Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Nice : les plaintes des victimes de l'attentat classées sans suite

Rédigé par | Jeudi 19 Janvier 2017



Nice : les plaintes des victimes de l'attentat classées sans suite
Le parquet de Nice a annoncé, jeudi 19 janvier, qu’il classait sans suite les plaintes contre l’Etat et la municipalité niçoise déposées par 23 familles ou proches de victimes de l’attentat de Nice pour mise en danger de la vie d’autrui.

Le 14 juillet 2016, alors que plus de 30 000 personnes assistaient à un feu d’article, un camion piloté par Mohamed Lahouaiej Bouhlel a foncé dans la foule. L’attentat revendiqué par l’Etat islamique a fait 86 morts. Les plaintes déposées soulignaient que le conducteur du camion s’était rendu à 11 reprises sur la Promenade entre le 11 et 14 juillet avec son poids-lourd, manœuvrant à plusieurs reprises sur la voie piétonne et feignant de livrer des marchandises.

Les plaignants estimaient que le dispositif de sécurité déployé lors du 14-Juillet était insuffisant. Le procureur Jean-Michel Prêtre a affirmé pour sa part qu’il ne pouvait retenir « aucun fait de nature à engager une quelconque responsabilité pénale à l’encontre de quiconque ».

Lire aussi :
Attentat de Nice : « La présence musulmane au Vatican était naturelle »
Nice : la reconnaissance citoyenne des musulmans, « notre grand défi »
14-Juillet : l’attaque d’un camion fou plonge Nice dans l’horreur




Loading












Recevez le meilleur de l'actu