Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Mosaïc exige des Scouts musulmans de France qu'ils arrêtent la « Flamme de l’Espoir Citoyen » et les assigne en justice

Rédigé par Scouts Musulmans de France | Vendredi 1 Juillet 2011



Nous informons nos partenaires, nos amis et la presse que le Tour de France de « La Flamme de l’Espoir Citoyen » des Scouts Musulmans de France est menacée de disparition ainsi que l’avenir de l’association.

Les Scouts Musulmans de France sont une association créée le 14 janvier 1991, agréée par le Ministère de la Jeunesse et de la Vie Associative comme mouvement de jeunesse et d’éducation populaire, membre de l’Organisation Mondiale du Mouvement Scout et représentant de l’Union Internationale des Scouts Musulmans en Europe.

Depuis janvier 2009, ils président la Fédération du Scoutisme Français, reconnue d’utilité publique et regroupant plus de 100 000 jeunes de toutes confessions (scouts et guides laïcs, juifs, catholiques, protestants et musulmans). Ils entreprennent du 7 mai au 24 septembre 2011 de faire le tour de la France en bus dans le cadre de l’évènement « la Flamme de l’Espoir Citoyen » qui a pour but d’inciter les jeunes à voter et à s’engager dans la vie citoyenne sans esprit partisan, avec le partenariat de la fédération du Scoutisme Français, de nombreux ministères, de plusieurs régions et de villes.

Ce concept de la Flamme de l’Espoir a été mis en place par les SMF dès 2006 pour réagir à un évènement qui avait marqué les esprits à l’époque, à savoir l’incendie volontaire d’un bus de transport en commun ainsi que la commémoration en 2007 du centenaire du scoutisme dans le monde.

Ainsi le 21 novembre 2006, le projet intitulé « La Flamme de l’Espoir » est adressé au Premier Ministre et au Ministère de l’Intérieur qui répondront l’un et l’autre favorablement à cette initiative par des courriers de félicitations datés des 4 et 28 décembre 2006. Et c’est donc à partir du 12 mai 2007, qu’un bus, partant de Bordeaux, sillonnera les principales villes de France pour véhiculer des messages d’espoir à l’attention de la jeunesse de France.

Lors de chacune des grandes opérations nationales et internationales organisées par les SMF, depuis plus de 5 ans, la Flamme Olympique, objet éminemment mythique offert
par la Grèce à la France et confié précieusement à la garde des SMF, sera le symbole fort que l’on retrouvera au cœur du concept et dans toutes les opérations de rencontre
de la jeunesse dans une dimension citoyenne.

Ce concept de la Flamme de l’Espoir a été décliné cinq fois depuis 2007. En 2008 ce fut La Flamme Européenne de l’Espoir. En 2009 c’était la Flamme de l’Espoir Méditerranéenne. A cette occasion les SMF toujours accompagnés par le Flambeau Olympique vont transmettre le même message dans les pays du Maghreb, en Lybie, en Tunisie et en Algérie où un grand rassemblement a eu lieu avec les scouts marocains invités pour l’occasion. En 2010 pour fêter les 20 ans d’existence du mouvement les SMF organisent la Flamme Citoyenne Genève-Compostelle-Cordoue. C’est lors d’un congrès à Genève que le Flambeau Olympique sera confié aux scouts suisses qui le transmettront aux scouts espagnols lors du colloque Compostelle Cordoue. Enfin en 2011 les SMF organisent la Flamme de l’Espoir Citoyen qui à bord du bus aux couleurs de l’évènement parcourt la France en organisant des débats citoyens avec les jeunes dans toutes les villes qu’elle traverse. Tous ces faits sont attestés par de nombreux témoignages, des articles de presse, des subventions accordées et les divers
soutiens ministériels.

Essayant de fédérer le plus de partenaires autour de cet évènement, les SMF présentent le 13 juin 2010 leur projet au président de la fédération MOSAIC, Monsieur Marouane BOULOUDHNINE. Ce dernier manifesta immédiatement son plus vif intérêt et fit l’offre d’apporter la contribution financière de sa Fédération pour le financement de l’événement préparé par les SMF.

Très rapidement, MOSAIC cherchera à s’emparer du projet, au mépris de toute éthique et de tout esprit de « partenariat ». Cette fédération poussa l’outrecuidance jusqu’à déposer à l’INPI, bien entendu à l’insu des SMF, la dénomination « La Flamme Citoyenne », manifestant sa volonté d’évincer totalement les SMF. Pire encore, les SMF découvrirent que le dossier déposé par la fédération MOSAIC auprès de l’ACSE, dossier qui reprenait en outre le logo de la flamme, n’évoquait à aucun moment un quelconque partenariat avec les SMF, dont le nom ne fut jamais cité, attribuant au contraire la seule et unique paternité de l’événement à MOSAIC.

Avec une mauvaise foi peu commune, MOSAIC prétend qu’elle serait à l’origine du nom, de la marque et du concept la flamme alors que la création de cette association ne date que de juillet 2009 et qu’en outre les SMF se sont rendus coupables d’actes de contrefaçon et de concurrence déloyale et parasitaire. Pour ces raisons elle intente une action en justice devant le tribunal de grande instance de Paris en procédure d’urgence pour le 8 juillet 2011 à 9 h 30 pour arrêter définitivement le tour de France de « la Flamme de l’Espoir Citoyen » et demande des dommages et intérêts exorbitants aux SMF en réparation de son préjudice subi.

Elle s’emploie de plus à couper toutes les sources de financement des SMF par des interventions pressantes, insistantes et répétées auprès des différents organismes financeurs de l’Etat, des sponsors et partenaires des SMF, sème le trouble et le doute auprès de partenaires institutionnels, de la presse et du public et profère des menaces verbales et écrites et des calomnies à l’encontre des responsables locaux des SMF.

Mais l’acharnement de MOSAIC contre les SMF ne s’arrête malheureusement pas là ! Ce 20 juin 2011, les SMF viennent de recevoir un nouveau recours introduit contre eux par MOSAIC, à savoir une opposition à enregistrement de « LA FLAMME DE L’ESPOIR CITOYEN », accompagnée du logo particulier de la Flamme Olympique. Ce nouvel acte de procédure démontre le caractère gravement abusif des mesures prises par MOSAIC manifestement dans l’intention de nuire à la pérennité d’une association notoirement connue et entièrement dévouée à une noble cause.

Nous souhaitons que lors de ce procès la vérité soit rétablie.


Paris, le 30 juin 2011.
Le Conseil National des Scouts Musulmans de France




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu