Connectez-vous S'inscrire






Monde

Pendant que Bagdad s’apprête à recevoir les inspecteurs, Bush bombarde et se prépare à la guerre…

Rédigé par Mom Nicolas | Lundi 25 Novembre 2002

Alors qu’une équipe d’inspecteurs de l’ONU se préparent à débarquer à Bagdad, la résolution 1441 est vivement critiquée par les diplomates irakiens. Selon eux, « le véritable objectif est de créer des prétextes pour mener une agression contre l'Irak sous couvert international ». Entre temps, le gouvernement Bush se prépare à la guerre, mobilisant plus de 50000 militaires et environ 400 avions dans la région du Golfe. De plus un nouveau bombardement eut lieu ce samedi en Irak par des avions britanniques et américains.



Alors qu’une équipe d’inspecteurs de l’ONU se préparent à débarquer à Bagdad, la résolution 1441 est vivement critiquée par les diplomates irakiens. Selon eux, « le véritable objectif est de créer des prétextes pour mener une agression contre l'Irak sous couvert international ». Entre temps, le gouvernement Bush se prépare à la guerre, mobilisant plus de 50000 militaires et environ 400 avions dans la région du golf. De plus un nouveau bombardement  eut lieu ce samedi en Irak par des avions britanniques et américains. 

 

 

Lundi, devrait décoller un avion de Chypre pour Bagdad, transportant l’équipe d’inspecteurs en désarmement de l’ONU. Composée de 18 spécialistes, 6 membres de l’Agence internationale de l’énergie atomique et 12 membres de la Commission, les inspecteurs devront, comme le stipule la résolution 1441 de l’ONU, visiter les sites irakiens susceptibles de contenir des armes chimiques, biologiques et nucléaires. Sur place, 33 techniciens préparent depuis une semaine la logistique nécessaire aux inspecteurs.

 

Une résolution lourdement critiquée par Bagdad
Mercredi 13 novembre, au soir, le gouvernement de Saddam Hussein avait accepté de signer la résolution 1441 adoptée par l’ONU. Cette résolution faisait suite à un long débat entre Washington, Londres et Paris.  Georges Bush semble néanmoins déterminé à faire la guerre. Il a lancé samedi une nouvelle mise en garde à Saddam Hussein, qualifié de « dictateur agressif ». « Le Conseil de sécurité des Nations unies et maintenant l'Otan ont parlé d'une seule voix: le régime irakien doit s'autodésarmer. Sinon, nous allons diriger une coalition de nations déterminées, pour désarmer ce régime au nom de la paix », a-t-il répété.
Dans une lettre de 16 pages adressée au secrétaire général de l'ONU Kofi Annan et rendue publique dimanche, Bagdad a détaillé ses critiques envers la résolution 1441, jugeant « arbitraires et injustifiées » les vastes privilèges accordés aux inspecteurs. Le chef de la diplomatie irakienne Naji Sabri, signataire de la lettre, a accusé les Etats-Unis de vouloir exploiter la résolution pour attaquer l'Irak. Ce dernier a jusqu'au 14 décembre pour remettre une liste de ses programmes d'armement, et à la moindre erreur Washington se donne le droit d'intervenir.
 « Considérer toute omission de la part de l'Irak comme une violation patente (de ses obligations) signifie qu'il y a une préméditation de s'en prendre à lui, sous n'importe quelle justification futile », écrit M. Sabri. Et d'énumérer les « failles » susceptibles de justifier une attaque des Etats-Unis, dont « le vrai objectif est de créer des prétextes pour mener une agression contre l'Irak sous couvert international ».
Bagdad a réaffirmé que les inspecteurs rentreraient bredouilles. Ils « ne trouveront pas d'armes de destruction massive pour la simple raison que l'Irak n'a pas de telles armes », écrit As-Saoura dimanche, le quotidien du parti Baas au pouvoir.
 « Mais laissons-les chercher, car l'Amérique veut entretenir l'illusion (que l'Irak détient des armes de destruction massive) pour justifier ses desseins agressifs », ajoute le journal, qualifiant de « clown » le président américain George W. Bush.

Les Etats-Unis préparent la guerre
Malgré la signature de la résolution 1441, et aussitôt son application, Washington met en place toute une armada. Un navire transportant des chars a traversé dimanche le canal de Suez en direction du golf. Cet armement provenant d’une base américaine en Allemagne, est acheminé vers Camps Doha, base au Koweit. De plus 50 000 soldats, et 400 avions sont stationnés au Qatar et au Koweit.   
En outre, un nouveau bombardement a opposé samedi les forces américaines et britanniques à la défense antiaérienne, soulève le site d’information canadien Radio Canada. Selon le Commandement central américain, les avions américains et britanniques ont bombardé un système radar mobile dans le sud de l'Irak. Pour l'Irak, il s'agissait d'objectifs civils.

Alors, résolution 1441 signée ou pas, le gouvernement Bush est déterminé à envahir l’Irak et bombarde déjà le pays. La communauté internationale, quant à elle, reste silencieuse face à cette agression permanente des militaires américains et britanniques, pourtant illégitime…





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu