Connectez-vous S'inscrire






Archives

Pays-Bas : Un hollando-marocain à la tête de Rotterdam

Rédigé par A.A (avec l'A.F.P et RFI) | Jeudi 23 Octobre 2008

Rotterdam, deuxième ville des Pays-Bas, sera dirigée dès janvier 2009 par Ahmed Aboutaleb, l'actuel secrétaire d'Etat aux Affaires sociales et membre du parti travailliste. Désigné le 16 octobre dernier par le conseil municipal, le nouveau maire a la particularité d'avoir la double-nationalité, néerlandaise et marocaine. Malgré un parcours professionnel traditionnel, la droite populiste conteste ce choix, alors que la ville de Rotterdam comptera d'ici 2020 plus d'un immigré sur deux.



Pays-Bas : Un hollando-marocain à la tête de Rotterdam
Dès le 1er janvier 2009, Ahmed Aboutaleb, secrétaire d’Etat aux Affaires sociales, prendra les reines de la deuxième plus grande ville des Pays-Bas, Rotterdam. Désigné le 16 octobre dernier par le conseil municipal de la ville, ce fils d’imam a la double nationalité, marocaine et néerlandaise, comme la plupart des 350 000 marocains vivant aux Pays-Bas. Sa nomination doit encore être entérinée par le gouvernement mais selon un porte-parole de la ville, il s’agit là d’une « formalité ».

Né au Maroc, il arrive aux Pays-Bas alors qu'il est adolescent, sa nomination a fait l’objet de plusieurs commentaires de la part des médias néerlandais. « Le maire de Rotterdam s’appelle Ahmed » proclamait en une vendredi 17 octobre le quotidien NRC. Le quotidien de gauche, Volkskrant, déclarait « C’est un choix surprenant et excitant ». Quant au journal chrétien Trouw, il se réjouissait de cette désignation « C’est un grand pas en avant dans le débat de l’intégration ».

Membre du Parti du travail (PVDA), Ahmed Aboutaleb a un parcours qui démonte tous les préjugés sur l’intégration à la hollandaise. Selon Radio France Internationale (RFI), cet homme de 47 ans, ingénieur de formation, ex-journaliste, a été porte-parole du Conseil économique et social (SER) puis du Bureau central des statistiques (CBS). Elu conseiller municipal à Amsterdam en 2002, il a été promu maire-adjoint chargé de l’éducation et de la diversité en 2004. Selon RFI, c’est à ce poste qu’il s’est fait connaitre comme « musulman pratiquant ». Depuis février 2007, il est secrétaire d’Etat aux Affaires sociales.


54 % d'immigrés à Rotterdam en 2020

Mais tous ne voient pas d’un bon œil cette promotion d’un « allochtone », terme qui désigne les immigrés aux Pays-Bas, en témoigne le Parti pour la liberté (PVV) du député ultra-conservateur Geert Wilders, qui proteste contre ce choix. Celui-ci est d’autant plus historique qu’il intervient dans une ville où était fortement implanté le leader populiste Pim Fortuyn, assassiné en 2002.

Il n’empêche qu’en succédant au libéral Ivo Opstelten en janvier prochain, Ahmed Aboutaleb devra composer avec la droite populiste pour gérer une ville de plus de 500 000 habitants et dont les communautés immigrées représenteront 54 % de la population en 2020 selon les statistiques de la ville.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu