Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Meurtre de Clément Méric : après Breivik, que faudra-t-il encore pour enfin agir ?

Rédigé par Réseau européen contre le racisme (ENAR) | Vendredi 7 Juin 2013



Bruxelles, 7 juin 2013 – Le Réseau européen contre le racisme (ENAR) condamne fermement la violente agression qui a eu lieu le 5 juin à Paris, se soldant par la mort de Clément Méric, un étudiant de 18 ans. Les auteurs présumés de ce crime haineux étaient des skinheads liés à un violent groupuscule d’extrême droite.

Clément Méric est encore une nouvelle victime de la violence d’extrême droite, ciblant généralement les minorités ethniques et religieuses ainsi que les membres de la communauté LGBT. L’attaque violente de ce syndicaliste et activiste antifasciste montre que les idéologies racistes attisent la violence et les troubles sociaux dans l’ensemble de la société, n’épargnant personne.

ENAR appelle au rejet clair et unanime de toutes les idéologies menant à de tels actes de violence. Ceux-ci ne viennent pas de nulle part mais se nourrissent des discours racistes et/ou anti-immigrés, de plus en plus présents dans les sphères publiques et politiques.

ENAR soutient les manifestations pacifiques qui condamnent fermement la violence d’extrême droite et salue les commémorations spontanées à la mémoire de Clément Méric.

Le président d’ENAR, Chibo Onyeji, a déclaré : “Ce récent crime violent démontre une fois de plus, après la tragédie d’Oslo, que les idéologies d’extrême droite constituent un danger pour la société toute entière, et pas seulement pour les minorités. Il devient de plus en plus urgent que les dirigeants européens s’attaquent à la montée et à l’attrait de ces idéologies, qu’ils ont jusqu’à présent négligées, ou pire encore, courtisées. Ils doivent assurer un contexte où tous les membres de la société sont traités de manière égale et sont pleinement intégrés à la société.”




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu