirement mettre à disposition un espace de prières pour les musulmans près de la Porte d'Aix afin de mettre fin aux prières dans la rue.

A Nice, les prières rue de Suisse ont cessé. La mairie, après avoir préempté un local face à l’association Al-Baraka, semble vouloir jouer l’apaisement et signerait prochainement un bail emphytéotique avec une association en cours de création, l’Association des musulmans du centre-ville.

Lire aussi :
Une nouvelle mosquée provisoire à Marseille
La Mosquée de Marseille n'a pas réuni les 22 millions d'euros
Nice : la mosquée de la rue de Suisse toujours en sursis
Le maire de Nice préempte la mosquéehttp://www.saphirnews.com/Le-maire-de-Nice-preempte-la-mosquee_a12747.html





Loading












Recevez le meilleur de l'actu