Connectez-vous S'inscrire






Archives

Nicolas Sarkozy refuse de se poser en 'donneur de leçons'

| Mardi 29 Avril 2008

Arrivé hier lundi 28 avril à Tunis pour une visite de trois jours en compagnie de son épouse Carla, le président de la République Nicolas Sarkozy a salué "la promotion des droits universels et des libertés fondamentales" en Tunisie, refusant de se poser en "donneur de leçons".



Nicolas Sarkozy en compagnie de son homologue tunisien Zine el Abidine Ben Ali
Nicolas Sarkozy en compagnie de son homologue tunisien Zine el Abidine Ben Ali
"Je ne vois pas au nom de quoi je me permettrais, dans un pays où je suis venu en ami et qui me reçoit en ami, de m'ériger en donneur de leçons", a déclaré Nicolas Sarkozy à Tunis lundi soir, ajoutant que "aujourd'hui, l'espace des libertés progresse" en Tunisie. "J'ai pleinement confiance dans votre volonté de vouloir continuer à élargir l'espace des libertés en Tunisie", a-t-il lancé à l'adresse du président tunisien Zine el Abidine Ben Ali.

Nicolas Sarkozy a par ailleurs déclaré devant son homologue tunisien que la Tunisie pouvait "se comparer sans rougir à tant d'autres pays" et, alors que les défenseurs des droits de l'homme l'attendaient sur ce sujet, c'est sur celui de la "lutte déterminée" contre le terrorisme que le président français a tenu à rendre hommage à M. Ben Ali.

"Qui peut croire que si demain, après-demain, un régime du type taliban s'installait dans un de vos pays au Nord de l'Afrique, l'Europe et la France pourraient considérer qu'elles sont en sécurité ? J'appelle chacun à réfléchir à cela", a ainsi lancé Nicolas Sarkozy.

Par ailleurs, Rama Yade, la secrétaire d'état aux droits de l'homme, devrait selon l'Elysée rencontrer des "représentants de la société civile" tunisienne.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu