Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Merci à Albert Jacquard qui nous a quittés

Rédigé par MRAP | Vendredi 13 Septembre 2013



Ce jeudi 12 septembre 2013, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) a appris avec émotion que le grand généticien et humaniste Albert JACQUARD nous a quittés.

Il aura marqué ses contemporains tout au long de sa vie et de ses engagements. Son infinie curiosité intellectuelle et de recherche étaient alliées à une approche volontairement pédagogique pour en faire bénéficier tous ses contemporains, singulièrement les jeunes,

Le MRAP, dans sa mission d’éducation contre le racisme, doit beaucoup à ce généticien humaniste qui a ouvert des perspectives inédites sur l’histoire et le présent de l’humanité.

Dans « Éloge de la différence », puis « Moi et les autres » (1983) – il prend le contre-pied des classements de population hérités du XIXe siècle et démonte les certitudes établies, selon lesquelles non seulement il y aurait des « races » mais les populations les constituant seraient relativement homogènes.

Il le réfute en expliquant qu’au lieu de se fier aux « caractères apparents », il fallait au contraire « se baser sur les gènes composant le patrimoine biologique des populations » pour en conclure à l’infinie diversité des êtres humains dont les gènes s’expriment à la naissance en fonction de leur environnement. Ce dernier est riche aussi, « potentiellement, des trésors accumulés par les traditions orales ou enfouis dans toutes les bibliothèques du monde ». Ainsi, pour Albert Jacquard, chaque homme « est, selon l’expression de Jean-Paul Sartre, ‘fait de tous les hommes’ ».

Le MRAP s’est de longue date senti immensément redevable à Albert Jacquard d’avoir expliqué qu’il pouvait exister de ce fait plus de ressemblances entre des êtres humains vivant aux deux extrêmes de la Terre qu’au sein de groupes perçus comme homogènes auxquels le XIXe siècle a voulu donner le nom de « races ».

Si la génétique vient ainsi confirmer l’immensité des variables et des possibles au sein de l’Histoire des civilisations, chaque être humain doit alors être mis en mesure de s’en saisir pour édifier jour après jour, avec tous les autres, une société sans « races » et sans « racisme », une citoyenneté égale pour toutes et tous, ici et maintenant.

A l’image de ses combats – que nous avons partagés – pour la justice et les droits fondamentaux des « Sans » logis, « Sans » travail, « Sans » Papiers, « Sans » dignité reconnue.

Il fut aussi toujours prêt à soutenir des initiatives citoyennes, à l’appel du MRAP et de tant d’autres associations.

Merci à Albert Jacquard qui nous a quittés…

Paris, 13 septembre 2013.




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu