Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Mort du général Aussaresses, tortionnaire de la guerre d’Algérie

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 4 Décembre 2013



Le général Paul Aussaresses, hospitalisé « depuis quelque temps », est mort à l'âge de 95 ans, fait savoir mercredi 4 décembre le site de l'association d'anciens combattants « Qui ose gagne ».

L’ancien coordinateur des services de renseignements en 1957 à Alger avait avoué avoir pratiqué la torture durant la guerre d’Algérie. En mai 2001, dans son ouvrage Services spéciaux, Algérie, 1955-1957, il expliquait que la torture était « tolérée, sinon recommandée » par les politiques.

Après la publication de ce livre, il avait été suspendu de la Légion d'honneur et mis d'office à la retraite. Un an avant, l’homme racontait déjà dans un entretien accordé au Monde n’éprouver aucun « regret ni remord » d’avoir pratiqué la torture. Il enseigna même aux Etats-Unis, « les techniques de la bataille d'Alger » incluant ses méthodes de torture avant de devenir en 1966 le commandant du 1er régiment de chasseurs parachutistes.

En avril 2003, la justice l'avait condamné à 7 500 euros d'amende pour « apologie de crime de guerre » mais jusqu’à son décès, l’homme ne formulera aucun regret. Ses obsèques se dérouleront mardi 10 décembre à La Vancelle (Bas-Rhin), où il habitait à la fin de sa vie.

Lire aussi :
Crimes coloniaux : non à tout hommage au général Bigeard
Décès d’Henri Alleg, le militant contre la torture en Algérie
Une Histoire qui torture : la guerre d’Algérie sur grand écran





Loading












Recevez le meilleur de l'actu