Connectez-vous S'inscrire






Archives

Montréal, les musulmans sont dignes face aux caricatures

Mille personnes manifestent

Rédigé par Farid Belgaïd | Dimanche 12 Février 2006

La marche prévue à Montréal hier, samedi 11 février 2006, à Montréal, devant mener au consulat du Danemark, s’est transformée finalement en un rassemblement, par souci des organisateurs d’éviter tout débordement.



Environ mille personnes se sont en effet rassemblées hier vers 14 h00 devant Mc Gill Université pour dénoncer les caricatures blasphématoires à l'égard du Prophète Mohamed, publiées par un journal danois et reprises par certains journaux européens dont France-Soir et Charlie hebdo en France.

Arborant des banderoles «Non à l`insultes des prophètes : Mohamed, Jésus, Moïs…»; « Non à la violence», « La liberté d'expression n'est pas la liberté de blasphémer», les manifestants ont tenu à dénoncer la publication des caricatures portant atteinte à leurs convictions religieuses.

Après récitation de quelques versets coraniques, le rassemblement a été ponctué par l'intervention de Saïd Jaziri, imam de la mosquée du quartier Saint-Michel (Montréal) et initiateur de la manifestation. Aux manifestants et aux nombreux journalistes présents, le Cheikh s'adressa sans faux détours. «Malgré les intimidations nous avons tenus à se rassembler pour dénoncer le blasphème dont a fait objet notre Prophète (QSSL). Et pour montrer notre bonne foi nous avons modifié l'itinéraire de la marche en évitant de nous rendre devant le consulat du Danemark. Nous voulons faire passer deux messages à travers ce rassemblement : nous dénonçons l'insulte et le blasphème à L`égard de notre prophète comme nous dénonçons toute forme de violence. Nous voulons montrer que nous ne sommes pas des sauvages et que lorsqu'on nous accorde la parole, nous sommes savons nous exprimer avec mesure...»

Le sit-in s'est déroulé quasiment dans le calme, même si l'on déplore une tentative de provocation de la part d'un individu qui fut vite maîtrisé par les policiers présents en grand nombre autour du lieu du rassemblement. Avant de lever le piquet, un appel au calme a été lancé. Il a été demandé aux manifestants de ne pas répondre aux provocations. La foule s'est dispersée calmement et en toute tranquillité.

De l'autre côté de MC Gill University, une contre-manifestation a réuni une vingtaine de personnes pour défendre la liberté d'expression. Sur une bandérole déroulée par ces manifestants, on pouvait lire que la liberté de presse est « sacrée».

A Toronto, capitale de la province d'Ontario, s'est tenu un rassemblement similaire dénonçant les caricatures du Prophète publiées par les journaux danois.

Aucun journal québécois ou canadien n'a publié les caricatures en question, à l'exception d'une petite publication étudiante. Mais la direction de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard a immédiatement ordonné le retrait des 2000 exemplaires de ce journal.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu