Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Palestine : à Israël, l'ONU réitère son appel à mettre fin à l'occupation

Rédigé par Benjamin Andria | Vendredi 30 Juin 2017



Palestine : à Israël, l'ONU réitère son appel à mettre fin à l'occupation
En finir avec l'occupation est le seul moyen de jeter les bases d'une paix durable répondant à la fois aux besoins de sécurité des Israéliens et aux aspirations des Palestiniens pour un Etat et une souveraineté, ont déclaré, jeudi 29 juin, le secrétaire général des Nations Unies António Guterres, et la vice-secrétaire générale Amina Mohammed.

Ce nouvel appel de l'ONU auprès d'Israël a été lancé à l'occasion d'un forum organisé au siège des Nations unies par le Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien de l'Assemblée générale, pour marquer les 50 ans de l'occupation israélienne au-delà de la Ligne verte (Cisjordanie, Gaza, Jérusalem-Est).

« C'est le seul moyen d'atteindre les droits inaliénables du peuple palestinien », a souligné António Guterres, pour qui il est temps de revenir à des « négociations directes » pour résoudre toutes les questions de statut final « sur la base des résolutions de l'ONU, des accords et du droit international adéquats ».

Le chef de l'ONU, estimant qu'il est aussi temps de voir se créer un Etat palestinien indépendant, a rappelé que l'occupation a imposé « un lourd fardeau humanitaire et de développement au peuple palestinien ».

« Des générations de Palestiniens ont grandi dans des camps de réfugiés bondés, beaucoup dans une pauvreté abjecte et avec peu ou pas de perspective d'une vie meilleure pour leurs enfants », a déploré Antonio Guterres, déclarant que la résolution du conflit israélo-palestinien « éliminera le facteur de l'extrémisme violent et du terrorisme au Moyen-Orient ».

« Je comprends le profond sentiment de désespoir du peuple palestinien. Pendant trop longtemps, la communauté internationale n'a pas trouvé une solution juste et durable à leur déplacement », a aussi déclaré Amina Mohammed lors de ce forum.

« La vie de générations de Palestiniens et d'Israéliens a été confinée par un conflit qui a façonné le paysage physique et humain avec des murs en béton, des points de contrôle et des tours de surveillance, sous une forte atmosphère de peur, de méfiance mutuelle et de désespoir », a-t-elle ajouté.

« Une paix réelle ne peut être atteinte sans une résolution juste et durable », souligne la vice-secrétaire générale, prônant la solution à deux États comme « le seul moyen de faire en sorte que les Palestiniens et les Israéliens puissent réaliser leurs aspirations nationales et historiques et vivre dans la paix, la sécurité et la dignité ».

Lire aussi :
Un chant d’amour. Israël-Palestine, une histoire française, de Alain Gresh et Hélène Aldeguer





Loading














Recevez le meilleur de l'actu