Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Nouvelle année 1436 : Muharram, rappel de l'Hégire

Rédigé par Grande Mosquée de Paris | Samedi 25 Octobre 2014



Date du 1er jour du mois de Muharram 1436/H : samedi 25 octobre 2014

A cette occasion, la Grande Mosquée de Paris vous présente ses meilleurs vœux de bonheur et de santé. Le mois de Muharram est le premier mois du calendrier musulman qui correspond au calendrier lunaire. Le premier Muharram est un jour férié dans la plupart des pays musulmans.

LE 1ER MUHARREM : RAPPEL DE L’HEGIRE (Al-HIJRA)

Préalablement à l’Hégire, le Prophète Muhammad (S.A.W.S) avait obtenu des tribus Aws et Khazraj (habitants) de Yathrib future Médine) asile et protection. Quelques musulmans victimes de l’oppression l’y précédent. Le complot ourdi pour l’assassiner le contraint à fuir La Mecque le vendredi 16 Juillet 622 avec son fidèle ami Abû Bakr. Ce sera l’An I et le premier jour de l’ère musulmane suivant décision du futur calife ‘Umar.

Ayant réussi à regagner non sans danger l’accueillante cité de Yathrib, il s’y fit reconnaître comme Prophète et Juge. Il créé une première Mosquée à Quba’ à laquelle il substitue une autre (l’actuelle). Celle-ci devient la Maison de l’Islam et la Maison de la Paix.

La période qui s’étend entre 622 et 632 sera une période d’organisation de la communauté Islamique avec ses premières institutions et ses lois fondamentales.

Deux ans après son arrivée à Yathrib (Médine) le Prophète entreprend une série de campagnes militaires à la tête de Mekkois qui avaient émigré avant lui (les Muhâjirûnes) et des Ansars (les assistants).

1 – La bataille de Badr (an II/624) victorieuse
2 – La bataille de Uhud (défaite)
3 – En l’an 9 de l’Hégire (630) soumission de toute l’Arabie et l’arrivée des Wufûds (députations de toutes les régions de l’Arabie pour faire acte de conversions à la nouvelle religion.
4 – En l’an 10 de l’Hégire (mars 632) le Prophète accomplit son dernier pèlerinage.

Le Coran est proclamé comme testament intangible et impérissable et témoignage de la miséricorde divine envers tous les hommes. Le verset coranique (5-3) proclame : « Aujourd’hui j’ai parachevé pour vous votre religion, vous ai comblés de Mon bienfait et ai agréé l’Islam comme doctrine religieuse pour vous. »

La mission du Prophète est ainsi reconnue accomplie.

Le 13 Rabi’a I de l’an 11 de l’Hégire au début de l’après-midi (8 Juin 632), il a été rappelé à Allah.

Devant l’immense désarroi, Abû Bakr monte sur la chaire de la Mosquée et prononce dans le tumulte d’une voix forte et claire un grand discours resté célèbre par son préambule tiré du Coran (III-144-145) : « Muhammad n’est qu’un Prophète que d’autres Prophètes avaient déjà précédé. Retourneriez-vous sur vos pas s’il mourait (d’une mort naturelle) ou s’il était tué ? Retourner sur ses pas ne nuit en rien à Dieu qui récompensera ceux qui sont reconnaissants. Personne ne peut rendre l’âme sans la permission de Dieu au terme préfixé par écrit. »

Ainsi depuis des siècles des millions de femmes et d’hommes témoignent que Muhammad est l’Envoyé de Dieu, qu’il a transmis fidèlement la révélation qu’il a reçue de Lui.




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu