Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Noisy-le-Grand : une salle de prière aux musulmans pour raisons électorales ?

Rédigé par La Rédaction | Lundi 22 Juin 2015



Noisy-le-Grand : une salle de prière aux musulmans pour raisons électorales ?
Dénouement heureux mais inattendue pour les musulmans de Noisy-le-Grand, en Seine-Saint-Denis. Sans mosquée, les fidèles étaient réduits à prier dans la rue depuis des mois. A la veille du Ramadan, ces derniers ont obtenu la location d’une salle municipale jusqu’au 15 octobre depuis le vendredi 19 juin.

Depuis que le foyer de migrants qui faisait office de salle de prière pour les musulmans des quartiers de Champy et de la Butte Verte a été démoli pour insalubrité, les fidèles n'avaient aucune solution de substitution.

Mais magie du calendrier, cette obtention intervient au moment où les élections municipales de cette ville de Seine-Saint-Denis ont été invalidées le 17 juin par le Conseil d’Etat. Un nouveau scrutin est attendu pour septembre prochain.

Subitement, la municipalité, gérée par le socialiste Michel Pajon, a cédé momentanément le local réclamé par l’Association musulmane de Noisy-le-Grand, pourtant « inoccupé depuis décembre 2011 », déclare Enis Chabchoub au Parisien. Les musulmans, satisfaits d’avoir enfin un lieu digne pour leurs prières, n’en sont pas moins dupe de la situation.

Après le 15 octobre, les fidèles auront accès à un autre site provisoire pour deux ou trois ans, temps évalué pour la construction d’une seconde mosquée dans le quartier du Champy. C’est en tout cas ce que promet Michel Pajon s’il est réelu. Des promesses qui n’engagent évidemment que ceux qui les écoutent.

Lire aussi :
Un élu FN se convertit à l’islam, son exclusion à l'étude
Le FN ne sanctionne pas l’élu converti à l’islam
Noisy-le-Grand : fermeture brusque du compte bancaire de la mosquée




Loading












Recevez le meilleur de l'actu