Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Perpignan : un journal condamné pour incitation à la haine des Gitans et Maghrébins

Rédigé par Imane Youssfi | Lundi 24 Avril 2017



Perpignan : un journal condamné pour incitation à la haine des Gitans et Maghrébins
« Dix ans après les émeutes... à quoi servent les Gitans de Perpignan ? » La Une du Petit journal catalan daté du 14 août 2015 lui a valu un procès. Son titre faisait référence aux violences qui avaient éclaté entre communautés maghrébine et gitane après le meurtre d'un jeune d'origine maghrébine en 2005.

Le journal contenait un dossier de trois pages illustrés de photos sur le quartier gitan de Saint-Jacques, situé dans le cœur historique de Perpignan se trouvait dans ce numéro, plein de préjugés sur la communauté gitane ainsi que sur les Maghrébins dans un article paru une semaine plus tard intitulé « Les Martiens veulent lui prendre son café ».

Lors de l’audience en janvier, le Comité d'animation de la Place du Puig, l'Association des commerçants de Cassanyes, située dans le quartier Saint-Jacques, et la Ligue des droits de l'Homme s'étaient constitués parties civiles.

Le tribunal correctionnel de Perpignan a condamné, jeudi 20 avril, à six mois de prison ferme et 20 000 euros d’amende pour incitation à la haine et à la violence l'auteur du dossier du Petit journal catalan, qui s'avère être une plume de l'extrême droite au casier déjà chargé d’une vingtaine de mentions pour diffamation et injures. Le directeur de publication, quant à lui, écope de deux mois de prison et 20 000 euros d’amende. Ils devront également verser entre 1 500 et 2 000 euros de dommages et intérêts à chacune des parties civiles.

« Je suis très fier de notre justice qui a pris une décision dans le bon sens, a indiqué Aziz Sebhaoui auprès de L'Indépendant, président des commerçants de la place Cassanyes. Cet homme a mérité de récolter ce qu’il a semé, la haine et la division ».

Lire aussi :
Incitation à la haine des musulmans : condamnation confirmée pour Renaud Camus
Incitation à la haine raciale : Eric Zemmour relaxé
Zemmour condamné pour provocation à la haine des musulmans




Loading












Recevez le meilleur de l'actu