Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Pakistan : une mosquée pour transgenres à Islamabad

Rédigé par Saphirnews | Jeudi 24 Novembre 2016



Une mosquée « LGBTQ-friendly » est en construction à Islamabad, au Pakistan. A l'image, un groupe de personnes transgenres priant sur le lieu du futur lieu de culte. © SAFAR
Une mosquée « LGBTQ-friendly » est en construction à Islamabad, au Pakistan. A l'image, un groupe de personnes transgenres priant sur le lieu du futur lieu de culte. © SAFAR
Une nouvelle mosquée verra le jour à Islamabad, à la périphérie de la capitale pakistanaise. La particularité de ce lieu de culte musulman : elle accueillera ouvertement des transgenres.

Le projet est porté depuis plusieurs mois par She-Male Association for Fundamental Rights (SAFAR), dirigée par Nadeem Kashish, lui-même transgenre. L’homme, qui était auparavant une femme, souhaite transmettre le message que les transgenres peuvent être des musulmans, tout autant que les autres. « Ils ont le droit de faire la prière à la mosquée, de réciter ou d’enseigner le Saint Coran et de prêcher l’islam », affirme-t-il à la presse pakistanaise, dénonçant les discriminations auxquelles ces personnes font régulièrement face.

L’insuffisance de fonds pour la construction de l’édifice a obligé son association à arrêter temporairement les travaux selon Nadeem Kashish, qui déclare ne pas avoir voulu lancé de campagne de crowdfunding à grande échelle afin d’éviter de violentes controverses autour de son initiative.

Nadeem Kashish indique que la mosquée « LGBTQ-friendly », qui pourrait accueillir jusqu’à un millier de personnes, sera ouverte à tous les musulmans, quelle que soit son orientation sexuelle. Il estime le nombre de transgenres à 2 700 dans la seule ville d’Islamabad, très souvent rejetés par leurs familles et marginalisés dans la société pakistanaise.

En juin dernier, une cinquantaine de responsables religieux du pays avaient émis une fatwa légalisant le mariage entre personnes transgenres. Un avis qui n'a rien changé à la loi pakistanaise, qui interdit de telles unions à ce jour.

Lire aussi :
Au Pakistan, une fatwa autorise le mariage pour les transgenres





Loading












Recevez le meilleur de l'actu