Connectez-vous S'inscrire






Archives

Nawaz Sharif arrêté dès son arrivée au Pakistan

| Lundi 10 Septembre 2007

L'ancien premier ministre pakistanais Nawaz Sharif est rentré au Pakistan ce lundi 10 septembre après huit années d'exil forcé en Arabie Saoudite, et a été immédiatement arrêté et placé en "détention préventive". Il avait décidé de rentrer au pays afin de se présenter aux élections législatives.



Nawaz Sharif, l'ancien premier ministre pakistanais
Nawaz Sharif, l'ancien premier ministre pakistanais
Selon un ministre qui s'est exprimé sous le couvert de l'anonymat, "la police de la province du Pendjab l'a placé en détention préventive à l'aéroport parce qu'il est recherché pour des faits de corruption". Et l'ancien premier ministre pakistanais aurait été placé en "détention préventive aussitôt accomplies les formalités avec la police de l'immigration" a pour sa part précisé un haut responsable des forces de sécurité pakistanaises.

C'est vers 8h30 heure locale (3h30 en temps universel) que Nawaz Sharif, de retour de huit ans d'exil en Arabie Saoudite, a atterri à l'aéroport d'Islamabad. Aussitôt la police pakistanaise et des membres de l'administration anti-corruption lui ont présenté un mandat d'arrêt. S'en sont suivies près de deux heures de confrontation à bord de l'appareil avant que l'ancien premier ministre ne descende vers 10h30 heure locale (5h30 GMT) et soit arrêté par le National Accountability Bureau, l'administration chargée de la lutte contre la corruption.

En octobre 1999, un coup d'état organisé par l'actuel président, le général Pervez Musharraf, chasse du pouvoir Nawaz Sharif. Condamné à la prison à vie pour détournements de fonds, fraude fiscale et trahison, l'ancien premier ministre avait été emprisonné avant, fin 2000, d'être libéré après avoir négocié sa libération : il devait partir en exil en Arabie Saoudite pour 10 ans. Mais fin août 2007, c'est la Cour Suprême pakistanaise qui lui a permis de rentrer au pays, estimant que l'accord passé avec l'actuel président était illégal.

Nawaz Sharif pourrait être à nouveau réexpédié en Arabie Saoudite.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu