Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Olmert salue la nouvelle initiative arabe de paix

| Vendredi 30 Mars 2007



Vendredi, Ehoud Olmert salue la nouvelle initiative arabe de paix présentée au sommet de Riyad comme un "changement révolutionnaire de perspective" mais réaffirme dans plusieurs interviews accordées aux quotidiens israéliens l'opposition de l'Etat hébreu à tout retour de réfugiés palestiniens.

Dans les colonnes de "Haaretz", le Premier ministre israélien estime notamment que l'initiative de paix présentée au sommet de la Ligue arabe dans la capitale saoudienne cette semaine montre que de nombreux Etats arabes se rendent compte qu'ils "se sont peut-être trompés en pensant qu'Israël était le problème le plus important du monde". Ceci, souligne M. Olmert, marque un "changement révolutionnaire de perspective".

L'initiative de paix lancée sous les auspices de l'Arabie saoudite offre à Israël la reconnaissance de tous les pays arabes et une paix permanente en retour des territoires conquis lors de la Guerre des Six jours de 1967. Elle appelle également à la création d'un Etat palestinien avec Jérusalem-Est pour capitale et à une "solution juste" à la question des réfugiés palestiniens qui ont perdu leurs foyers en Israël en 1948 et 1949.

Or, Israël rejette un retrait total de Cisjordanie et de Jérusalem-Est et s'oppose fermement au retour en nombre de réfugiés palestiniens en Israël.

Dans une autre interview publiée par le quotidien en langue anglaise "The Jerusalem Post", Olmert réaffirme cette opposition, allant jusqu'à souligner qu'un retour des réfugiés était "hors de question".

"Je n'accepterai jamais une solution basée sur leur retour en Israël, quel que soit le nombre", insiste Ehoud Olmert.

Dans les colonnes de "Yediot Ahronot", Ehoud Olmert se montre un peu plus optimiste et estime qu'il y a "une chance réelle qu'Israël puisse, dans les cinq ans qui viennent, conclure un accord de paix global avec ses ennemis".

"Des choses se produisent qui ne se sont pas produites par le passé, et ces choses mûrissent. Nous devons savoir prendre avantage de cette occasion", déclare encore Ehoud Olmert.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu