Connectez-vous S'inscrire






Société

Nicolas Sarkozy, le monsieur Propre de la laïcité

Laïcité

Rédigé par Nicolas Mom | Mardi 20 Septembre 2005

A l’occasion d’un troisième colloque organisé par l’institut de France par l’Académie des Sciences morales et religieuses, Nicolas Sarkozy s’est exprimé sur sa vision de la loi de 1905. Sur fond humaniste emplie de sincérité, Nicolas Sarkozy inspire néanmoins méfiance et doute.



La loi de 1905 est une loi régissant la séparation de l’église et de l’Etat. A l’occasion de son centenaire, le ministre de l’intérieur et par la même occasion des cultes, a affirmé sa volonté de toiletter le texte de loi. S’érigeant en grand réformateur, Nicolas Sarkozy a déclaré que la loi était à la base une loi de combat qui est devenue au jour d’aujourd’hui une loi d’apaisement.

Derniers arrivés, derniers servis

Mais il est temps, semble t’il, d’adapter cette loi à son contexte temporel. La France devenue depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, un Etat multi cultuelle, doit répondre aux attentes de ses différentes communautés religieuses. C’est en ce sens que le ministre des cultes s’est exprimé. « Doit-on considérer que les derniers arrivés doivent s’adapter à la loi de 1905 et qu’ils n’ont aucune spécificité ? Les fils et les filles de ceux qui ont bâti nos routes et construit nos voitures ont moins de moyens : ils se tournent donc vers l’étranger, ce qui est dangereux.»

Les spécificités sont loin d’être reconnues par l’Etat français. Et pour cause, la fameuse loi du 15 mars 2004 sur le foulard à l’école. Ce n’est semble t’il pas sur ces spécificités que le ministre des cultes a insisté. Ni d’ailleurs sur les discriminations et les actes islamophobes dont sont victimes les musulmans de France. Mais plutôt sur l’indépendance des musulmans de France vis-à-vis des pays étrangers, tout en soulignant néanmoins qu’une « identité humiliée est une identité radicalisée ». Ainsi pour « séparer l'islam de France des influences étrangères : donnons leur (aux musulmans) les moyens d'avoir leur indépendance. »

Après le nettoyage au kascher des cités, Nicolas Sarkozy veut toiletter la laïcité. S’agit il d’une volonté humaniste ou d’une volonté de contrôle des populations musulmanes ? A suivre.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu