Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Meutre de Ghofrane: 23 ans de réclusion

| Samedi 14 Avril 2007



Vendredi, deux jeunes hommes reconnus coupables du meurtre à coups de pierre de Ghofrane Haddaoui, une jeune femme de 23 ans, en 2004 à Marseille, ont été condamnés à 23 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises des mineurs des Bouches-du-Rhône.

Cette condamnation, au terme d'un procès à huis-clos, n'est pas assortie de peines de sûreté.

L'avocat général avait requis la peine maximale, 30 ans, contre les deux accusés, âgés de 19 et 20 ans mais mineurs au moment des faits, assortie pour le premier d'une peine de sûreté des deux tiers. Il avait demandé aux jurés de ne pas retenir l'excuse de minorité.

Ces derniers l'ont suivi dans cette réquisition rejetant cette excuse, à la satisfaction de la famille de Ghofrane. Des applaudissements ont retenti dans la salle à l'énoncé du verdict.

"La famille considère que c'est un verdict de condamnation", a déclaré un des avocats de la mère de Ghofrane, Me Jean-Louis Pelletier.

Le corps de Ghofrane, la tête ensanglantée, avait été découvert le 19 octobre 2004 dans un terrain vague, dans les quartiers nord de Marseille.

L'autopsie avait permis d'établir qu'une trentaine de coups, à l'aide de grosses pierres jetées sur la boîte crânienne, avaient entraîné des lésions cérébrales et une hémorragie à l'origine de la mort, le 18 octobre 2004.




Loading














Recevez le meilleur de l'actu