Connectez-vous S'inscrire






Psycho

Nora, 30 ans : « Se voir en cachette me blesse »

Rédigé par Lalla Chams en Nour | Mardi 1 Janvier 2013



« Je suis une femme de 30 ans, je travaille, je finis mes études de doctorat mais je suis célibataire !

Cela me stresse d’autant plus qu’on me dit : “T’es encore seule ? C’est pas normal !” Je me sens “diminuée”, il manque quelque chose dans ma vie et j’ai l’impression que je resterai toujours seule ! Les rares amis que j’ai eus m’ont déçue...

Depuis quelques mois, je fréquente quelqu’un mais cela s’avère impossible entre nous (histoires de familles) : il ne souhaite pas s’engager ni rien officialiser, et se voir en cachette me blesse, alors je ne sais plus quoi faire !

J’ai l’impression qu’il ne faut pas que je le quitte pour ne pas être totalement seule. L’idée d’“avoir” quelqu’un me rassure, mais je suis consciente que je suis en train de perdre mon temps ! » Nora, 30 ans

Lalla Chams en Nour, psychanalyste

Croyez-moi, toute personne qui s’engage dans une relation par peur de la solitude s’aventure vers le malheur et la frustration.

Ce n’est pas la peur qui doit dicter votre conduite, d’autant plus que cet homme vous impose des conditions contraires à vos convictions. Ne vous trahissez pas, vous risqueriez de le regretter.

Interrogez-vous plutôt sur votre tendance à vous replier sur vous-même et sur la façon dont vous engagez vos relations amicales. Ouvrez-vous sur le monde, rencontrez d’autres personnes : vous pourrez rencontrer quelqu’un qui soit plus en accord avec vous.

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com





Loading














Recevez le meilleur de l'actu