Connectez-vous S'inscrire






Archives

ONU : Des musulmans veulent faire reconnaître "la diffamation des religions"

| Vendredi 13 Mars 2009

Un projet de résolution visant à "lutter contre la diffamation des religions" a été déposé le 11 mars au Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Rédigé par l'Organisation de la Conférence islamique (OCI), ce texte doit être débattu par les 47 membres du Conseil en vue d'une éventuelle adoption les 26 et 27 mars, derniers jours de la 10ème session du Conseil des droits de l'homme.



Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU
Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU
Des pays musulmans ont déposé devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU un projet de résolution visant à « lutter contre la diffamation des religions », un concept pourtant fermement rejeté par les pays occidentaux.

Présenté mercredi 11 mars par le Pakistan, au nom de l'Organisation de la Conférence islamique (OCI), le texte considère que la diffamation des religions constitue « un grave affront à la dignité humaine », de nature à entraîner notamment « une incitation à la haine religieuse et à la violence ».

Le projet de résolution présenté dans le cadre de la 10ème session du Conseil des droits de l'homme met notamment en garde contre « les graves implications de l'islamophobie » et s'inquiète que l'Islam soit « fréquemment et à tort associé à des violations des droits de l'homme et au terrorisme ».

Il dénonce notamment l' « intensification d'une campagne générale de diffamation » incluant le « contrôle sélectif sur une base ethnique ou religieuse des minorités musulmanes » après les attentats du 11 septembre 2001.

Il exprime également son « inquiétude » au sujet de la diffusion d' « images négatives de certaines religions dans les médias », allusion à l'affaire des caricatures de Mahomet parues en 2005 dans la presse danoise et des Pays-Bas.

Le texte, qui stipule que « toutes les religions (constituent) une contribution précieuse à la civilisation moderne », doit être discuté par les 47 membres du Conseil en vue d'une éventuelle adoption lors des deux derniers jours de la session, les 26 et 27 mars.

Mais de l'avis de certains observateurs, il pourrait être retiré par ses promoteurs si aucun consensus minimum ne se dégage sur un thème qui suscite déjà depuis des mois des débats très polarisés au sein de l'ONU.

Dans le cadre de la préparation de la Conférence de "Durban II" contre le racisme, qui doit avoir lieu fin avril à Genève, les pays occidentaux ont opposé leur refus catégorique à l'introduction du concept de "diffamation des religions", que les pays de l'OCI aimeraient voir figurer dans le document final.

Plusieurs pays européens ont même menacé de se retirer du processus si les pays de l'OCI ne faisaient pas machine arrière.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu