Connectez-vous S'inscrire






Archives

'Nous vous appelons à poursuivre l'aide morale et financière'

| Lundi 30 Janvier 2006

Principalement dépendante de l’aide internationale, et plus particulièrement de celle européenne pour le financement de ses services et sa gestion au quotidien, l’Autorité palestinienne se trouve actuellement en situation de déficit. Or, l’arrivée au pouvoir du mouvement Hamas risque de compliquer un peu plus une situation peu reluisante, les bailleurs de fonds considérant le mouvement comme faisant partie des organisations terroristes. Dans le même temps, l’on assiste dans les territoires palestiniens à une rébellion violente de la part des militants du Fatah à l’égard de leurs dirigeants et à un refus de la part d’Israël de transférer des fonds dus à l’Autorité palestinienne.



Le Quartette pour le Proche-Orient, composé des Etats-Unis, de l’ONU, de la Russie et de l’Union Européenne, refuse dorénavant de venir en aide aux Palestiniens sans certaines conditions, notamment celle de renoncer à la violence et de reconnaître Israël. Et ce, depuis la victoire du Hamas aux élections législatives du 25 janvier dernier. Pourtant ce matin, Ismaïl Haniyeh en a appelé au même Quartette, l’appelant « à un dialogue sans conditions préalables et dans un esprit de neutralité ». « Nous vous appelons à poursuivre l'aide morale et financière et à verser toutes les aides au Trésor palestinien pour qu'elles soient utilisées en fonction des priorités du peuple palestinien. […] Nous vous assurons que tout cet argent sera consacré aux salaires, à la vie quotidienne et aux infrastructures » a demandé le porte-parole du Hamas lors d’une conférence de presse ce matin.

Dans le même temps, la somme de 35 millions de dollars qui devait être transférée ce mercredi par Israël à l’Autorité palestinienne a été gelée par l’état hébreu. « Cela doit être très clair, nous n'allons pas transférer des fonds qui peuvent financer des attentats terroristes contre nos civils. Nous ne voulons pas que des fonds transférés par le gouvernement israélien puissent parvenir au contrôle d'éléments meurtriers qui veulent détruire Israël » a déclaré ce lundi le premier ministre israélien par intérim, Ehoud Olmert.

Sur le plan interne palestinien, et au lendemain de la victoire écrasante du Hamas aux élections législatives, les militants du Fatah expriment bruyamment et violemment leur dépit et leur colère vis-à-vis des dirigeants de leur parti. Manifestant tour à tour sous les fenêtres de la présidence ou devant le parlement, les militants ont réclamé la démission du président Mahmoud Abbas et des membres du comité central du Fatah. Depuis sa cellule israélienne, Marwan Barghouti a appelé au calme : « Le Fatah se doit d'être exemplaire en faisant preuve de responsabilité» et doit «transférer le pouvoir selon la loi et dans l'ordre ».





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu