Connectez-vous S'inscrire






Psycho

Nadia, 39 ans : « Je suis souvent séparée de mon mari »

Rédigé par Lalla Chams en Nour | Mardi 16 Août 2011



« Maman de cinq enfants, j'ai 39 ans, je suis mariée depuis onze ans.

Mon mari vient d’Algérie et n’arrive pas à rester vivre en France. Il est souvent en Algérie pour travailler car il a un commerce. Nous sommes donc souvent séparés parfois pendant un, deux ou trois mois.

Nous nous entendons très bien, nous avons confiance l’un en l’autre. Mais c’est vrai que c’est difficile pour moi, car je me retrouve seule avec cinq enfants. Mais, al-hamdulillah, Dieu a toujours été avec moi.

Ma question : est-ce vrai que c’est haram d’être souvent séparés ? Moi, maintenant, je me suis adaptée, mais je pense que c’est lui qui a plus de mal car il ne voit pas souvent ses enfants. » Nadia

Lalla Chams en Nour, psychanalyste

Je le reconnais, c’est une situation difficile, mais certainement pas haram (illicite), surtout si vous vous faites confiance l’un en l’autre et qu’il n’y a pas d’adultère ni de trahison. Ce qui est haram, comme vous le savez.

La vraie question est : l’absence régulière de votre mari ne pénalise-t-elle pas l’éducation de vos enfants ? Il est essentiel pour eux que leur père puisse suivre leur évolution, leur transmettre le respect de la Loi, loi des hommes et loi divine, car c’est son rôle.

Il est aussi important qu’il empêche toute fusion excessive entre les enfants et vous. C’est cela la fonction du père.

Je crains que vos enfants ne souffrent de cette situation sans qu’ils puissent le formuler. Vous devriez en discuter sérieusement avec votre mari et voir avec lui comment mieux harmoniser la nécessité de sa présence en Algérie avec celle de participer avec vous au développement spirituel et psychologique de vos enfants.


La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme » , mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com





Loading














Recevez le meilleur de l'actu