Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Nucléaire iranien: sept pays musulmans appellent à une solution négociée

| Dimanche 25 Février 2007



Les chefs de la diplomatie de sept pays musulmans, réunis à Islamabad, ont appelé dimanche à une solution négociée pour mettre fin à la "dangereuse" épreuve de force à propos du programme nucléaire de l'Iran.

Dans un communiqué commun, les sept ministres (Arabie saoudite, Egypte, Indonésie, Jordanie, Malaisie, Pakistan, Turquie) déclarent avoir examiné avec une "profonde préoccupation la dangereuse escalade des tensions, en particulier au sujet de la question du nucléaire iranien".

"Il est vital que tous les problèmes soient résolus à travers la diplomatie et il ne doit pas y avoir de recours à la force", poursuit le texte lu devant la presse par le ministre pakistanais des Affaires étrangères, Khurshid Kasuri.

"Au lieu d'une aggravation (des tensions) et d'une confrontation, il faut une désescalade dans la région du Golfe" et "tous les pays doivent tendre vers cet objectif", soulignent les sept ministres.

Leur réunion était consacrée aux problèmes du Proche-Orient, de l'Irak et de l'Iran en vue d'élaborer une initiative commune pour dénouer les crises qui secouent la région. Le secrétaire général de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), Ekmeleddin Ihsanoglu, y participait également.

La rencontre visait à préparer un sommet des dirigeants des sept pays, qui sera organisé en Arabie saoudite.

Les pays réunis à Islamabad "veulent relancer le processus de paix dans l'impasse au Proche-Orient et envoyer le message selon lequel la région ne peut pas se permettre un autre conflit", a déclaré un responsable gouvernemental pakistanais sous couvert de l'anonymat, dans une allusion à l'actuelle épreuve de force entre l'Iran et les Etats-Unis.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu