Connectez-vous S'inscrire






Archives

Message de protestation à France inter

Rédigé par Latrech Mourad | Samedi 20 Juillet 2002

Ce mardi 9 juillet, en écoutant le journal de 8 heures, je constate avec tristesse et colère, qu'une fois de plus France Inter donne la parole à l'ambassadeur d'Israël sans prendre la peine d'interroger la partie palestinienne, ce qui permet à M. l'ambassadeur de diffuser ouvertement et sans vergogne la propagande du gouvernement israélien.



Ce mardi 9 juillet, en écoutant le journal de 8 heures, je constate avec tristesse et colère, qu'une fois de plus France Inter donne la parole à l'ambassadeur d'Israël sans prendre la peine d'interroger la partie palestinienne, ce qui permet à M. l'ambassadeur de diffuser ouvertement et sans vergogne la propagande du gouvernement israélien. Il se confirme, hélas, que MM. les ambassadeurs d'Israël bénéficient d'une 'antenne ouverte' sur les ondes de France Inter, qu'ils peuvent s'exprimer sur cette station de service public quand ils le veulent et sur les sujets qu'ils veulent. La rédaction de France Inter a-t-elle déjà entériné la disparition programmée de l'entité palestinienne, souhaitée par M. Sharon et son complice M. Pérès ? Ce serait déplorable. J'ai passé douze jours dans les territoires occupés, à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. J'ai vu et écouté des Palestiniens et des Israéliens. Ce qui se passe en Palestine est tout simplement terrifiant, mais il semblerait que bien peu (ou aucun ?) de vos journalistes n'y aient mis les pieds. Il apparaît clairement que la psychose des attentats, que déplore à juste titre M. l'ambassadeur d'Israël, est la conséquence directe et logique de l'occupation militaire et surtout civile (l'odieuse colonisation des territoires palestiniens). Pendant que vous lisez ces lignes, la colonisation continue, sans relâche : à chaque minute, de nouvelles terres (décrétées arbitrairement 'zone militaire') sont volées aux Palestiniens, de nouveaux champs ravagés par les bulldozers puis affectés aux colons, de nouvelles maisons détruites, de nouveaux check-points déplacés toujours plus à l'intérieur des territoires (pour former, insidieusement, le Grand Israël), sans parler des humiliations quotidiennes subies par les populations (musulmanes et chrétiennes confondues)... Ce n'est certainement pas M. l'ambassadeur d'Israël qui vous dira cela. Alors qui ? Il est malheureux que, pour pallier la carence des hommes politiques et des organes d'information dont c'est le métier, ce soient des civils qui doivent, en prenant sur leur temps et leurs deniers, aller sur place pour témoigner. Et pendant ce temps-là, le monde, sous la houlette de M. Bush, discute doctement de la composition du nouveau gouvernement palestinien (comme au bon vieux temps de notre IVe République), des 'efforts insuffisants' d'un Yasser Arafat impuissant dans son 'palais' encerclé et à moitié détruit... Hallucinant ! Tout cela serait risible si les enjeux n'étaient pas capitaux (la négation des droits d'un peuple et la mise en danger de la paix du monde)... MM. les ambassadeurs d'Israël sont passés maîtres dans l'art de la manipulation, jouant avec brio et cynisme de la corde sensible de l'antisémitisme (critiquer Israël est péché mortel, bien entendu). France Inter est-elle tombée dans ce piège abominable ? Quelle radio vais-je donc bien pouvoir écouter, chaque matin à 8 heures ?




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu