Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Offre à l'Iran de suspendre l'enrichissement le temps de négocier

| Samedi 3 Mai 2008



Les six grandes puissances impliquées dans les discussions sur le programme nucléaire iranien ont proposé à Téhéran de suspendre l'enrichissement d'uranium seulement pour la période des négociations, a déclaré samedi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. "Nos premières conditions, c'est le gel, la suspension d'enrichissement d'uranium. Et l'approche des Six consiste à faire que l'Iran suspende l'enrichissement seulement pour la période des négociations", a dit M. Lavrov, cité par l'agence Interfax.
Les ministres des Affaires étrangères des Six (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) ont décidé vendredi, lors d'une réunion à Londres, de présenter une nouvelle offre à l'Iran sur le programme nucléaire iranien pour tenter de faire plier Téhéran.
Les détails de cette offre n'ont pas été révélés par les participants.
Selon le chef de la diplomatie russe, "ce n'est pas un ultimatum, mais une offre d'essayer" de résoudre le problème.
"Si cela ne va pas, l'offre sera retirée", a dit M. Lavrov.
Mais "à mon avis, c'est une offre très honnête. Je compte que l'Iran en pèse tous ses aspects", a-t-il ajouté.
Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et l'Allemagne cherchent à persuader la république islamique d'arrêter l'enrichissement d'uranium.
Les Occidentaux soupçonnent l'Iran de poursuivre un programme nucléaire à des fins militaires, ce que Téhéran dément.
Ils lui ont présenté en juin 2006 une série de propositions de coopération civile, énergétique et diplomatique, notamment la fourniture d'uranium à des fins civiles, à condition qu'il renonce à ses activités d'enrichissement. Parallèlement ils ont imposé des sanctions à Téhéran pour son refus de suspendre l'enrichissement.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu