Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Neymar au PSG : « Dieu m’a insufflé l’idée de venir »

Rédigé par | Vendredi 4 Août 2017



Neymar au PSG : « Dieu m’a insufflé l’idée de venir »
Le footballeur brésilien Neymar a été présenté vendredi 4 août par le Paris Saint-Germain, qui a déboursé la somme record de 222 millions d’euros pour payer la clause libératoire qui liait Neymar au FC Barcelone. Evoluant depuis quatre ans dans l’une des meilleures équipes de la planète, la star auriverde a été tenue de justifier son choix devant un parterre de journalistes venus du monde entier. Dans l’auditorium du Parc des Princes, il a déclaré : « C'était le bon moment. Dieu m'a insufflé l'idée de venir. »

En l’absence de communication du joueur, nombreuses ont été les spéculations sur sa volonté de quitter le Barça. Le feuilleton démarré il y a trois semaines prend ainsi fin. L’attaquant a reconnu qu’il s’agissait là d’une des décisions « les plus compliquées de (s)a vie » et affirme avoir pris sa décision « il y a deux jours ».

A l’instar de nombre de ses compatriotes brésiliens, ce fidèle d'une église protestante, très croyant, a souvent pris l’habitude d’afficher sa foi et d'évoquer publiquement Dieu. « Je suis très heureux de ma décision et très excité. Rien n'est facile, mais j'imagine que Dieu a préparé quelque chose de bien pour moi », a-t-il affirmé.

Neymar s’inscrit dans la continuité des nombreux Brésiliens qui ont brillé au sein de l’enceinte du Parc des Princes tels que Valdo, Rai et Ronaldinho. « Je vis un nouveau rêve. J'espère pouvoir écrire l'histoire comme d'autres Brésiliens l'ont fait par le passé », a-t-il déclaré.

Le nouveau numéro 10 du Paris Saint-Germain a évidemment réfuté l’argument d’un transfert motivé par l’appât du gain et ce? malgré un salaire qui devrait avoisiner les 30 millions d’euros annuels. « Si je ne suis motivé que par l'argent ? L'argent n'a jamais été ma première motivation. Je pense d'abord au bonheur. Sinon, je serais allé dans d'autres pays... », jure-t-il. Personne n’est tenu de croire le joueur sur parole. Le président Nasser al-Khelaifi a démenti, pour sa part, les informations selon lesquels l’Etat du Qatar aurait remis de l’argent au joueur afin qu’il paye lui-même sa clause.

Lire aussi :
Dieu Football Club : «Le foot français bloque sur le voile mais a une avance sur la société»
Du halal au menu de cinq joueurs du PSG
L’UEFA et la FIFA condamnent le racisme dans les stades




Loading














Recevez le meilleur de l'actu