Connectez-vous S'inscrire






Psycho

Najjia, 35 ans : « Il m’a giflée »

Rédigé par Lalla Chams en Nour | Samedi 4 Mai 2013



« J’ai besoin d'aide et de conseils... J'ai 35 ans, deux enfants d’une première union avec un Marocain (je suis Française d’origine marocaine). Je suis enceinte de mon troisième enfant avec mon “nouveau mari” marocain, avec qui je suis mariée depuis 4 ans.

À la suite d’une dispute, il m’a giflée (pour la première fois) et je lui ai demandé de partir, ce qu’il a fait.

Pour la petite histoire, j’ai perdu ma mère à 9 ans, mon père s’est remarié avec une Marocaine... je suis la dernière de la fratrie, derrière un frère et une sœur... Enfance difficile, car j’étais le bouc émissaire et que mon frère et ma sœur ne m’ont jamais défendue...

Je suis quelqu’un de très exigeante avec moi-même et avec les autres aussi.

Je n’ai plus de famille sur qui m’appuyer, mon père est décédé en 2000. Au secours ! Merci. » Najjia

Lalla Chams en Nour, psychanalyste

En effet, vous avez vécu une enfance difficile, dont les traumatismes – le manque d’amour, de reconnaissance de votre valeur personnelle, d’appui, précisément, ce dont tout enfant se fortifie pour devenir lui-même –, laissent des traces invisibles qui vous empêchent de trouver l’harmonie avec un homme.

Vous auriez avantage à consulter auprès d’un psy, par exemple dans un centre médico-pédagogique si vous avez peu de moyens, pour faire le point sur votre histoire.

Cela vous aidera et également vos enfants, qui risquent de souffrir d’un manque de stabilité, si vous ne vous donnez pas les moyens de prendre du recul sur ce qui vous arrive, sur ce que vous répétez dans vos relations avec les hommes.

Exigez cela de vous !

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com





Loading














Recevez le meilleur de l'actu