Connectez-vous S'inscrire






Société

Pierre N'Gahane, premier préfet français d'origine africaine

| Jeudi 13 Novembre 2008



Pierre N'Gahane, premier préfet français d'origine africaine
Est-ce là un effet Obama ? « Très honnêtement, je pense que non »* répond Pierre N’Gahane, nouveau préfet des Alpes-de-Haute-Provence. Ce camerounais d’origine, âgée de 45 ans a été investi à sa nouvelle fonction le 12 novembre par le Conseil des ministres. Il quitte ainsi son poste de préfet délégué à l’égalité des chances qu’il occupait dans les Bouches-du-Rhône depuis février 2007 à la demande personnelle de Nicolas Sarkozy qui était alors à l’Intérieur.

Interrogé sur cette nomination, lors de l'émission Questions d'info (LCP-France Info-AFP), le numéro un de l'UMP Patrick Devedjian a tenu à rappeler que Pierre N’Gahane «n'est naturellement pas le premier préfet noir que nous avons, mais c'est sans doute le premier préfet d'origine étrangère, les autres étant d'origine antillaise et donc français depuis Louis XIV». Pour Michel Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, c’est « la reconnaissance des qualités d’un homme qui exerçait déjà les fonctions de préfet ».

De son coté, Fayçal Douhane, fondateur de La France est en nous et membre du Conseil national du Parti socialiste, estime que « cette nomination va dans le bon sens », reste à « accélérer le mouvement partout dans les grands corps d’Etat », répondant jeudi à lexpress.fr. Pour Amirouch Laïdi, président du Club Averroès « On a trop tendance à jouer du symbole. Bien sûr, c'est plutôt haut en couleurs la nomination d'un préfet, mais les cabinets, les autres hauts fonctionnaires suivent-ils? Intervenir sur le haut de la pyramide, pourquoi pas, mais pas seulement. »**

Dans une interview à paraître samedi dans le Figaro Magazine, le nouveau préfet des Alpes-de-Haute-Provence avoue que cette nomination était déjà programmée : « Je savais depuis un mois que les choses allaient évoluer pour moi et qu’à l’issue de ma titularisation, effective depuis le 20 septembre, je pouvais espérer une fonction territoriale. »

Arrivé en France en 1983, à l'âge de 20 ans, Pierre N’Gahane, a étudié les sciences économiques. Il se destinait à l’enseignement, fonction qu’il a occupé à l’Université catholique de Lille où, il était également chargé des questions de solidarité et de société. Le 17 janvier 2007, un « coup de fil » venait modifier ses plans de carrière, une place s'offrait à lui à la préfecture des Bouches-du-Rhône : « je n’ai pas hésité trois secondes, j’avais l’opportunité de mettre en application les théories qui étaient les miennes » confie-t-il dans La Voix du Nord.



*N'Gahane : «Privilégier la compétence des personnes», lefigaro.fr, mercredi 12 novembre 2008
**« Nous devons effectuer un rattrapage républicain », lexpress.fr, jeudi 13 novembre 2008




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu