Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Olmert en Turquie

| Mercredi 14 Février 2007



Mercredi, Ehud Olmert a quitté Israël pour une visite officielle en Turquie, principal allié de l'Etat juif dans le monde musulman, axée sur le conflit israélo-palestinien et le programme nucléaire iranien.

"Israël et la Turquie entretiennent d'importantes relations stratégiques à tous les niveaux. La Turquie en tant que République musulmane modérée joue un rôle très positif au niveau régional", a souligné la porte-parole de M. Olmert, Miri Eisin.

"Israël souhaite accroître le rôle de la Turquie dans la recherche d'une solution au conflit avec les Palestiniens, et comme contrepoids à l'Iran, un pays musulman extrémiste", a-t-elle ajouté.
M. Olmert doit rencontrer mercredi soir à Ankara des membres de la communauté juive turque avant de s'entretenir jeudi avant son homologue Recep Tayyip Erdogan et le chef de la diplomatie Abdullah Gül.

La Turquie, qui entretient d'excellents rapports avec l'Autorité palestinienne, a par le passé offert sa médiation pour des discussions de paix israélo-palestiniennes et pour une éventuelle relance d'un dialogue politique entre Israël et la Syrie.

La Turquie est aussi impliquée dans un projet prévoyant la réouverture de la zone industrielle d'Erez, à l'entrée de la bande de Gaza, dont les produits exportés vers l'Union européenne, les Etats-Unis et les pays du Golfe, devraient être exemptés de droits de douane. Ce projet créerait 10.000 emplois pour les Palestiniens.

Les travaux controversés lancés la semaine dernière par Israël au pied de l'esplande des Mosquées à Jérusalem risquent toutefois de jeter une ombre sur les discussions.

Mardi, M. Erdogan a en effet fustigé ces travaux et exhorté le gouvernement israélien à rechercher un "consensus" dans toutes ses initiatives visant les lieux saints de Jérusalem. Il a souligné qu'il s'entretiendrait jeudi de cette question avec M. Olmert.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu