Connectez-vous S'inscrire






Archives

Paris : 'Delanoë ne fait pas de signe particulier aux musulmans'

Rédigé par Propos recueillis par la rédaction | Vendredi 29 Septembre 2006

Conseiller Technique du Cabinet de Bertrand DELANOË, chargé de l'inclusion des Personnes handicapées à la Vie de la Cité, Hamou Bouakkaz est l'un interlocuteur privilégié de la mairie de Paris sur la question des musulmans et de l'islam parisien. A l'occasion de la fête organisée par l'hôtel de ville, pour le mois de ramadan, samedi 30 septembre au Stade Charléty, nous lui avons demandé son sentiment sur la place de l'islam parisien dans la politique actuelle du maire de Paris.



Paris : 'Delanoë ne fait pas de signe particulier aux musulmans'

Saphirnews.com : On parle d’une importante fête organisée cette année par la ville de Paris à l’occasion du Ramadan. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Hamou Bouakkaz : Comme chaque année, le Maire de Paris reçoit les parisiens à l'occasion du ramadan. Il souhaite ainsi banaliser la présence des parisiens de culture musulmane et rendre hommage à l'apport de cette culture à l'identité de Paris.
Les 5 premières éditions ont eu lieu à l'Hôtel de Ville.
Afin d'accroître le caractère populaire et festif de cette soirée, le Maire a souhaité cette année qu'elle se déroule au stade Charléty. 5000 personnes y seront invités samedi soir à 19h30.

Concernant les travaux de la mosquée Addawa, rue de Tanger, où en sommes-nous ? Comment se déroulent ces travaux et où vont prier les fidèles ?

H.B : L'ancienne mosquée est démolie. La Mairie de Paris met à la disposition des responsables de l'association Aldawa et de son centre socio-culturel un terrain de 3000m2 rue de la porte de La villette.
Les travaux sont en cours et l'association fait tout son possible pour accueillir les fidèles et les bénéficiaires de ses activités culturelles et caritatives.
Les fidèles prient actuellement dans les mosquées du 18è celle de la mosquée de Paris...

On sent Bertrand Delanoë particulièrement attaché et respectueux des minorités culturelles. Sa gouvernance a-t-elle changé les relations des musulmans parisiens avec la Ville de Paris ?

H.B : Je ne peux répondre à cette question car étant son conseiller, je manque peut-être de la distance nécessaire.
Néanmoins, ma perception est que Bertrand Delanoë ne fait pas de signe particulier aux musulmans !
Il gouverne Paris en manager public, soucieux de tout mettre en oeuvre pour que l'identité de chaque parisien soit respectée.
Il souhaite banaliser la présence de cette culture à Paris et tente autant que faire se peut et dans le respect de la loi de faire droit à la demande des musulmans parisiens :
Naître égaux en droit avec les autres et pouvoir le demeurer, prier, être inhumés selon leur rite, participer à la renynamisation du modèle universel français auquel le Maire de Paris est très attaché.






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu