Connectez-vous S'inscrire






Archives

Michel Rocard démissionne de la commission chargée de la condition des enseignants

| Vendredi 1 Février 2008

Dénonçant une "exploitation politique mensongère et manipulatrice, initiée par Le Figaro" du travail de la commission chargée de réfléchir à la condition des enseignants, l'ancien Premier ministre Michel Rocard a annoncé qu'il démissionnait hier jeudi 31 janvier.



L'ancien Premier ministre Michel Rocard
L'ancien Premier ministre Michel Rocard
L'ancien Premier ministre Michel Rocard avait accordé hier jeudi 31 janvier une interview au quotidien français Le Figaro au cours de laquelle il aurait évoqué une réforme du système de notation des enseignants, mais en n'évoquant "en aucun cas une rémunération au mérite". Pourtant, le quotidien a publié l'interview sous le titre : "Rocard propose de payer les profs au mérite".

"Devant l'exploitation politique mensongère et manipulatrice initiée par Le Figaro, qui est faite du travail de cette commission, et malgré le bon climat qui y a régné, j'ai présenté ma démission pour que les choses soient claires", a alors indiqué Michel Rocard.

Dans la matinée, l'ancien Premier ministre avait déclaré à l'AFP : "Il est à nos yeux certain qu'il faut améliorer la prise en compte de la performance dans le déroulement des carrières des enseignants", précisant que cela signifiait "clairement que dans l'esprit de la commission comme dans le sien, la reconnaissance du mérite doit affecter essentiellement le déroulement des carrières, et non pas la paie directe". "Je suis là-dessus solidaire des enseignants", avait-il insisté.

Dans l'interview qu'il accordait au Figaro, Michel Rocard précisait que la commission souhaitait "que la notation serve à quelque chose : le ministre peut privilégier plusieurs pistes, comme une augmentation du nombre des inspecteurs ou encore le renforcement du poids du chef d'établissement dans l'évaluation de son équipe".

"Je veux être clair, nous n'évoquons pas directement dans notre rapport une rémunération au mérite. Mais c'est certain : il faut améliorer la prise en compte de la performance dans le déroulement des carrières des enseignants", a précisé Michel Rocard.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu