Connectez-vous S'inscrire






Livres

Petit manuel pour une laïcité apaisée, de Jean Baubérot et le Cercle des enseignant-e-s laïques

Rédigé par Samba Doucouré | Jeudi 29 Septembre 2016



L'avis de Saphirnews

La polémique estivale concernant le port du burkini est symptomatique d’une manifeste incompréhension du principe de laïcité en France. Une méconnaissance sur laquelle surfe un bon nombre d’entrepreneurs politiques de la haine. Comme l’a déjà montré la vague d’incidents islamophobes qui a suivi les attentats de janvier et novembre 2015, l’école risque en cette fin d’année pré-électorale, d’être de nouveau le terrain d’expression de cette incompréhension.

Le Petit manuel pour une laïcité apaisée est un ouvrage qui permet de saisir comment la laïcité s’est intégrée comme un des ciments de la République au bout de multiples négociations et conciliations. C’est cet esprit de dialogue, d’inclusion, d’intelligence et surtout de bienveillance que les auteurs du manuel tentent de faire comprendre tout au long du livre. Et c’est une réussite.

La première partie propose des analyses assez marquées qui explicitent les différents affrontements idéologiques qui se sont affrontés sur les questions autour de la laïcité. Une grille de lecture permet de comprendre les conflits liés à aux clivages monarchistes vs républicains, gauche vs droite, catholiques vs athées, assimilationnisme vs multiculturalisme. Les auteurs n’oublient pas de resituer les différentes controverses qui ont jonché le parcours de la laïcité en France dans le contexte politique international. La révolution iranienne, la guerre civile en Algérie, les attentats terroristes ont modelé l’imaginaire autour des références à l’islam, ont eu des répercussions importantes sur l’évolution de l’opinion publique et ont permis d’infléchir les règles en matière de laïcité à l’école.

La seconde partie est faite de conseils pratiques répondant aux cas de conflit les plus fréquents dans les établissements scolaires. Comme l’indique le sous-titre du livre, les recommandations sont à destination des « profs, des élèves et de leurs parents ». A partir de cas concrets, les auteurs proposent une analyse et une pédagogie permettant de désamorcer des situations conflictuelles qui ont souvent pour origine des quiproquos simples à résoudre.

Présentation de l’ouvrage par l’éditeur

Étonnant paradoxe : alors que les médias en parlent constamment, la laïcité est encore très mal connue ! Sujette à des interprétations divergentes, parfois instrumentalisée ou consciemment falsifiée, elle apparaît par moments comme un principe nébuleux, ce qui place les enseignant.e.s, les élèves et leurs parents dans une situation difficile.

Cherchant à clarifier le débat, un collectif d’enseignant.e.s s’est réuni autour de Jean Baubérot, historien et sociologue spécialiste de la laïcité, pour répondre aux questions concrètes du personnel éducatif et des usager-ère.s de l’Éducation nationale. Retraçant avec pédagogie l’histoire de la laïcité et redonnant les grands principes de son application, ce petit manuel offre des clés indispensables pour comprendre la philosophie véritable de cet idéal républicain et propose des solutions pratiques pour l’appliquer sereinement.

Car ce livre est aussi un plaidoyer pour une laïcité (enfin !) apaisée et pour une école publique ouverte, capable d’offrir à tou.te.s, quelles que soient leurs origines et leurs convictions, un enseignement de qualité. La laïcité, rappellent les auteur.e.s, ne devrait pas être un instrument de stigmatisation des élèves et un casse-tête pour les professeur.e.s. Au contraire, elle peut, quand elle est bien comprise, apporter des solutions pour une vie collective harmonieuse et respectueuse des convictions de chacun.e.

Extrait

(…) La tentation est alors grande d’invoquer en réponse à l’élève un argument d’autorité (« la science dit ceci », « ce que tu dis est raciste, sexiste, homophobe »), qui, pour légitime qu’il soit, n’en est pas pour autant forcément efficace car insuffisant. Si la religion vient justifier des propos discriminatoires, la priorité n’est évidemment pas de traiter le caractère confessionnel de l’intervention, mais bien de la discrimination qu’elle opère. Il convient donc de la traiter comme tout propos véhiculant des violences racistes, sexistes, homophobes, etc. Le rappel du caractère illégal doit s’accompagner d’une discussion sur les présupposés, hors de toute religion, des discours d’exclusion et sur les conséquences pour les personnes qui en sont victimes.

Concernant les discussions sur des notions scientifiques, Sylvain Connac, professeur des écoles, témoigne dans un numéro des Cahiers pédagogiques des représentations de ses jeunes élèves de primaire à propos des origines de l’être humain : « C’est le Dieu qui l’a fait. » L’enseignant leur montre que cette phrase peut servir à masquer de l’ignorance. Sylvain Connac prend l’exemple d’un élève qui a marqué un but lors d’un match de foot : « Connaissez-vous la raison de son geste ? » Aucun enfant ne pouvant répondre, le professeur suggère que Dieu a voulu favoriser cette équipe, ce qui paraît absurde. L’argument, jugé absurde, dispose les élèves à distinguer le croire du savoir et à se centrer sur ce dernier. La technique est facilement applicable à d’autres niveaux et d’autres situations.

Les auteurs

Jean Baubérot, sociologue et historien, est ancien titulaire de la chaire Histoire et sociologie de la laïcité à l’EPHE. Ses nombreux travaux sur la laïcité font autorité et ont été traduits en quatorze langues. Il est notamment l'auteur de Histoire de la laïcité (Que sais-je ?, PUF, 2007) et de La laïcité falsifiée (La Découverte, 2012).

Le Cercle des enseignant.e.s laïques est un collectif de professeur.e.s de différentes disciplines composé d’Anaïs Flores (histoire-géographie) ; Paul Guillibert, (philosophie) ; Caroline Izambert (histoire-géographie) ; Florine Leplâtre, (lettres) et Jérôme Martin (lettres).

Jean Baubérot et le Cercle des enseignant.e.s laïques, Petit manuel pour une laïcité apaisée – A l'usage des profs, des élèves et de leurs parents, La Découverte, août 2016, 240 p., 12 € (9,99 € édition numérique).






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu